Juvé & camps essential-min

Juvé & Camps

Juvé & Camps is a family-owned winery located in San Sadurní d’Anoia, a small town in the northeastern Penedès region near Barcelona. Founded in 1921 by Joan Juvé Baqués and his wife Teresa Camps Farré, the winery’s three-generation history has resulted in an international reputation for producing top-quality Cava.

Juvé & Camps est un vignoble familial situé à San Sadurní d’Anoia, une petite ville dans le nord-est de Penedès, près de Barcelone. Fondée en 1921 par Joan Juvé Baqués et son épouse Teresa Camps Farré, l’histoire du domaine sur 3 générations a abouti à une réputation internationale pour la production de Cava de qualité supérieure.

XAREL-LO

Juvé & Camps has decided to pay homage to Xarel-lo, the grape that forms the backbone of most Catalan Cava’s, by releasing a sparkling wine crafted exclusively from this variety. Essential Xarel-lo Reserva Brut was crafted using only the “free-run” juice coming from grapes grown in the Espiells and Can Rius estates, both located in Central Penedès and belonging to the Cava DO. Located at an altitude between 185 and 245 meters, the vines grow in soils composed of clay and limestone that are strategically protected from northern climatic influences by the neighboring Montserrat Mountain.

Juvé & Camps a décidé de rendre hommage au Xarel-lo, le raisin qui forme l’épine dorsale de la plupart des Cava catalans, en délivrnat un vin mousseux fabriqué exclusivement à partir de cette variété. Essential Xarel-Lo Reserva Brut a été fabriqué en utilisant uniquement le jus de goutte provenant de raisins cultivés dans les domaines Espiells et Can Rius, tous deux situés dans le centre du Penedès et appartenant au DO Cava. Situé à une altitude entre 185 et 245 mètres, les vignes poussent dans des sols composés d’argile et de calcaire qui sont stratégiquement protégés contre les influences climatiques du nord par la Montagne voisine Montserrat.

Juvé & camps essential-min

Château Coutet

The estate takes its name from the Gascon word for knife, dates all the way back to the 13th century when the English fortress was first built with a square tower which is typical of the military structures of the time. It only became a wine estate in 1643. Previously owned by the Lur-Saluces family, it housed the stables of the Château d’Yquem, Transformed today into cellars. Château Coutet is one of the largest Barsac properties and has been owned by the Baly family since 1977. It was purchased from the Rolland family, the previous owners.

Le domaine tirant son nom du mot gascon pour désigner un couteau, date du 13ème siècle, lorsque la forteresse anglaise a été construite avec une tour carrée typique des structures militaires de l’époque. Il est devenu un domaine viticole en 1643. Appartenant auparavant à la famille Lur-Saluces, il abritait les écuries du Château d’Yquem, transformé aujourd’hui en caves. Château Coutet est l’une des plus grandes propriétés de Barsac et appartient à la famille Baly depuis 1977. Il a été acheté auprès de la famille Rolland, les propriétaires précédents.

CELLARS

The 110 meter cellars of Chateau Coutet are the longest in the entire appellation. It’s one of the most interesting cellars to visit in the Sauternes/ Barsac appellation.

Les caves de 110 mètres de Château Coutet sont les plus longues de toute l’appellation. C’est l’une des caves les plus intéressantes à visiter dans l’appellation Sauternes et Barsac.

Juvé & camps essential-min

Travaglini

Located in the heart of Gattinara, Travaglini was established in the 1920s by Clemente Travaglini. Throughout the years, it has established itself as the most esteemed producer of traditional, limited-production wines. At one time, the wines of Gattinara were more prized than Barolo and Barbaresco. It was Awarded DOCG status in 1990,

Similar to Ghemme, the gattinara wines must comprise 90% Spanna (the local name for Nebbiolo), the rest made up of Bonarda di Gattinara and Vespolina.

A small parcel is dedicated to Vespolina and Uva Rara, two native varieties used in the production of  “Cinzia” wine. In order to achieve the best results, all vines are planted facing south and southwest and trained using the Guyot trellis method.

Situé au cœur de Gattinara, Travaglini a été créé dans les années 1920 par Clemente Travaglini. Au fil des années, il s’est imposé comme le producteur le plus estimé de vins traditionnels, de production limitée. À un certain moment, les vins de Gattinara étaient plus prisés que le Barolo et Barbaresco. Il a obtenu le statut de DOCG en 1990.

Semblable à un Ghemme les vins Gattinara doivent comprendre 90% de Spanna (le nom local de Nebbiolo), le reste est composé de Bonarda di Gattinara et Vespolina.

Une petite parcelle est dédiée au Vespolina et Uva Rara, deux variétés indigènes utilisées dans la production de vin « Cinzia ». Afin d’obtenir les meilleurs résultats, toutes les vignes sont plantées orientées au sud et au sud-ouest et formés en Guyot.

BOTTLES

The travaglini bottles are specially shaped, it is not just to look good. The shape is designed to catch the sediment while pouring the wine. Designed by a glassmaker to celebrate the excellent 1952 vintage, the bottle was so well received that family decided to keep it as their trademark.

Les bouteilles de Travaglini sont spécialement formées et ce n’est pas que pour le look. La forme est conçue pour attraper les sédiments tout en versant le vin. Conçu par un verrier pour célébrer l’excellent millésime 1952, la bouteille a été si bien reçu que la famille a décidé que de la garder comme leur marque de commerce.

Juvé & camps essential-min

Charton Hobbs tasting

Charton Hobbs has set the bar high (no puns intended) with its latest tasting at the beautiful Portus 360 restaurant on the 30th floor with perfect panoramic view over Montreal. The member agencies of the Charton Hobbs Group (Authentic Wines & Spirits, Wine Merchant, Escalade Wines & Spirits and Charton Hobbs) were joined with 40 renowned producers coming from various country and region. It was a fantastic and very pleasant tasting with lots of great products to discover.

Charton Hobbs a mis la barre haute (sans jeu de mots) avec sa dernière dégustation au magnifique restaurant Portus 360 au 30ème étage avec une vue panoramique parfaite sur Montréal. Les agences membres du Charton Hobbs Group (Authentic Wines & Spirits, Wine Merchant, Escalade Wines & Spirits et Charton Hobbs) ont été rejoint par 40 producteurs renommés venant de différents pays et régions. C’était une dégustation fantastique et très agréable avec beaucoup de produits excellents à découvrir.

MY TOP PICKS

Cloudy Bay

You may already know Cloudy Bay, especially for their Sauvignon Blanc, but their production also includes pinot noir and Chardonnay. Established in 1985, Cloudy Bay was one of the first five wine makers to venture into Marlborough. The winery was named after a local bay. When explorer Captain James Cook came across it in 1770, while it was flooded with a very reflective appearance, Cook cleverly christened the area Cloudy Bay. The Chardonnay is made in the flagship region of Marlborough from four vineyard blocks located in separated sub-regions: Brancott, Fairhall, Ben Morven and Central Wairau Valley.

Vous connaissez peut-être déjà Cloudy Bay, surtout pour leur Sauvignon Blanc, mais leur production comprend également du Pinot noir et Chardonnay. Établi en 1985, Cloudy Bay a été l’un des cinq premiers vignobles à s’aventurer dans Marlborough. La cave a été nommée d’après une Baie locale. Lorsque l’explorateur, le capitaine James Cook, l’a trouvée en 1770, alors qu’elle était inondé et d’une apparence très réfléchissante, Cook l’a soigneusement baptisé Cloudy Bay. Le Chardonnay est fabriqué dans la région phare de Marlborough à partir de quatre blocs de vignoble situés dans des sous-régions séparées: Brancott, Fairhall, Ben Morven et la vallée centrale de Wairau.

Tenute Tasca D’almarita

This Sicilian estate has been producing wine for 200 years now with special care and dedication to sicily’s diversity of soil and climate. The estate is separated in five different Sicilies, like the five Tasca d’Almerita estates: Regaleali, Tascante, Capofaro, Sallier de La Tour, the Whitaker Foundation vineyards at Mozia. At Regaleali is produced a white from a typical but rare Sicilian varietal, Catarratto. It is called Antisa which in Sicilian refers to the precise moment between dawn and night, when the birds start to chirp. A special moment filled with memories for the family.

Ce domaine sicilien produit déjà du vin depuis 200 ans avec un soin particulier et un dévouement à la diversité du sol et du climat de Sicile. Le domaine est séparé en cinq Siciles différentes, comme les cinq régions de Tasca d’Almerita: Regaleali, Tascante, Capofaro, Sallier de La Tour, les vignobles de la Fondation Whitaker à Mozia. À Regaleali, est produit un blanc d’un cépage typique sicilien, Catarratto. On l’appelle Antisa qui, en sicilien, réfère au moment précis entre l’aube et la nuit, lorsque les oiseaux commencent à gazouiller. Un moment spécial rempli de souvenirs pour la famille.

Cognac Brillet

Special mention to Jean-Louis Brillet, 10th generation at the head of the cognac Brillet house. It is him who started the production of La belle de Brillet, the famous pear cognac liqueur, many years ago in order to please feminine consumers. It was very nice meeting him and especially tasting the very rare, Grand Siècle cognac more than a hundred years old! Truly a magical moment.

Mention spéciale à Jean-Louis Brillet, 10ème génération à la tête de la maison de cognac Brillet. C’est lui qui a commencé la production de La belle de Brillet, la célèbre liqueur de cognac à la poire, il y a de nombreuses années pour créer un produit qui plait aux femmes. C’était fantastique de le rencontrer et surtout de déguster le très rare Cognac Grand Siècle de plus de cent ans! Vraiment un moment magique.

Juvé & camps essential-min

Le Rendez-Vous Beaujolais de Montréal

Montreal Science Center hosted the Beaujolais meeting in Montreal yesterday. A meeting and a tasting with several professionals and winegrowers present for the occasion. To begin, a seminar led by Élyse Lambert, Master sommelier and 5th best sommelier of the world in 2016. The conference had a very informative and didactic tone, a real personalized course. Her advice and recommendations did not fall into deaf ears as all the producers’ booths recommended during the conference had significantly higher traffic.

It should be noted that the Beaujolais appellation is much more than just Beaujolais nouveau even if it represents about half the production. 12 AOCs, 10 of which are crus share the geographical boundaries and several factors can affect the quality of the grapes. The Beaujolais crus is made up of ten regions which follow each other on the eastern slopes of the massif, on slopes that are sometimes very apical. These slopes and valleys offer breathtaking scenery, but also diversity in the wines.

Le centre des sciences de Montréal a abrité hier, le rendez-vous Beaujolais de Montréal. Une rencontre et une dégustation avec plusieurs professionnels et vignerons présents pour l’occasion. Pour bien commencer, un séminaire animé par Élyse Lambert, Master sommelier et 5e meilleur sommelier du monde en 2016. La conférence avait un ton très informatifs et didactique, un vrai cours personnalisé. Ses conseils et recommandations ne sont pas tombés dans l’oreille d’un sourd car tous les kiosques des producteurs nommés durant la conférence avaient un achalandage significativement supérieur.

Il faut savoir que le Beaujolais ce n’est pas que le Beaujolais nouveau même s’il représente environ la moitié de la production. 12 AOC dont 10 crus se partagent les délimitations géographiques et plusieurs éléments peuvent affecter la qualité des raisins. Les crus du Beaujolais, c’est dix régions qui se suivent sur le versant est du massif, sur des pentes qui sont parfois très apiques. Ces pentes et vallées offrent des paysages à couper le souffle, mais aussi une diversité dans les vins.

MY PICKS

Les terres dorées, Jean-Paul Brun

With only 2% of officially declared Chardonnay, it is rare to cross a Beaujolais Blanc. Domaine des terres Dorées by Jean-Paul Brun is a good example of this small production in white. Expect a pretty aromatic Chardonnay with a rich body. Terres Dorées is located near the picturesque town of Charnay, in an area known as the “Golden Pierres region”.

Jean-Paul Brun has been part of a resistance and instead of following the wave of popularity of the new Beaujolais, false labeling and yeast 71B, he preferred a slow and deliberate growth to ensure that he conceives his wines as his ancestors had the intention.

Avec seulement 2% de Chardonnay officiellement déclaré, il est rare de croiser un beaujolais Blanc. Domaine des terres Dorées de Jean-Paul brun est un bon exemple de cette petite production en blanc. Attendez-vous à un Chardonnay assez aromatique avec du corps, bien gras. Terres Dorées se trouve près de la pittoresque ville de Charnay, dans une zone connue sous le nom de « région des Pierres Dorées ».

Jean-Paul Brun a su résister et au lieu de suivre la vague de popularité du beaujolais nouveau, de faux étiquetages et de levures 71B, il a préféré une croissance lente et délibérée en s’assurer qu’il conçoit ses vins comme ses ancêtres en avaient l’intention.

Château Thivin

Château Thivin is the oldest estate on Mont Brouilly. Zaccharie Geoffray bought the castle with its two hectares of land auctioned in 1877. Today Claude and Evelyne Geoffray produce several different cuvées depending on the orientation of each plot including a Zaccharie cuvee dedicated to their ancestor and a cuvée 7 Vignes which is an assemblage of 7 different plots.

Château Thivin est le plus ancien domaine sur le Mont Brouilly. Zaccharie Geoffray a acheté le château avec ses deux hectares de terrain aux enchères en 1877. Aujourd’hui, Claude et Evelyne Geoffray produisent plusieurs différentes cuvées en fonction de l’orientation de chaque parcelle dont une cuvée Zacharie dédié à leur ancêtre et une cuvée 7 vignes qui est un assemblage de 7 parcelles différentes.

 

Château de la Chaize

The old vines cuvee is made with vines of more than 50 years and is aged a few months in barrels. The wine is elegant with body, more complexity and silky tannins. The castle, the cellar and the gardens were all listed as a historical monument in 1972 after its restoration and have a few centuries of history. The estate was originally called La Douze in Odenas. It was only after the construction of the castle between 1674 and 1676 that it took the name of Château de la Chaize after its owner, François de la Chaize d’Aix.

La cuvée vieilles vignes est faite avec des vignes de plus de 50 ans et est âgée quelques mois dans des barriques  bourguignonnes. Le vin  est élégant avec du corps, plus de complexité et des tanins soyeux. Le château, la cave et les jardins, ont tous été répertoriés comme monument historique en 1972 après sa restauration et détiennent quelques siècles d’histoire. Le domaine était initialement appelé La Douze à Odenas. C’est seulement après la construction du château entre 1674 et 1676 qu’il prit le nom de Château de la Chaize après son propriétaire, François de la Chaize d’Aix.

Juvé & camps essential-min

Santa Rita

The Santa Rita winery was founded in 1880 by Domingo Fernandez in the same area of Alto Jahuel where its main facilities stand today. From the end of the nineteenth century to mid-1970s, the winery developed under the ownership of the García Huidobro family.

Then in 1980, the Claro group and the Owens Illinois company – the main producer of glass containers in the world – acquired the Santa Rita winery property. Together with this, great technological advances and winemaking techniques were introduced to wine production and in 1985-1986, Santa Rita winery wines began significant export throughout the world.

The winery now has more than 3,000 hectares planted to vine in the country’s most highly esteemed valleys, such as Limarí, Casablanca, Leyda, Maipo, Rapel and Curicó.

La Casa Santa Rita a été fondée en 1880 par Domingo Fernandez dans la même région de Alto Jahuel où se tiennent aujourd’hui ses principales installations. A partir de la fin du XIXe siècle au milieu des années 1970, la casa s’est développée sous la propriété de la famille García Huidobro.

Puis, en 1980, le groupe Claro et la société Owens-Illinois – le principal producteur de récipients en verre dans le monde – a acquis la propriété viticole de Santa Rita. Avec cela, de grandes avancées technologiques et techniques de vinification ont été introduites à la production de vin et en 1985-1986, Santa Rita vins de la cave avait déjà une exportation importante dans le monde.

La Casa a maintenant plus de 3000 hectares plantés de vignes dans les vallées les plus estimés du pays, comme Limarí, Casablanca, Leyda, Maipo, Rapel et Curicó.

CASA REAL

The Casa Real wine is the super-premium estate bottled Cabernet Sauvignon of the winery. It is only produced in great vintages. It aims to put Chilean wine on the same level as any other great wine regions with a search for high standards and quality.

La Casa Real est le super vin de Cabernet Sauvignon embouteillç à la propriété. Il ne se produit que dans les grands millésimes. Il vise à mettre le vin chilien au même niveau que les autres grandes régions viticoles avec une recherche de haut standards et de qualité.

Juvé & camps essential-min

Vigne de l’enfant Jésus

Beaune Grèves is a very large vineyard located just above the city center of Beaune. The total area of Beaune Grèves is 31.33 ha and while it’s quite fragmented there are some very large plots. One is the cadastre number 112, the famous Vigne de L’Enfant Jésus. It is one of the legendary wines of the Beaune, a signature wine from Bouchard Père & Fils.

The name Vigne de L’Enfants Jésus presumably dates back to 1638 when Anne of Austria gave birth to King Louis XIV. It is said that Marguerite du Saint-Sacrement, the founding Carmelite of Domestiques de la famille du Saint Enfant Jesus predicted the birth of the long awaited heir to the French throne. The Queen, Anne of Austria, was 37 when she gave birth to her first child after four stillbirths. To celebrate this new child,  the Carmelite order named its most prominent Beaune vineyard, Vigne de L’Enfant Jésus.

Beaune Grèves est un très grand vignoble situé juste au-dessus du centre-ville de Beaune. La superficie totale de Beaune Grèves est de 31,33 hectares et, bien qu’elle soit assez fragmentée, il existe des parcelles de superficie plus importantes. L’une d’elle est le cadastre numéro 112, la célèbre Vigne de L’Enfant Jésus. C’est l’un des vins légendaires du Beaune, un vin exclusif de Bouchard Père & Fils.

Le nom de Vigne de L’Enfants Jésus date vraisemblablement de 1638 quand Anne d’Autriche a donné naissance au roi Louis XIV. On dit que Marguerite du Saint-Sacrement, la fondatrice des Carmélites des Domestiques de la famille du Saint Enfant Jésus a prédit la naissance de l’héritier attendu du trône français. La Reine, Anne d’Autriche, avait 37 ans quand elle a donné naissance à son premier enfant après quatre fausses couches. Pour célébrer ce nouvel enfant, l’ordre des Carmélites a nommé son vignoble le plus important de Beaune, Vigne de L’Enfant Jésus.

BOUCHARD & FILS

The Vigne de L’Enfant Jésus has been under Bouchard ownership for more than 100 years. Some say that Bouchard acquired the vineyard just after the revolution as bien national but there’s not much proof of such transaction.

Le Vigne de L’Enfant Jésus a été sous la propriété de Bouchard depuis plus de 100 ans. Certains disent que Bouchard a acquis le vignoble juste après la révolution comme bien national mais il n’y a pas beaucoup de preuve d’une telle transaction.

Juvé & camps essential-min

Château Pouget

Château Pouget is one of the very few, 1855 classified Medoc Bordeaux estates without a true chateau. They are located on a small, side street, not far from the tiny village of Margaux. The wine of Chateau Pouget is made in what looks like an old converted house. Or perhaps, it’s a cellar that was partially turned into what seems to resemble an old converted house. It’s hard to say. Interestingly, Chateau Pouget is one of the few 1855 Classified Growths, if not the only classified growths that sell all their wine to one exclusive negociant , the Cordier group.

The estate was created in 1748 when François Antoine Pouget inherited the estate and Margaux vineyards and gave it his family name. His daughter Claire married Pierre-Antoine de Chavailles in 1771. The estate then remained in the family for more than a century through obstacles and successes such as the classification as fourth growth in 1855.

 

Château Pouget est l’un des rares domaines classés en 1855 sans château véritable. Ils sont situés sur une petite rue secondaire, non loin du petit village de Margaux. Le vin de Château Pouget est fait dans ce qui ressemble à une ancienne maison convertie. Ou peut-être, c’est une cave qui a été partiellement transformée en ce qui semble ressembler à une ancienne maison convertie. C’est difficile à dire. Fait intéressant, Château Pouget est l’un des rares crus classés, sinon le seul, qui vend tout leur vin à un négociant exclusif, le groupe Cordier.

Le domaine a été créé en 1748 lorsque François Antoine Pouget a hérité du domaine et des vignobles de Margaux et lui a donné son nom de famille. Sa fille Claire a épousé Pierre-Antoine de Chavailles en 1771. Le domaine est resté dans la famille depuis plus d’un siècle à travers des obstacles et des succès tels que la classification comme quatrième cru classé en 1855.

THE BLASON

The blason as well as the coat of arms was given by the duke of Richelieu who found the potential in the estate quite early.

Love will overwhelm your heart
Your word will be as clear as the rooster’s
Like the Lion you won’t fear the stroke
If with this beverage you fill up your heart

Le blason ainsi que les armoiries ont été attitrés par le duc de Richelieu qui a trouvé un potentiel dans le domaine assez tôt.

L’amour sur ton cœur étendra sa puissance.
Ton verbe sera clair comme le chant du Coq.
A l’égal du Lion tu ne craindras le choc.
Si de cestuy nectar tu te remplis la panse.

Juvé & camps essential-min

Je découvre Jacques Orhon

                                                                              Crédit photo: Agence Fleurie

BIO

La sommellerie au Québec ne serait surement pas la même sans les nombreuses années et projets que Monsieur Orhon lui a dédié. Au Québec depuis 1976, il a été sommelier dans de prestigieux établissements, puis enseignant à l’École Hôtelière des Laurentides. Il est le fondateur et a longtemps présidé l’Association canadienne des sommeliers professionnels. Même s’il a quitté l’enseignement, sa philosophie et sa passion reste bien présente dans le parcours des jeunes sommeliers de par sa présence et ses écrits. Avec de nombreuses collaborations et publications, ses livres sont impératifs dans toutes bibliothèques d’amateurs de vins.

Durant mes voyages, il me semble toujours être tombé sur ses ouvrages, que ce soit lors du festival livre en vignes en Bourgogne ou dans la plus petite des librairies. Ses voyages et son « globe-trottisme » a laissé ses traces.

Quand avez-vous réalisé que le vin vous passionnait?

En fait, si je peux me permettre, je réponds à cette question dans mon livre Entre les Vignes (Ed. de l’Homme; 2010). En voici quelques extraits:

« C’est dans une maison de trois étages faite de tuffeau, que j’ai vécu les seize premières années de ma vie. Construit en 1618 et en 1722, le nid familial était un havre de bonheur, avec ses larges pièces, dont ces chambres aux portes-fenêtres qui donnaient sur l’immense jardin, son grenier où l’on fit nos premières armes en théâtre, et bien sûr, sa cave souterraine. Tout jeune, je fus attiré et fasciné par la cave. Peut-être pour la bonne raison que nous devions respecter à chaque fois un cérémonial – c’est l’impression que j’en avais – avant d’y parvenir. Très rapidement, mon père avait condamné la trappe installée dans la cuisine, passage qui permettait d’y descendre directement. Il disait que c’était dangereux, mais peut-être voulait-il tout bonnement en restreindre l’accès. Nous devions donc transiter par l’extérieur, tirer une lourde planche de bois recouverte d’une épaisse feuille de zinc. Équipés les premières années d’une lampe-tempête, une torche à pétrole dont la flamme est protégée des intempéries par un globe de verre, nous descendions dans le sanctuaire où dormaient les vénérables bouteilles réservées aux grandes occasions.

En plus d’un calme absolu maintenu par trois cent cinquante ans d’histoire, un mélange énigmatique de mystère et de secret planait au-dessus de ma tête, allumant l’imagination débordante de mon jeune cerveau. J’appris très jeune qu’une bonne cave sent bon, que la température se doit d’être constante et la lumière tamisée, que les araignées qui m’effrayaient, mais moins que mes sœurs, jouaient un rôle important dans la préservation du milieu, et que la relative humidité ambiante avait une incidence positive sur l’état des bouchons. En plus des incontournables muscadets et autres gros-plants qui venaient du coin où mon pater était né, des coteaux du layon et des savennières attendaient leur tour, pendant qu’une poignée de crus du Médoc et des clos-de-vougeot faisaient la sieste en toute tranquillité. Rien d’exceptionnel certes, mais c’était bien suffisant pour aiguiser ma curiosité.

Envoûté par cet environnement habituellement réservé aux adultes, je demandais à tous les coups la permission d’accompagner celui qui avait été désigné, mais la plupart du temps c’était le grand patron, notre paternel, qui descendait. Probablement étonné par tant d’empressement, il m’expliqua l’importance de bien regarder le niveau entre le col et le haut du flacon, et de ne pas faire l’erreur d’attendre une éternité pour que le volume se trouve à mi-épaule. À mes yeux, chaque bouteille devenait une partie du trésor qu’il fallait sauvegarder, jusqu’à ce qu’elle remonte au moment opportun pour être servie avec le mets idoine, et surtout, surtout, je le voyais bien, faire plaisir aux convives choyés.

Après ma première communion, le chef de famille jugea que j’étais prêt et me demanda d’être l’échanson de la maison. Il m’aurait offert en même temps une voiture à pédales et un vélo tout neuf qu’il ne m’aurait pas fait plus plaisir. Non seulement, j’avais la charge, tout à coup, d’aller chercher les fins nectars, mais je devais les préparer, ôter la poussière, de temps à autre les mettre en panier, sortir les verres du buffet, contrôler la température de service, découper la capsule, extraire le bouchon et verser le précieux liquide en quantité raisonnable. »

 Quel est votre événement viticole préféré?

Difficile pour moi de répondre à cette question car je prends toujours autant de plaisir, même après 46 ans de métier, à participer à de nombreux événements. Si j’y participe, c’est que cela me plaît. Sinon, je reste à la maison, tout simplement. Mais je m’adapte facilement, des événements les plus simples aux plus pointus. J’aime aller dans les festivals de vins, en autant que ce soit bien organisé, et que les organisateurs, sans se prendre au sérieux, ont pensé  – ou presque – à tous les détails pour que tout le monde puisse apprécier. Mais ce que je préfère par-dessus tout, et je suis toujours privilégié à ce sujet, c’est d’aller sur le terrain, sur place, dans le vignoble, et rencontrer les gens les plus intéressants qui ne me parlent pas sans arrêt de business et d’argent.

 Quels sont vos projets pour l’année à venir?

Il paraît que pour ralentir le vieillissement, physique, moral et psychique, il faut resté occupé. Alors, en plus de mes activités régulières (et assez nombreuses) de dégustateur et de chroniqueur, j’ai toujours plusieurs projets sur la table. À venir, un autre livre en préparation, et puis avec mon fils qui est cinéaste-documentariste, et un ami réalisateur, nous parcourons depuis septembre 2016 certains vignobles du monde et rencontrons des gens particuliers qui ne se prennent pas la tête mais qui ont de belles histoires à nous raconter, et que je veux partager.

 Quelle est la bouteille la plus remarquable que vous avez eu la chance de goûter?

À l’âge de 14 ans, j’étais dans le Douro, puis à Porto, en fait à Vila Nova de Gaia, juste en face où se trouvent les chais des grandes maisons, et j’ai mis mes lèvres dans un porto de 100 ans. Une révélation! Plus tard, lors d’un tournage pour l’Émission Vins & Fromages, nous étions à Cognac, et on m’a apporté une eau-de-vie de 1784 (5 ans avant la Révolution Française). Je me suis mis à genoux pour le goûter. Enfin, il y a 3 ans, j’ai été submergé par l’émotion avec un Clos de Vougeot de Méo-Camuzet. Cela se passait au Clos de Vougeot et le bouquet du vin m’a totalement subjugué.

 Quelle destination oenotouristique est la plus intéressante à votre avis?

Toutes les destinations viticoles sont intéressantes à découvrir. Pour moi, c’est assez facile car quand je suis quelque part, je ne suis pas ailleurs. Cela semble évident et logique (et même une vérité de Lapalisse), mais je ne suis pas toujours en train de comparer. J’apprécie fortement le moment présent et les spécificités que le lieu, l’endroit m’offrent. J’aime tout autant me retrouver dans un vignoble modeste que prestigieux. Il suffit d’apprécier ce que l’un et l’autre ont à nous apporter. Mais il faut aussi que ce soit dans un endroit dédié à la culture de la vigne et à l’élaboration de bons vins, avec des gens sincères qui sont animés d’une véritable passion et non pour faire de l’esbroufe parce que le vin est à la mode… Attention aux snobs du vin!!!

http://jacquesorhon.com/

Juvé & camps essential-min

Domaine du Vieux Télégraphe

Domaine du Vieux Télégraphe has been run by the Brunier family, for five generations, since 1891. The estate’s vineyards, 60 years old on average, are planted on the celebrated Plateau of La Crau, a site renowned for grape-growing in Châteauneuf-du-Pape. When the estate was founded, only 1 hectare of vines was cultivated with grapes, the remaining land was used for fruit and vegetables. The land was considered unfit for agriculture because of the big stony components and it took a while before realising the potential of the famous pebbles named Galets. The first-ever vintage was bottled in 1900 by the great-grandfather Hippolyte Brunier.

Le Domaine du Vieux Télégraphe est géré par la famille Brunier depuis cinq générations, datant de 1891. Les vignobles du domaine, 60 ans en moyenne, sont plantés sur le célèbre plateau de La Crau, un site connu pour la culture du vignoble à Châteauneuf-du -Pape. Lorsque le domaine a été fondé, seulement 1 hectare de vignes était cultivé, les terres restantes étaient utilisées pour les fruits et légumes. La terre a été considérée comme impropre à l’agriculture en raison des grands composants pierreux et cela pris du temps avant de réaliser le potentiel des célèbres cailloux nommés Galets. Le premier millésime fut mis en bouteille en 1900 par l’arrière-grand-père Hippolyte Brunier.

THE REAL TELEGRAPH

With the vineyard situated at one of the highest points in between Châteauneuf-du-Pape and Bédarrides. Its altitude made it the perfect spot for the communication tower built in 1793 by Claude Chappe to transmit telegraph messages between Marseilles and Paris. The communication tower is now long gone but it remained the theme of the estate. Even the second wine is called télégramme.

Avec le vignoble situé à l’un des points les plus élevés entre Châteauneuf-du-Pape et Bédarrides. Son altitude en fit l’endroit idéal pour la tour de communication construite en 1793 par Claude Chappe pour transmettre des messages télégraphiques entre Marseille et Paris. La tour de communication est maintenant disparue depuis longtemps, mais elle reste le thème du domaine. Même le second vin s’appelle télégramme.