IMGP6781 (2)

The personalities of Champagne – DE VENOGE

Champagne is something truly unique in many ways. There’s an aura and mood surrounding this name that is both precise and mysterious at the same time. It’s a mythic and exciting product that reached impressive distinction and status. This prominence has affected the appellation but also brands in a more specific ways. The truth is behind its unique character, the champagne hides a mosaic of micro-terroirs, a vast array of definite styles and overall a multifaceted personality. What is the true differentiation between a bottle and another? What is the authentic spirit and world of each of the prestigious houses?

Probably the most stand-out characteristic of de Venoge is the decanting carafe shaped unique bottle. Although, this particularity has been a considerable quality to bring the Champagne house to fame, it is obviously not limited to a visual aspect. Champagne de Venoge has been driven by a commercial approach for a long time. De Venoge benefited from nobles, aristocrats, “people” and gentlefolks clients around the world and such lovers of the house that they became true worldwide ambassadors for the brand. The house’s founder, Henri-Marc de Venoge left his native Switzerland exactly for a commercial enterprise which brought him to Aÿ in 1825, opening a wine trade counter, still not a proper Champagne house until 1837. Since the very start, champagne de Venoge was innovative. First illustrated label was a Revolution started by De Venoge. Instead of the then handwritten label only stating name and vintage, a very golden and bright red label illustrating bottles and bunches of grapes. An extremely extensive collection of old labels, from the house, others and unsure, mysterious origin is one of the treasures preciously kept in the manor.

The products may be separated in three ranges. The Cordon bleu non-vintage judicious expression of the houses style is a blend of the three varieties with abundance of Pinot noir, thus vinosity and roundness. It was a symbol of nobility at its creation in 1864, referring both to the Venoge river and the Saint-esprit order, famous French knighthood. The Champagne des Princes has the famous looking bottles. Also historic cuvees, it was producted again since 2000. The prestige Cuvée of de venoge, Louis XV, is also in the rounded shape but transparent bottle. It’s a sophisticated delicacy, royal in appearance and taste.  Other cuvees includes the vin du paradis, historic, unchanged and exotic driven for dessert Champagne. Also, the “20 ans” aged for 20 years and a coteaux champenois.

Noblesse oblige…

Le Champagne est quelque chose de vraiment unique à bien des égards. Il y a une aura et une ambiance autour de ce nom à la fois précis et mystérieux. C’est un produit mythique et passionnant qui a atteint une distinction et un statut impressionnants. Cette importance a affecté l’appellation mais aussi les marques d’une manière plus spécifique. La vérité est que derrière son caractère unique, le champagne cache une mosaïque de micro-terroirs, une vaste gamme de styles définis et une personnalité aux multiples facettes. Quelle est la vraie différenciation entre une bouteille et une autre? Quel est l’esprit et l’univers authentique de chacune des producteurs ou maisons prestigieuses?

Probablement la caractéristique la plus remarquable de Venoge est la bouteille en forme de carafe unique. Bien que cette particularité ait été une qualité considérable pour faire connaître la Maison de Champagne, elle ne se limite évidemment pas à un aspect visuel. Champagne de Venoge est depuis longtemps animée par une approche commerciale. De Venoge a profité de la noblesse, de l’aristocratie, des clients “people”, des gentilshommes du monde entier et des amoureux de la maison pour devenir de véritables ambassadeurs mondiaux de la marque. Le fondateur de la maison, Henri-Marc de Venoge, quitta sa Suisse natale pour une entreprise commerciale qui l’amena à Aÿ en 1825, ouvrant un comptoir de commerce de vin, pas encore une véritable maison de Champagne jusqu’en 1837. Dès le début, champagne de Venoge innovant. La première étiquette illustrée était une révolution commencée par De Venoge. Au lieu de l’étiquette alors manuscrite indiquant seulement le nom et le cru, une étiquette rouge très dorée et lumineuse illustrant des bouteilles et des grappes de raisin. Une collection extrêmement étendue de vieilles étiquettes, de la maison, d’autres ou parfois d’une origine incertaine et mystérieuse est l’un des trésors précieusement conservés dans le manoir.

 

Les produits peuvent être séparés en trois gammes. L’expression judicieuse Cordon bleu non-millésimé du style de la maison est un mélange des trois variétés avec une abondance de Pinot noir, donc vinosité et rondeur. Il fut un symbole de noblesse lors de sa création en 1864, se référant à la fois à la rivière Venoge et à l’ordre de Saint-Esprit, célèbre chevalerie française. Le Champagne des Princes a les fameuses bouteilles. Également cuvées historiques, elle a été produite à nouveau depuis 2000. La prestigieuse Cuvée de venoge, Louis XV, est aussi dans la forme arrondie mais en bouteille transparente. C’est une délicatesse sophistiquée, d’apparence et de goût royal. D’autres cuvées incluent le vin du paradis, historique, inchangé et exotique conçue pour le dessert.

 

Noblesse oblige…

IMGP6781 (2)

Chateau de Sacy

A castle standing strong and straight in the middle of a hill of vines is quite the perfect occasion to stop for a lunch or a well-deserved rest. The newly renovated and opened (July 2017) Château de Sacy is quite the spectacular sight from the village road down below. With 12 rooms and two suites, it’s quite a stately addition to the hospitality option in the Champagne region.

The renovation might as well be called a reconstruction as the remains of the Castle were closer to ruins than an actual habitation. It took a whole year, and of course substantial investments to bring the Castle to its prevalent stance. But now, it’s a restful and elegant experience that is offered.

The restaurant logically called “Les vignes” seems at first sight inspired by the very first owners, who were fabric merchants. The décor is filled with luxurious drapes and contrasting noble fabrics along with bright and modern colors. It’s truly a welcoming sight. It has everything it needs to be a great success. It does feel like a new establishment as some novice errors in service, pairings and cooking came to stumble what would’ve been a perfectly lovely lunch. Overcooked fish, overly pickled entrées impossible to pair with any wine along with wrong Champagne temperature and other omissions were surprising mistakes made. It’s quite a shame and I do hope improvement is on the way on that aspect. The potential is gigantic and so close to become an astonishing establishment.

Un château fort et droit au milieu d’une colline de vignes est l’occasion parfaite de s’arrêter pour un déjeuner ou un repos bien mérité. Le Château de Sacy, récemment rénové et ouvert (juillet 2017), offre une vue spectaculaire de la route du village en contrebas. Avec 12 chambres et deux suites, c’est une addition majestueuse à l’option d’hospitalité dans la région de Champagne.


La rénovation pourrait aussi bien s’appeler une reconstruction puisque les restes du château étaient plus proches des ruines qu’une habitation réelle. Il a fallu une année entière, et bien sûr des investissements substantiels pour amener le château à sa position dominante. Mais maintenant, c’est une expérience reposante et élégante qui est offerte.


Le restaurant logiquement appelé “Les vignes” semble à première vue inspiré par les premiers propriétaires, qui étaient des marchands de tissus. Le décor est rempli de rideaux luxueux et de tissus nobles contrastés avec des couleurs vives et modernes. C’est vraiment un spectacle accueillant. Il a tout ce qu’il faut pour être un grand succès. Toutefois, on sent que c’est un nouvel établissement car quelques erreurs de novice  dans le service, les accords et la cuisine sont venus trébucher ce qui aurait été un déjeuner parfaitement charmant. Poissons trop cuits, entrées trop marinés impossible à jumeler avec du vin, mauvaise température de Champagne et d’autres omissions étaient des erreurs surprenantes faites. C’est vraiment dommage et j’espère que des améliorations seront apportées à cet aspect. Le potentiel est gigantesque et si proche de devenir un établissement étonnant.

IMGP6781 (2)

Atelier Maître Albert – An annex of Guy savoy restaurants

Atelier Maître Albert is the cutest, not-so-little upscale Rotisserie. It may be an annex of the famous house Guy Savoy, but the high-end gastronomic side has been replaced by comfy, heart-warming, home- style kind of cooking and ambiance. With a prime location near Notre-dame, in a quiet street of the mazy 5th district, the chic charcoal-colored establishment seems very popular both with locals and tourists. It’s a contemporary sight for a very old part of Paris.

The dining room is separated in a duality of space. One side is the Vinotheque, perfect for a quick lunch or to stare at their whole wine collection all night. The other side is way cosier, intimate with a fireplace, dimmed lights, the roasting wall of the kitchen and just a warmer feeling overall.

The menu is based on the very idea of conviviality and liveliness. The small amuse-bouches were a nice touch and made the very little wait for the efficient running around staff to come take the order. My entrée was a superbly rich velouté poured directly before me in a filled saucepan. My friend had the seasonal salad and sauteed chicken livers which was highly appraisable in intensity of flavour. Main dishes were, plates to share, a choice of spit-grilled meats, vegetables and fish with some cheesy gratin as side dishes. It’s simply delicious and copious.

It was a fantastic roasty diner I’ll definitely try (and fail) to reproduce home. So, I guess I’ll have to go back next time I’m in Paris.

L’Atelier Maître Albert est la rôtisserie haut de gamme la plus mignonne,. Il s’agit d’une annexe de la célèbre maison Guy Savoy, mais le côté gastronomique haut de gamme a été remplacé par un style de cuisine et d’ambiance confortable et chaleureux. Bénéficiant d’un emplacement privilégié à proximité de Notre-Dame, dans une rue calme du 5ème arrondissement, l’établissement chic au teinte de charbon de bois semble très populaire tant auprès des habitants que des touristes. C’est un spectacle contemporain pour une très vieille partie de Paris.


La salle à manger est séparée dans une dualité d’espace. D’un côté est la Vinothèque, parfait pour un déjeuner rapide ou pour regarder toute leur collection de vins toute la nuit. L’autre côté est bien plus confortable, intime avec une cheminée, des lumières tamisées, le mur de grillades de la cuisine et juste un sentiment plus chaleureux dans l’ensemble.


Le menu est basé sur l’idée même de convivialité et de vivacité. Les petits amuse-bouches étaient une bonne idée et ont fait le très petit temps d’attente pour la course efficace du personnel à venir prendre la commande. Mon entrée était un velouté superbement riche versé directement devant moi dans un saucier rempli. Mon ami avait la salade de saison au foie de poulet sautés qui étaient très appréciables en intensité de saveur. Les plats principaux étaient des assiettes à partager, un choix de viandes grillées à la broche, de légumes et de poisson avec des gratins fromagés comme plats d’accompagnement. C’est simplement délicieux et copieux.


C’était un diner rôti fantastique que je vais certainement essayer (et échouer) de reproduire à la maison. Donc, je suppose que je devrai y retourner la prochaine fois que je serai à Paris.

IMGP6781 (2)

A stay at hotel Chaplain Rive Gauche

The Montparnasse district was a new discovery for me. It’s just so lively and fun even on a Sunday. This is where the hotel Chaplain Rive gauche takes place, very close to the Montparnasse tower, the Luxembourg gardens and Saint-Germain des près, on a small quiet street. It’s a boutique hotel, designed in a modern style with accent colors, big decorative canvas and unique style in each room. My room had a close up of the Mona Lisa smile over the bed.  We had the chance to stay at the last floor, the fifth floor, which has a subsequent advantage. The room had a small balcony with a perfect view over the Parisian rooftops. Overall, the hotel felt restful and comfortable in every detail, from the coffee machine in the room and free minibar to marble bathrooms and choice of different pillows.

They serve a lovely continental breakfast in the dining area. It’s casual and friendly with the same kind of colorful decor. You may even sit on the terrace if weather permits it. The place in general puts at ease. This perception may come from the size of the rooms that are exceptionally large for a boutique hotel in Paris.

Le quartier Montparnasse a été une nouvelle découverte pour moi. C’est tellement animé et amusant même les dimanches. C’est ici que prend place  l’hôtel Chaplain Rive gauche, tout près de la tour Montparnasse, des jardins du Luxembourg et de Saint-Germain des Près, dans une petite rue calme. C’est un hôtel de charme, conçu dans un style moderne avec des couleurs accentuées, de grandes toiles décoratives et un style unique dans chaque chambre. Ma chambre avait un gros plan du sourire de Mona Lisa au-dessus du lit. Nous avons eu la chance de rester au dernier étage, le cinquième étage, qui a un avantage ultérieur. La chambre avait un petit balcon avec une vue parfaite sur les toits parisiens. Dans l’ensemble, l’hôtel était reposant et confortable dans les moindres détails, de la machine à café dans la chambre et un minibar gratuit jusqu’aux salles de bains en marbre et un choix de différents oreillers.

Ils servent un charmant petit déjeuner continental dans la salle à manger. C’est décontracté et amical avec le même genre de décor coloré. Vous pouvez même vous asseoir sur la terrasse si le temps le permet. L’endroit en général met à l’aise. Cette perception vient peut-être de la taille des chambres qui sont  exceptionnellement grandes pour un boutique hôtel à Paris.

IMGP6781 (2)

Hotel du Marc – The very private home of Veuve Clicquot

I almost couldn’t believe it when I got the invitation to the very exclusive Hotel du Marc. Even when the chauffeur approached the very closed entrance door, I felt like maybe they would not open and it was all just a big joke. They did open to reveal the 19th century, roman-stoned discreet private house. The Hotel du marc is Veuve Clicquot’s private house, an hotel by name only. It is reserved for friends, family, business associates and as it seems so, press mate as me too. Invitations reaches only around 2500 persons per year. It is said that once you’ve seen the Hotel de Marc, you can never come back as it is a once in a lifetime opportunity. To which I say, challenge accepted.

It has quite the history as this was the very home of Madame Clicquot in 1840. It was one of the rare buildings in Reims to be spared by both world wars except for some minor scratches. The whole place was redecorated from head to toe in 2011 by in-demand Paris architect and designer Bruno Moinard. Each of the six bedrooms are inspired by a different country, culture and the main hallway leading to the suites shows imposing contemporary interpretation of the famous family portraits. I would not have expected anything less from the decor than the yellow-highlighted sophisticated design with everywhere, a touch of spark and eccentricity. Everything has the Clicquot touch, up to the bathrooms floors bearing Clicquot’s comet.

We were welcomed by a handful of waiters, white gloves obliged, and our cheerful and so friendly host and house’s ambassador, Camille Berdin. After some first delicious bites and appetitive glass of bubbly in one of the various salons or in this case more of a library, we took place in the dining room, a frame of incredible elegance with open view on the gardens. Dishes and Champagnes succeeded one another, all in perfect harmony. King crab, Miso Burrata with the vintage 2008, fantastic lamb with the rosé 2008, Cheeses with an original Bouzy red 2003, and a perfectly carafe-served Demi-sec with the light touch of a strawberry/rhubarb dessert. It’s was an intimate experience I will remember, take pride and brag about all my life.

Je ne pouvais presque pas le croire quand j’ai reçu l’invitation à l’Hôtel du Marc. Même quand le chauffeur approchait de la porte d’entrée très fermée, j’avais l’impression que peut-être ils ne s’ouvriraient pas et que c’était juste une grosse blague. Ils ont ouvert pour révéler la maison privée discrète du 19e siècle, en pierre romaine. L’Hôtel du Marc est la maison privée de Veuve Clicquot, un hôtel de nom seulement. Il est réservé aux amis, à la famille, aux associés et, semble-t’il, des journalistes et blogueurs spécialisés tels que moi aussi. Les invitations atteignent seulement environ 2500 personnes par an. On dit qu’une fois que vous avez vu l’Hôtel de Marc, vous ne pouvez jamais revenir car c’est une occasion unique. Moi je dis, défi accepté!!

Il a toute l’histoire car c’était la maison même de Madame Clicquot en 1840. C’était l’un des rares bâtiments à Reims à être épargné par les deux guerres mondiales à l’exception de quelques égratignures mineures. L’ensemble a été redécoré de la tête aux pieds en 2011 par l’architecte et designer parisien en demande Bruno Moinard. Chacune des six chambres est inspirée par un pays différent, la culture et le couloir principal menant aux suites présente des interprétations imposantes contemporaines des portraits de famille célèbres. Je n’aurais rien attendu de moins du décor que le design sophistiqué, accentué  de jaune avec partout, une touche d’étincelle et d’excentricité. Tout a la touche Clicquot, jusqu’aux planchers des salles de bain portant la comète de Clicquot.

Nous avons été accueillis par une poignée de serveurs, des gants blancs obligés, et notre hôtesse et ambassadrice de la maison, l’amicale et sympathique, Camille Berdin. Après quelques premières bouchées délicieuses et un verre appétissant de bulles dans l’un des différents salons ou dans ce cas plus une bibliothèque, nous avons pris place dans la salle à manger, un cadre d’une incroyable élégance avec vue dégagée sur les jardins. Les plats et les champagnes se sont succédés, tous en parfaite harmonie. Crabe royal, Miso Burrata au millésime 2008, agneau fantastique au rosé 2008, Fromages au Bouzy rouge 2003 original et Demi-sec parfaitement carafé avec la touche légère d’un dessert fraise / rhubarbe. Ce fut une expérience intime dont je me souviendrai, avec fierté et me vanterai toute ma vie.