IMGP8434 (2)

Cantinho do Avillez

With such a proximity with the Atlantic, its many Affluent and the infinite valley, no wonder Portugal’s unique food culture is so rich in sea food, delicate fishes and delicious specialities. However, with such a diversity of fresh products, it can be difficult to find the right things to try or the right place to experience what these lands have to offer. They say there’s a thousand way to taste the traditional Bacalhau (Morue) but it would be a mistake to stick to this only.

Chef José Avillez has understood the richness and potential of Portuguese cuisine which is his main focus, and succeded in pushing it further. He contributes greatly in making Portugal a top gastronomic destination. He now owns an array of acclaimed restaurant in Lisbon and Porto. I had the chance to try one of them, Cantinho do Avillez, in Porto. It’s a more relaxed and comfortable concept, with a menu that combines the most popular and most traditional dishes of the prestigious chef.

The décor itself is very friendly. The wooded walls ornamented with traditional plates sets the tone, yet still gives a modern touch and contrasting brigh red bistro-styled benches announced the easy-going approach. We started by trying their specialty cocktails that were impressively complex and refreshing. The barman seems quiet and modest, but he deserves some praise. They also have a lovely selection of local wines including some of the best producers such as Anselmo Mendes.

We then decided to stick to the best-sellers in the menu, to get the true Cantinho de Avillez experience. Extremely delicate and tasty marinated scallops with avocado cream and bread crumbs as well as amazing deep fried green beans with tartar sauce were our entrées. I must say that, for the cheapest item on the menu, the fried beans are absolutely a must-try. The crunchy, soft texture with tasty tartare sauce is a perfect combo.

For the main plate, I tried the veal stew risotto with parmesan shavings. It might not be the most traditional dish of the menu, but it was generous in portions and in deliciousness. We also tried the giant red shrimps from Algarve. I’ve never seen any shrimp that size, not even close. They are enormous. They look sharp with their huge heads. It’s way less copious with the shell off than the risotto, but I’m still glad we tried it.

To finish, you need, I mean you most definitely need to try the hazelnut dessert. I was astonished during my whole trip at how amazing and unique local hazelnuts are and how nonchalant and disinterested people are about them. This is the stuff and this dessert put them in the forefront as a hazelnut icecream and hazelnut foam. I’ll dream about it.

https://cantinhodoavillez.pt

Cantinho do Avillez

Avec une telle proximité avec l’Atlantique, ses nombreux affluents et la vallée infinie, pas étonnant que la culture culinaire unique du Portugal soit si riche en fruits de mer, en poissons délicats et en délicieuses spécialités. Cependant, avec une telle diversité de produits frais, il peut être difficile de trouver les bonnes choses à essayer ou le bon endroit pour découvrir ce que ces terres ont à offrir. Ils disent qu’il y a mille façons de goûter le traditionnel Bacalhau (Morue) mais ce serait une erreur de s’en tenir à cela seulement.

Le chef étoilé José Avillez a compris la richesse et le potentiel de la cuisine portugaise qui est son principal objectif, et a réussi à le pousser plus loin. Il contribue grandement à faire du Portugal une destination gastronomique de premier plan. Il possède maintenant un tableau de restaurant acclamé à Lisbonne et à Porto. J’ai eu l’occasion d’essayer l’un d’entre eux, Cantinho do Avillez, à Porto. C’est un concept plus décontracté et confortable, avec un menu qui combine les plats les plus populaires et les plus traditionnels du chef prestigieux.

Le décor lui-même est très amical. Les murs boisés ornés de plaques traditionnelles donnent le ton, tout en donnant une touche moderne et des bancs de style bistro rouge contrastant annoncent une approche décontractée. Nous avons commencé par essayer leurs cocktails de spécialité qui étaient impressionnants, complexes et rafraîchissants. Le barman semble calme et modeste, mais il mérite d’être vanté . Ils ont aussi une belle sélection de vins locaux, y compris certains des meilleurs producteurs tels qu’ Anselmo Mendes.

Nous avons alors décidé de se limiter aux meilleurs vendeurs du menu, pour obtenir la véritable expérience Cantinho de Avillez. Des pétoncles marinés extrêmement délicates et savoureuse avec de la crème d’avocat et de la chapelure, ainsi que de délicieux haricots verts frits avec de la sauce tartare étaient nos entrées. Je dois dire que, pour l’article le moins cher sur le menu, les haricots frits sont absolument un must. La texture croustillante et douce avec une délicieuse sauce tartare est une combinaison parfaite.

Pour le plat principal, j’ai essayé le risotto de ragoût de veau avec des copeaux de parmesan. Ce n’est peut-être pas le plat le plus traditionnel du menu, mais il était généreux en portions et en délice. Nous avons également essayé les crevettes géantes rouges de l’Algarve. Je n’ai jamais vu de crevettes de cette taille, même pas près. Ils sont énormes. Elles ont du style avec leurs énormes têtes. C’est beaucoup moins copieux avec la coquille que le risotto, mais je suis contente d’avoir essayé.

Pour finir, vous avez besoin, je veux dire que vous avez absolument besoin d’essayer le dessert aux noisettes. Pendant tout mon voyage, j’ai été étonnée de voir à quel point les noisettes et noix locales sont incroyables et uniques et à quel point les gens sont nonchalants et désintéressés à leur sujet. C’est un truc de fou et ce dessert les met au premier plan comme une glace à la noisette et mousse de noisette. Je vais en rêver.

IMGP8434 (2)

Aphros wine – naturally

Since 2003, Vasco Croft has set out to resurrect his family estate that was almost abandoned. He’s pushed further the resurrection in turning the whole 20 hectares of vines and chestnut orchards into a sanctuary of sustainable practice, biodynamic and positive energetisation. Silver haired, naturally serene, former Architect, Vasco is one of the pioneers of biodynamic farming and wine making in Portugal and especially in Vinho Verde.

Loureiro and Vinhão have grown in these vineyards for centuries and are still the main focus of the wines. Along the reductive, sustainable practices in the vineyards, Vasco advocates for a reversion towards traditional, medieval winemaking techniques by relying as little as possible on technology. The Phaunus line of wines was born from this idea and a research on old winemaking methods. They were able to track down some old Talha amphorae from the south of Portugal. After being picked and pressed by hand, the wine is merely, purely left to age and ferment in these gigantic beeswax lined amphorae. This is supposedly, exactly how wines were made a thousand year ago, with no electricity, no temperature control (except opening the doors) and with as little handling as possible.

I know these types of practice and natural wines are controversial. I’m not myself a fervent defender of this type of approach that is often pushed to eccentric and almost esoteric limits. However, like the more than famous latin quote says: “In Vino Véritas”. The truth is in the wines which are impressive and absolutely stunning in every way. Every doubt that I might have gotten just disappeared at the first sip. Thank you Vasco for opening my eyes.

 

Depuis 2003, Vasco Croft a entrepris de ressusciter son domaine familial presque abandonné. Il a poussé plus loin la résurrection en transformant l’ensemble des 20 hectares de vignes et de vergers de châtaigniers en un sanctuaire de pratique durable, biodynamie et énergie positive. Cet ancien architecte, naturellement serein, à la chevelure argentée, Vasco est l’un des pionniers de l’agriculture biodynamique et de la vinification au Portugal et surtout au Vinho Verde.

Loureiro et Vinhão ont grandi dans ces vignobles pendant des siècles et sont toujours l’objectif principal des vins. En plus des pratiques réductrices et durables dans les vignobles, Vasco préconise un retour aux techniques traditionnelles de vinification médiévale en s’appuyant le moins possible sur la technologie. La ligne de vins Phaunus est née de cette idée et d’une recherche sur les anciennes méthodes de vinification. Ils ont pu retrouver quelques vieilles amphores de Talha du sud du Portugal. Après avoir été cueilli et pressé à la main, le vin est simplement laissé à l’abandon et fermenté dans ces gigantesques amphores enduites de cire d’abeille. Supposément, c’est exactement la manière dont les vins étaient faits il y a mille ans, sans électricité, sans contrôle de température (sauf l’ouverture des portes) et avec le moins de manipulation possible.

Je sais que ce type de pratique et de vins naturels sont controversés. Je ne suis pas moi-même une fervente partisane de ce type d’approche qui est souvent poussé à des limites excentriques et presque ésotériques. Cependant, comme  dist la plus que célèbre citation latine: “In Vino Véritas”. La vérité est dans les vins qui sont impressionnants et absolument magnifiques à tous points de vue. Tous les doutes que j’aurais pu avoir ont disparu à la première gorgée. Merci Vasco  de m’avoir ouvert les yeux.

IMGP8434 (2)

Anselmo Mendes

Renowned and leading producer of the Minho region, Anselmo Mendes’ name is closely linked to the Alvarhino variety, the region’s hype and recent innovations. With his extensive research on local grapes, soils, vine’s growth and winemaking processes, he’s been adding his creator’s touch to wines for more than 20 years now.

I had the chance of tasting most of the Anselmo Mendes Portfolio, with various vintages in some case in an extremely enticing meeting with the man himself in Porto. What we encountered was a down-to heart, inspiring man, who has an answer to every question as well as a huge line-up of fabulous wines.

Muros Antigos Escolha, 2017

A good representation of main grapes that Anselmo Mendes works with: Alvarinho, Loureiro and Avesso. This felt like a hint of what was yet to come. Overall, the wine was quite thin and flat yet with a blink of the Alvarinho structure, a subtle touch of the Avesso mineral aspect and just hints of Loureiro’s freshness.

Passaros, Alvarinho – Loureiro, 2017

Very light for a wine half made of Alvarinho. It bears a simple saltiness that is pleasant at best.

Muros Antigos, Loureiro, 2017

This wine is quite perfumed and delicate. Not much fruit upfront, but instead a lovely balanced mouthfeel.

💙 Muros Antigos, Loureiro, 2015

With just two year apart, this is a completely different wine. The acidity is relatively softer acidity and it has developed into oxidated and exotic, ripe aromas.

💙 Muros Antigos, Loureiro, 2011

It just keeps on getting more aromatic with time. It’s still oxidative, yet with also aromas of beeswax, petrol and yeast. The acidity is getting replaced by an oily body.

💙 Muros Antigos, Loureiro, 2005

In a blind tasting, I would never, ever evn think of a Vinho verde, let alone a  Loureiro. Think of a dry Sauternes mixed with an hard cider and you’d be closer. The color itself is this amazing deep, brilliant golden shade. The complexity is extremely diversified, apart from the oxidative state, you’ll get nuts, orange peel, bruised pear, hay, beeswax and even some sweet spices.

Anselmo Mendes Loureiro selection 2017

A very specific selection of Loureiro from parcels with the best soils. It’s an exhuberant wine with clear, fresh litchi and dried floral aromas. Its lingering finish and very specific personality makes it a unique product.

Muros Antigos, Avesso, 2017

Made in the region of Baiao from grapes of Quinta de Guimaraes, this avesso is ripe and soft with crushed stone and limey characteristics. It has a simple expression that makes it very approachable.

Muros Antigos Alvarinho 2017

Everythings about acidity in this wine. It starts with a strong sour attack that soften up into a lively finish.

💙 Muros Antigos Alvarinho 2015

This vintage was remarkable for its easy balance and poise. It has evolved into an exotic fruit fest with a wide body and a very vivid expression.

Muros Antigos, Alvarinho 2012

2012 is still quite fruity with interesting soft nectarine aromas and a hairy peach peel mouthfeel. However, it is getting rather flabby.

💙 Muros Antigos, Alvarinho 2009

This wine has transformed into a heavy one. It is still lively with fresh taste of citrus zest, orange peel and cinnamon but it’s also very oxidized, rich and rounded.

Contacto, 2017

This wine is made from Alvarhino grown in specific favorable soils and 4 month of barrel ageing with batonnage. It doesn’t have the acidity previous wines had. However, it has an intricate phenolic aspect and big, round body. The barrels are really just apparent in the structure and it doesn’t have any wood-related aromas.

💙 Muros de Melgaço, 2017

This is an Alvarhino made from a specific parcel in Melgaço. It’s been kept in 400l barrels for 6 months which gives it a subtle and interesting smoky character.

Expressoes, 2016

The next wines are building up in wood affected character. The expresses does have the smokiness of the Muros de melgaço, yet with a widened expression and a more oaky presence. It’s been kept for 6 months in barrels yet, of all the oak-treated wines of the portfolio, it felt like the most balanced.

Curtimenta 2016

This one is kept 9 months in barrels. It is getting quite structured and full-bodied. On the nose the oak character is quite integrated and joined with pleasant nutty, nougat aromas. However, on the palate the oak is stronger and powerful. Oddly, this wine does not undergo any racking. The plan is to use the oxidative effect of oak against the reductive effect of the lees.

Parcela Unica 2016

One of the most renown and acclaimed wine of Anselmo mendes’ portfolio is this intensely textured Parcela Unica. It’s definitely the richest wine for now and proves wronganyone who still had doubt about Vinho verde’s versatility. To achieve such depth and structure from Alvarhino grape is quite the winemaking prowess. However, this might not be suitable for enjoying just yet. How pushing the experiment further and see what time has stored for it in the future.

💙 Anselmo Mendes Blanc de noirs

A white wine made with the local red grape Alvarelhão. This one is particularly soft and interesting. Light red fruits aromas meets delicate floral, smoky and white pepper notes. The finish is a little short but it’s great while it last.

💙 Anselmo Mendes, Tempo, 2015

Tempo has spent more time in oak than any other wines of the portfolio, a total of 12 months on used barriques. Surprisingly, it is not at all about oak. Instead, the wine’s character is in its very waxy texture and burnt caramel aromas.

 

Anselmo Mendes

Producteur renommé et leader de la région du Minho, le nom d’Anselmo Mendes est étroitement lié à la variété Alvarhino, à la nouvelle popularité de la région et aux récentes innovations. Avec ses recherches approfondies sur les cépages locaux, les sols, la croissance de la vigne et les processus de vinification, il ajoute sa propre touche et sa créativité aux vins depuis plus de 20 ans maintenant.

J’ai eu la chance de goûter la plus grande partie du Portfolio d’Anselmo Mendes, avec divers millésimes dans certains cas lors d’une rencontre extrêmement intéréssante avec l’homme lui-même à Porto. Ce que nous avons rencontré était un homme terre-à-terre, inspirant, qui a une réponse à toutes les questions ainsi qu’une énorme gamme de vins fabuleux.

Muros Antigos Escolha,

Une bonne représentation des cépages qu’Anselmo Mendes utilise principalement: Alvarinho, Loureiro et Avesso. Ce vin semblait être un aperçu de ce qui devait venir encore. Dans l’ensemble, le vin était assez mince et plat mais avec un clin d’œil à la structure de l’Alvarinho, une touche subtile de l’aspect minéral de l’Avesso et juste quelqes notes de fraîcheur du Loureiro.

Passaros, Alvarinho – Loureiro

Très léger pour une moitié de vin faite d’Alvarinho. Il porte une salinité simple qui est au mieux agréable.

Muros Antigos, Loureiro, 2017

Ce vin est assez parfumé et délicat. Pas beaucoup de fruits mis de l’avant, mais plutôt une belle bouche équilibrée.

💙 Muros Antigos, Loureiro, 2015

À seulement deux ans d’intervalle, c’est un vin complètement différent. L’acidité est relativement plus molle et s’est développée en arômes mûrs oxydés et exotiques.

💙 Muros Antigos, Loureiro, 2011

Ce vin ne fait que devenir plus aromatique avec le temps. Il est encore oxydatif, mais avec aussi des arômes de cire d’abeille, de pétrole et de levure. L’acidité est remplacée par un corps huileux.

💙 Muros Antigos, Loureiro, 2005

Dans une dégustation à l’aveugle, je ne penserais jamais, jamais à un Vinho Verde, encore moins à un Loureiro. Pensez à un Sauternes sec mélangé avec un cidre et vous seriez plus proche. La couleur elle-même a cette nuance profonde, brillante et dorée incroyable. La complexité est extrêmement diversifiée, en dehors de l’état oxydatif, vous obtiendrez des noix, de l’écorce d’orange, de la poire meurtrie, du foin, de la cire d’abeille et même des épices douces.

Anselmo Mendes Loureiro sélection 2017

Une sélection très spécifique de Loureiro de parcelles avec les meilleurs sols. C’est un vin exubérant au litchi frais et aux arômes floraux secs. Sa finition persistante et sa personnalité très spécifique en font un produit unique.

Muros Antigos, Avesso

Fabriqué dans la région de Baião à partir de raisins de Quinta de Guimarães, cet Avesso est mûr et doux avec des caractéristiques de pierre concassée et de citron. Il a une expression simple qui le rend très accessible.

Muros Antigos Alvarinho 2017

Tout est question d’acidité dans ce vin. L’attaque est poignante, mais s’adoucit en une finale vive.

💙 Muros Antigos Alvarinho 2015

Ce millésime était remarquable pour son équilibre et son calibre. Il a évolué en un festival de fruits exotiques avec un corps large et une expression très vive.

Muros Antigos, Alvarinho 2012

L’année 2012 est encore assez fruitée avec des arômes de nectarine douce et une bouche de pêche velue. Cependant, il devient plutôt plat.

💙 Muros Antigos, Alvarinho 2009

Ce vin s’est transformé pour devenir assez corpulant. Il est encore vif avec un goût frais de zeste d’agrumes, d’écorce d’orange et de cannelle mais il est aussi très oxydé, riche et rond.

Contacto

Ce vin est fabriqué à partir d’Alvarhino cultivé dans des sols spécifiques favorables et vieillit pendant 4 mois avec du batonnage. Il n’a pas l’acidité des vins précédents. Cependant, il a un aspect phénolique complexe et un grand corps riche. Les barils sont vraiment apparents dans la structure seulement et n’ont aucun arôme lié au bois.

💙 Muros de Melgaço, 2017

Ceci est un Alvarhino fabriqué à partir d’une parcelle spécifique à Melgaço. Il a été conservé dans des fûts de 400 litres pendant 6 mois ce qui lui confère un caractère fumé subtil et intéressant.

Expressoes, 2016

Les vins suivants présentent une accumulation de l’effet de l’élevage sous bois. Expressoes a le même aspect fumé que Muros de melgaço, mais avec une expression élargie et une présence plus boisée. Il a été conservé pendant 6 mois en barriques mais, de tous les vins traités en chêne du portefolio, il semble le plus équilibré pour le moment.

Curtimenta 2016

Celui-ci est conservé 9 mois en barriques. Il devient assez structuré et corsé. Au nez, le caractère de chêne est assez intégré et joint avec d’agréables arômes de noisette et de nougat. Cependant, en bouche, le chêne est plus fort et puissant. Curieusement, ce vin ne subit aucun soutirage. Le plan consiste à utiliser l’effet oxydant du chêne contre l’effet réducteur des lies.

Parcela Unica 2016

L’un des vins les plus renommés et les plus acclamés d’Anselmo mendes est ce Parcela Unica à la texture intense. C’est définitivement le vin le plus riche pour l’instant et prouve à tort quiquonque aurait encore des doutes sur la polyvalence du Vinho Verde. Atteindre une telle profondeur et structure de la part d’Alvarhino est franchement une prouesse de vinification. Cependant, cene serait peut être pas l’idéal d’en profiter tout de suite. Pourquoi ne pas pousser l’expérience plus loin et voir ce que le temps a stocké pour Parcela Unica après vieillissement.

💙 Anselmo Mendes, Tempo, 2015

Tempo a passé plus de temps en chêne que tout autre vin, soit un total de 12 mois sur barriques d’occasion. Étonnamment, il n’y a aucune expression de chêne. Au lieu de cela, le caractère du vin est dans sa texture très cireuse et ses arômes de caramel brûlé.

IMGP8434 (2)

Aveleda

In the array of Vinho Verde brands, Aveleda is one of the biggest, if not the biggest of them all. It is a huge business and one of the first in the region to reach such commercial status. Since its creation in 1870, the company has succeeded in staying family owned and is now at the 5th generation. The Guedes family is closely linked to the Vinho Verde production and history. They’ve been part of the regions innovation in their own way. For example, Aveleda was the first estate to bring extensive use of vine organization in rows instead of pergolas, thus, greatly enhancing efficiency.

Obviously, from an estate producing a total of 17 million bottles per year including the #1 sold Vinho Verde in the world: the Casal Garcias labels, I had some factory-style expectations. I was partially true, as we arrived, we could see rows of humongous stainless steel vats and we knew we were at the right place. However, everything afterwards was a completely different world. The generous and gorgeous garden hides some unique treasures and follies such as a giant 200 years old Eucalyptus tree and a Manueline Window from the 16th century where D. João IV was supposedly pronounced king. Also, once in a while between the diversity of trees, plants and flowers, we would get a glimpse of the infinite rows of vines surrounding the estate.

The contrast that I felt on site was also present in the wines. As I was expecting some simple mass market wines, I was astonished to discover that their premium wines are nothing close to simple and easy but instead truly unique and characterful.

Parcel wine #1: Alvarinho Aperrela 2016

This is a very complex and truly ripe wine. This specific parcel is known for its smoky and sweet taste with brioche and apple pie aromas.

Parcel Wine #2: Alvarinho Estufa 2016

This wine is strongly characterized by Umami flavors. It smells and taste like cooked morel mushrooms with added floral and zesty aromas.

Parcel wine #3: Albvarhino Celorico 2016

Situated in the Basto region, this is the widest and most buttery wine of the portfolio. It is bone-dry with a warming alcohol and oaky, spicy approach.

All those parcel wine will be bottled soon by the estate and put into market. Obviously, they won’t be as available as their main labels but they are truly interesting, especially in comparison with one another.

Quinta de Aveleda 2005

We also had the chance to taste this aged amazing blend of Trajadura, Loureiro and alvarinho. The freshness is astonishing and extremely bright for a 13 years old Vinho Verde. The color itself is amazing and the aromas of orange, beeswax, apricot, and chamomile are joined by a strong body, structure and waxy mouthfeel. The estate has been keeping all their vintages up to 1997 to see the possible evolution.

 

Aveleda

 

Dans l’éventail des marques de Vinho Verde, Aveleda est l’un des plus grands, sinon le plus grand de tous. C’est une entreprise énorme et l’une des premières dans la région à atteindre ce statut commercial. Depuis sa création en 1870, l’entreprise a réussi à rester familiale et est maintenant à la 5e génération. La famille Guedes est étroitement liée à la production et à l’histoire du Vinho Verde. Ils ont fait partie de l’innovation des régions à leur manière. Par exemple, Aveleda a été le premier domaine à utiliser largement l’organisation de la vigne en rangées plutôt qu’en pergolas, améliorant ainsi considérablement l’efficacité.

Évidemment, d’une propriété produisant un total de 17 millions de bouteilles par an, y compris le Vinho Verde le plus vendu: la gamme Casal Garcias, j’avais des attentes usinée. J’avais partiellement raison, car à notre arrivée arrivés, nous pouvions voir des rangées de cuves en acier inoxydable énormes et nous savions que nous étions au bon endroit. Cependant, tout après était un monde complètement différent. Le jardin généreux et magnifique cache des trésors et des folies uniques tels qu’un arbre géant de 200 ans et une fenêtre manuéline du XVIe siècle où D. João IV aurait été déclaré roi. De plus, de temps en temps entre la diversité des arbres, des plantes et des fleurs, nous avions un aperçu des rangées infinies de vignes qui entourent le domaine.

Le contraste que j’ai ressenti sur le site était également présent dans les vins. Comme je m’attendais à quelques vins simples du marché de masse, j’ai été étonnée de découvrir que leurs vins haut de gamme ne sont en rien simple et facile mais plutôt vraiment unique et de caractère.

Vin de parcelle # 1: Alvarinho Aperrela 2016

C’est un vin très complexe et vraiment mûr. Cette parcelle spécifique est connue pour son goût fumé et sucré avec des arômes de brioche et de tarte aux pommes.

Parcel Wine # 2: Alvarinho Estufa 2016

Ce vin est fortement caractérisé par les saveurs Umami. Il sent et goûte comme des morilles cuites avec des arômes floraux et d’agrumes ajoutés.

Vin de parcelle # 3: Albvarhino Celorico 2016

Situé dans la région de Basto, c’est le vin le plus large et le plus beurré. Il est sec avec une approche alcoolique, boisée et épicée.

Tous ces lots de vin seront bientôt mis en bouteille par la propriété et mis sur le marché. Évidemment, ils ne seront pas aussi disponibles que leurs étiquettes principales mais ils sont vraiment intéressants, surtout en comparaison les uns avec les autres.

Quinta de Aveleda 2005

Nous avons également eu la chance de goûter à ce mélange étonnant de Trajadura, Loureiro et Alvarinho. La fraîcheur est étonnante et extrêmement lumineuse pour un Vinho Verde de 13 ans. La couleur elle-même est incroyable et les arômes d’orange, de cire d’abeille, d’abricot et de camomille sont unis par un corps fort, une structure et une bouche cireuse. Le domaine a conservé tous ses millésimes depuis 1997 pour voir l’évolution possible.

IMGP8434 (2)

Quinta de Santa Cristina

Do you know Batoca? It’s a very rare, abandonned and rustic white grape variety that is grown at Quinta de Santa Cristina. It is such a high-maintenance grape, that they are the only estate to produce a 100% Batoca.

Quinta de Santa Cristina’s is the main estate of the Garantia Das quintas company that was founded in 2004. Their brand new, modern winery was recently built in the privileged location in Celerico de Basto. It has an exceptional view of the Marão and Alvão Mountains as well as the valley below. Beside the unusual Batoca, they have 11 different varieties planted on their vineyards. The new winery could not be prettier with top of the line equipment. In addition to the latest technologies, they also have a granite Lagares, where some of the wines are still foot treaded as well as a pool over the facilities to cool down the sometimes excessive temperatures.

What makes this place so unique is beside the production. A special attention was attributed to wine tourism. Special routes were designated in the vineyards with informative cards, there’s a very extensive and celebrated camellia garden and visitors can even plant their own vines.

💙 Batoca, 2017

This varietal wine is weel worth the trouble. It makes an amazing textured and saline wine. It’s very aromatic and crispy with scathing acidity. You can feel how rustic and savory this unique grape is.

Grande Escolha, 2017

This is a very fresh and lovely wine with acidity through the charts and a prickly sensation. Strong citrus notes turns into crushed stone and salt towards the long finale.

Alvarinho – Trajadura, 2017

This almost 50/50 blend is surprisingly closed on the nose but has an explosive taste. This difference in intensity is not helping the balance of the wine. I think beside the other very characterful wines of the estate, it felt short and dulled.

💙 Azal, 2017

Delicate aromas and puckering, tight acidity. It does taste like the most refreshing lemonade on a hot summer day but a fancy lemonade with cute flowers and herbs.

💙 Avesso, 2017

Again, the varietal wines of Quinta de Santa Cristina does stand out with impressive quality and balance. This Avesso has the exotic characteristic it is known to get in the Basto region but joined with subtle bread crumbs aromas. The slight carbonation is almost camouflaged from the perfect crispness.

Loureiro – Alvarhino 2017

Meant to combined the freshness of Loureiro and the depth of Alvarinho, this proved to be an evolving wine with a simple start that slowly turns to a more fleshy style with orange tree and exotic aromas.

Other wines of the portfolio include two Espumante (sparkling) made from traditional method. One is made of Arinto and the other is a very interesting red sparkling made of Vinhao. It’s reminiscent of some deep, intense Lambrusco.

Quinta de Santa Cristina

Connaissez-vous le Batoca? C’est un cépage blanc très rare, abandonné et rustique cultivé chez Quinta de Santa Cristina. C’est un cépage d’un tel entretien qu’il est le seul domaine à produire un 100% Batoca.

Quinta de Santa Cristina est le domaine principal de la compagnie Garantia Das quintas fondée en 2004. Son tout nouveau vignoble moderne a été récemment construit dans l’emplacement privilégié de Celerico de Basto. Il a une vue exceptionnelle sur les montagnes Marão et Alvão ainsi que sur la vallée en contrebas. A côté de l’inhabituel Batoca, ils ont 11 variétés différentes plantées sur leurs vignobles. La nouvelle cave ne pourrait pas être plus jolie avec l’équipement haut de gamme. En plus des dernières technologies, ils ont aussi un Lagares de granite, où certains des vins sont encore piétinés ainsi qu’une piscine sur les installations pour refroidir les températures parfois excessives.

Ce qui rend cet endroit si unique est à côté de la production. Une attention particulière a été attribuée à l’œnotourisme. Des routes spéciales ont été désignées dans les vignes avec des cartes informatives, il y a un jardin de camélias très vaste et célèbre et les visiteurs peuvent même planter leurs propres vignes.

💙 Batoca, 2017

Ce vin vaut vraiment le coup. Il fait un vin texturé et salin incroyable. C’est très aromatique et croustillant avec une acidité cinglante. Vous pouvez sentir l’aspect rustique et savoureux de ce cépage unique.

Grande Escolha, 2017

C’est un vin très frais et charmant avec de l’acidité dans le tapis et une sensation piquante. De fortes notes d’agrumes se transforment en pierre concassée et en sel vers la longue finale.

Alvarinho – Trajadura, 2017

Ce mélange presque 50/50 est étonnamment fermé sur le nez, mais a un goût explosif. Cette différence d’intensité n’aide pas l’équilibre du vin. Je pense qu’à côté des autres vins très caractéristiques du domaine, il parait plutôt court et émoussé.

💙 Azal, 2017

Arômes délicats et une acidité serrée. Il a le goût de la limonade la plus rafraîchissante par une chaude journée d’été, mais une limonade de fantaisie avec des fleurs et des herbes mignonnes.

💙 Avesso, 2017

Encore une fois, les monocépages de Quinta de Santa Cristina se distinguent par leur qualité et leur équilibre. Cet Avesso a la caractéristique exotique qu’il est connu pour obtenir dans la région de Basto, mais rejoint par des arômes subtils de miettes de pain. La légère carbonatation est presque camouflée par la fraicheur parfaite.

Loureiro – Alvarhino 2017

Conçu pour combiner la fraîcheur du Loureiro et la profondeur de l’Alvarinho, ce vin s’est avéré être évolutif avec un début simple qui tourne lentement vers un style plus charnu avec des arômes d’oranger et exotiques.

Les autres vins du domaine comprennent deux Espumante (mousseux) fabriqués selon la méthode traditionnelle. L’un est fait d’Arinto et l’autre est un mousseux rouge très intéressant fait de Vinhão. Il rappelle quelque Lambrusco profond et intense.