IMGP6781 (2)

Tenuta Argentiera – precious silver of Bolgheri

What defines Bolgheri, this tiny piece of Maremma? Is it the exceptional sense of place and terroir, their unusual use of international grape that kind of defies what makes Italian wine so wonderful or just the general attention and special care from this very unique place? It might be all of these reasons and more. At their heart, Bolgheri wines are really French in their composition, relying heavily on the Bordeaux trio of Cabernet Sauvignon, Merlot and Cabernet Franc, among other grapes. With a lack of tradition and a young history overall, before Mario Incisa della Rochetta planted cabernet sauvignon in 1948 which was to become Sassicaia, most of the land was used for cattles and also rosé wines.

Tenuta Argentiera is even younger than Bolgheri story itself. The estate was founded in 1999 by the Fratini family and their first ever vintage was the 2004. Argentiera, often confused for Argentine, refers to a silver mine nearby. It’s the 5th largest estate of Bolgheri with 76 ha under vines in total. Situated on the Maremma coastline, the estate was previously part of the old Donoratico estate and then the Antinori family until 1999.

Poggio ai Ginepri 2017

An enjoyable Vermentino white with 20% sauvignon blanc. Even if 2017 was a very dry vintage, this wine is quite aromatic and will become larger with time as Vermentino usually does. It’s salty with hints of honey and a very fresh feeling.

Poggio ai Ginepri rosso 2015 / 2016

Their entry level Bolgheri red is a very ripe and floral wine. Dark and expressive with notes of cherries, violets and spices. It’s a blend of Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc , merlot and Syrah although the syrah has been left out since 2016. The syrah is now used for rosé.

Villa Donoratico, 2015 / 2016

2015 has better integrated tannins than 2016 which is harsher. Both are still not ready to drink but shows great potential. They’re fresh, balanced with an herbaceousness, tartness and sweet spiciness.

Argentiera 2010 / 2011 / 2012 / 2015

Bolgheri superiore which is their Flagship wine. Argentiera is obviously a bold and complex wine that is very sensitive to vintages. 2015 is young on tart red and black fruits but shows a great balance in acidity and minerality. 2014 was a bad vintage as it was very cold this year. 2013 was disastrous, hit by a huge hail storm, a good amount of the harvest was lost. 2012 is quite closed at first. It has steely, anisseed and bark aromas. It’s coarse but not harsh. It is said to be very traditional of the Bolgheri style. 2011 is the complete opposite of 2012, explosive and aromatic. Ripe and fresh at the same time with lovely balsamic and eucalyptus aromas. Those characteristic are also found in the 2010 yet with a denser structure and mouthfeel.

Giorgio Barholomaus

Giorgio was the first nephew of the founder. This special cuvee is 100% Merlot which wasn’t allowed before 2012 in the DOC Bolgheri. It was labeled as IGT before. The other special cuvee include Ophelia a 100% Cabernet sauvignon and Lavinia a 100% Cabernet Franc also named after the founder’s nieces. Those single varieties are not exactly the style of the house which specialised in blends. Although, they are very interesting to understand what every varieties brings to the table.

Massimo Basile, export director

 Qu’est-ce qui définit Bolgheri, ce petit morceau de Maremma? Est-ce le sens exceptionnel du lieu et du terroir, leur utilisation inhabituelle des cépages internationaux qui défie ce qui rend le vin italien si merveilleux ou juste l’attention générale et les soins spéciaux de ce lieu unique? Ce pourrait être toutes ces raisons et plus encore. En un  sens, les vins de Bolgheri sont vraiment français dans leur composition, en s’appuyant fortement sur le trio Bordelais de Cabernet Sauvignon, Merlot et Cabernet Franc, entre autres. Avec un manque de tradition et une jeune histoire en général, avant que Mario Incisa della Rochetta planta le premier plant de cabernet sauvignon en 1948 qui allait devenir Sassicaia, la plupart des terres étaient utilisées pour les bovins et aussi les rosés.

Tenuta Argentiera est encore plus jeune que l’histoire de Bolgheri elle-même. Le domaine a été fondé en 1999 par la famille Fratini et leur premier millésime a été le 2003. Argentiera, souvent et malheureusement confondu avec « Argentine », se réfère à une mine d’argent à proximité. C’est la 5ème plus grande propriété de Bolgheri avec 76 ha de vignes au total. Situé sur la côte de la Maremma, le domaine faisait auparavant partie de l’ancien domaine de Donoratico, puis de la famille Antinori jusqu’en 1999.

Poggio ai Ginepri bianco, 2017

Un agréable Vermentino blanc avec 20% de sauvignon blanc. Même si 2017 était un millésime très sec, ce vin est assez aromatique et deviendra plus arrondi avec le temps comme le fait habituellement le Vermentino. Il est salé avec des notes de miel et une approche très fraîche.

Poggio ai Ginepri rosso, 2015 / 2016

Leur niveau d’entrée en Bolgheri rouge est un vin très mûr et floral. Sombre et expressif avec des notes de cerises, de violettes et d’épices. C’est un assemblage de Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Merlot et Syrah bien que la syrah ait été omise depuis 2016. La syrah est maintenant utilisée pour le rosé.

Villa Donoratico, 2015 / 2016

2015 a mieux intégré les tanins que 2016 ce qui est plus dur. Les deux ne sont toujours pas prêts à boire, mais montre un grand potentiel. Ils sont frais, équilibrés avec une touche herbacée, une bonne acidité et des épices douces.

Argentiera 2010 / 2011 / 2012 / 2015

Argentiera est leur Bolgheri supérieur, leur vin phare. Argentiera est évidemment un vin audacieux et complexe, très sensible aux millésimes. 2015 est jeune sur des fruits rouges et noirs acidulés mais montre un grand équilibre d’acidité et de minéralité. 2014 a été un mauvais millésime car il faisait très froid cette année. 2013 a été désastreuse, frappée par une énorme tempête de grêle, une bonne partie de la récolte a été perdue. 2012 est assez fermé au début. Il a des arômes d’acier, d’anisse et d’écorce. On dit qu’il est très traditionnel du style Bolgheri. 2011 est l’opposé complet de 2012, explosif et aromatique. Mûr et frais à la fois avec de beaux arômes de balsamique et d’eucalyptus. Ces caractéristiques sont également trouvées dans le 2010 encore avec une structure plus dense et une sensation plus ample en bouche.

Giorgio Barholomaus

Giorgio était le premier neveu du fondateur. Cette cuvée spéciale 100% Merlot n’était pas autorisée avant 2012 dans le DOC Bolgheri. Il a été étiqueté comme IGT avant. L’autre cuvée spéciale comprend Ophelia 100% Cabernet Sauvignon et Lavinia 100% Cabernet Franc, également nommé d’après les nièces du fondateur. Ces variétés uniques ne sont pas exactement le style de la maison qui se spécialise dans les mélanges. Toutefois, ils sont très intéressants pour comprendre le potentiel et les caractéristiques de chaque variété.

IMGP6781 (2)

Pio Cesare

The Piedmont and more precisely Barolo is such an amazing place. I do deeply love it and let me explain why. It’s not the most well-known and market pleasing wines, yet the sales and popularity keeps increasing. There’s something in Piedmontese wines that is starting to reach consumers and sometimes I feel like they unknowingly fall in love with them. It’s not just the idea of the gorgeous sun-drenched hills but also all the talk that’s been around. The new defined crus have put Barolo in the spotlights and I think it’s amazing to get this level of precision in terroir and single vineyards. Yet, for some producers, it’s just putting on papers what they knew for the past generations. They were already reaching out to those specifically tailored characterisitics to build their wine like it’s no big deal. They have the knowledge and possibility to make big, broad, juicy modern wines. Yet, they tend to stick to a traditional, preserved style with finesse, purity of fruits and refined structure. Nebbiolo is unique. Barbaresco is unique. Barolo is Unique.

I had the chance to share a lunch with M. Pio Boffa from the historical estate of Pio Cesare and it’s exactly what I found in the wines and the discussion. This stance between wanting some modernity, but also wanting to keep the house’s family style.

Pio Cesare was founded in 1881 by Cesare Pio and has remained family owned ever since. Even, if they didn’t owned the land at that time, they remained pretty much within the same position around the town of alba. Most of their vineyards are on the limestone rich soils of SerraLunga but they also have quite an expansive portfolio of communes in Barolo and Barbaresco including, but not limited to, Castiglione, la Morra and a just acquired Monforte 10 hectares.

The wines

L’altro / Piodelei

Pio Cesare has been experimenting in the past 30 years with an uncommon grape in piedmonte, chardonnay. The Piodilei is a very intense and creamy chardonnay with a rich, round taste, a reduced use of oak and a lovely saltiness. L’altro, which literally means “the other” is the other Chardonnay. Lighter and more delicate but still full of complexity creaminess.

2014

The 2014 vintage was mostly cold and revealed a very classical and traditional style both in the Barolo and Barbaresco expressions. They have integrity, complexity, identity and a purity of fruits. They are not forward but rather rounded and fine.

2010

2010 was a very warm vintage. The result was juicy, accessible, lecherous kind of modern wines. It has character, boldness and backbone, especially the Barolo.

Single vineyards

Pio Cesare is producing two single vineyards even if it goes against their belief. Their style was built around the knowledge and blending from all the land specificity, using each characteristic to its advantage. Yet, both the barbaresco single vineyard “il Bricco” and the Barolo single vineyard “Ornato” have impressive preciseness, purity and lenght.

 

Le Piémont et plus précisément Barolo est un endroit incroyable. J’ai un amour profond pour ces vins, laisse-moi expliquer pourquoi. Ce ne sont pas les vins les plus connus ou attrayant pour le grand public, mais ses ventes et sa popularité ne cesse d’augmenter. Il y a quelque chose dans les vins piémontais qui commence à toucher les consommateurs et parfois j’ai l’impression qu’ils tombent inconsciemment amoureux. Ce n’est pas seulement l’idée des superbes collines ensoleillées, mais aussi toutes les discussions qui ont eu lieu. Les nouveaux crus définis ont mis Barolo sous les feux des projecteurs et je pense que c’est incroyable d’obtenir ce niveau de précision des terroirs et vignobles. Pourtant, pour certains producteurs, il s’agit simplement de mettre sur papier ce qu’ils savaient pour les générations passées. Ils étaient déjà en train d’utiliser à profits ces caractéristiques spécifiquement adaptées pour construire leur vin comme si de rien n’était. Ils ont la connaissance et la possibilité de faire de grands vins, larges, juteux et modernes. Pourtant, ils ont tendance à se coller à un style traditionnel et préservé avec finesse, pureté des fruits et structure raffinée. Le Nebbiolo est unique. Barbaresco est unique. Barolo est unique.

J’ai eu la chance de partager un déjeuner avec M. Pio Boffa du domaine historique de Pio Cesare et c’est exactement ce que j’ai trouvé dans ses vins et la discussion. Cette position entre vouloir un peu de modernité, mais aussi vouloir conserver le style familial de la maison.

Pio Cesare a été fondée en 1881 par Cesare Pio et est restée familiale depuis. Même s’ils ne possédaient pas la terre à ce moment-là, ils restaient à peu près dans la même position autour de la ville d’Alba. La plupart de leurs vignobles se trouvent sur les sols riches en calcaire de SerraLunga, mais ils possèdent également une vaste gamme de communes à Barolo et Barbaresco, notamment Castiglione, la Morra et 10 hectares récemment acquis à Monforte.

Les vins

L’altro / Piodelei

Pio Cesare a expérimenté au cours des 30 dernières années avec un cépage rare au Piedmont, le chardonnay. Le Piodilei est un chardonnay très intense et crémeux avec un goût rond et riche, une utilisation réduite du chêne et une belle salinité. L’altro, qui signifie littéralement “l’autre”, est l’autre chardonnay. Plus léger et plus délicat mais toujours plein de complexité crémeuse.

2014

Le millésime 2014 a été plutôt froid et a révélé un style très classique et traditionnel à la fois dans les expressions Barolo et Barbaresco. Ils ont l’intégrité, la complexité, l’identité et la pureté des fruits. Ils ne sont pas en avant mais plutôt arrondis et tout en finesse.

2010

2010 a été un millésime très chaud. Le résultat était juteux, accessible, lubrique et plutôt modernes. Ils ont du caractère, de l’audace et de la colonne vertébrale, en particulier le Barolo.

Cuvée parcellaire

Pio Cesare produit deux cuvées parcellaires, même si cela va à l’encontre de leur croyance. Leur style a été construit autour de la connaissance et du mélange de toutes les spécificités de la terre, en utilisant chaque caractéristique à son avantage. Pourtant, la cuvée “il Bricco” de barbaresco et la cuvée “Ornato” de Barolo ont une précision, une pureté et une longueur impressionnantes.

IMGP6781 (2)

Fattoria dei Barbi

As the first Brunello imported in the USA, and with a growing part of the production destined to export, 55% going towards 60%, Fattoria dei Barbi  is a historic estate that continues to be a pioneer in Tuscan wines. If the name doesn’t sound a clue, the very recognizable blue label might. This Brunello is he benchmark of the estate, consistent, classic and made every year, independently of the vintage conditions. This iconic brand has been imported by Mark Anthony for now 18 years and was already part of the Quebec market before that.

The estate is one of only five in Montalcino that have continuously operated for over 100 years. The Colombini family has owned land in Montalcino since 1352, but only acquired Fattoria dei Barbi in the end of the 18th century. They were one of the first families, right after Biondi-Santi, to produce brunello. This might just appear as the past for you, but for old world classic wines like this, history, status and tradition is part of the wine. And again, without a rich past, the cellar wouldn’t be as full. It hides some very ancient treasures and visitors might get a sight of Brunellos and Vin santos dating back to 1870.

As soon as the servers started pouring the samples, the whole room was filled with the magical smell of the wines. It’s a lovely moment announcing the start of a very pleasant tasting.

BRUSCO & ROSSO

What’s the difference? Rosso is an official DOC, it’s made of 100% sangiovese and just shows the potential of elegance of this majestic grape varieties. It’s not a very restrictive DOC and there’s many style of Rosso and it’s sometimes called the Picolo Brunello ( small Brunello) But this one stands on its own. The Brusco Was first produced in the late 60s. It’s a deposited name only Barbi can use and it’s made as an approachable wine with 10% Merlot. Kind of the first ever Montalcino’s Super Tuscans. It’s a vibrant, unoaked pizza wine.

VIGNA DEL FIORE

Created by Francesca Colombini in 1981 as her 50th anniversary self-proclaimed gift, this is the very feminine and winsome single vineyard of the estate. It literally means Flower vineyard but in fact it relates to the local river called Fiore. It is broad with an incredible expression and substance, especially in the voluptuous 2007.

RISERVA

Opinions differ concerning which wine of Fattoria dei barbi is the best one between Vigna del Fiore and the Riserva. I guess this is personal opinion. The riserva is definitely more reserved, and open up slower. It doesn’t give itself right away and you have to wait for it to open up. It is more structured and mature. 2011 is showing a great concentration. 2010 has yet discovered who it will be. It is very shy. 2007 was a warm vintage and is more drying. 2006 is a round and gentle vintage, with lots of freshness and superb length. However, 2004 was a tight and hard vintage, it’s reductive and misses the structure of other vintages.

Fattoria dei Barbi

En tant que premier Brunello importé aux États-Unis, et avec une part croissante de la production destinée à l’exportation, 55% allant vers 60%, Fattoria dei Barbi est un domaine historique qui continue d’être un pionnier des vins toscans. Si le nom ne sonne pas un indice, l’étiquette bleue très reconnaissable pourrait. Ce Brunello est la référence du domaine, consistant, classique et fabriqué chaque année, indépendamment des conditions du millésime. Cette marque emblématique a été importée par Mark Anthony depuis maintenant 18 ans et faisait déjà partie du marché québécois auparavant.

Le domaine est l’un des cinq à Montalcino ayant fonctionné en continu pendant plus de 100 ans. La famille Ccolombini a possédé des terres à Montalcino depuis 1352, mais a seulement acquis Fattoria dei Barbi à la fin du 18ème siècle. Ils ont été l’une des premières familles, juste après Biondi-Santi, à produire du brunello. Cela pourrait sembler juste le passé pour vous, mais pour les vins classiques du vieux monde comme celui-ci, l’histoire, le statut et la tradition font partie du vin. Et encore, sans passé riche, la cave ne serait pas aussi pleine. Il cache des trésors très anciens et les visiteurs pourraient avoir un aperçu de Brunellos et Vin Santos datant de 1870.

Dès que les serveurs ont commencé à verser les échantillons, toute la pièce était remplie de l’odeur magique des vins. C’est un joli moment qui annonce le début d’une dégustation très agréable.

BRUSCO & ROSSO

Quelle est la différence? Rosso est une DOC officiel, 100% sangiovese et montre le potentiel d’élégance de ce cépage majestueux. Ce n’est pas une DOC très restrictive, il y a beaucoup de style de Rosso et il sont parfois appelés Picolo Brunello (petit Brunello), mais celui-ci se distingue seul. Le Brusco a été produit pour la première fois à la fin des années 60. C’est un nom déposé que seul Barbi peut utiliser. C’est un vin accessible avec 10% de merlot. Une sorte de premier Super Toscans de Montalcino. C’est un vin de pizza, très vibrant.

VIGNA DEL FIORE

Créée par Francesca Colombini en 1981 comme cadeau autoproclamé pour son 50e anniversaire, c’est une parcelle unique et très féminine de la propriété. Il signifie littéralement vignoble de fleur, mais en fait, il se rapporte à la rivière locale appelée Fiore. Il est large avec une expression et une substance incroyables, surtout dans le voluptueux 2007.

RISERVA

Les opinions divergent quant à savoir quel vin de Fattoria dei barbi est le meilleur entre Vigna del Fiore et le Riserva. Je suppose que c’est une opinion personnelle. Le riserva est définitivement plus réservé et s’ouvre plus lentement. Il ne se donne pas tout de suite et il faut attendre qu’il s’ouvre. Il est plus structuré et mature. 2011 montre une grande concentration. 2010 n’a pas encore découvert qui il sera. Il est très timide. 2007 a été un millésime chaud et plus sec. 2006 est un millésime rond et doux, avec beaucoup de fraîcheur et une longueur superbe. Cependant, 2004 a été un millésime serré et dur, il est réducteur et manque la structure des autres millésimes.

Fattoria dei Barbi

Mark Anthony

IMGP6781 (2)

Jeff Carrel

It’s hard to fit Jeff Carrel within standards. We can’t talk about a domain since he does not belong to any specific vineyard. We can’t speak of a specific region since he plays and assembles the soils a little bit everywhere in Languedoc and elsewhere. We can’t talk about a style or an image since all its wines are destined to have their own history and their own universe. In fact, Jeff Carrel is above all, a man, a consultant or Flying winemaker who plays with grapes, who experiments and creates. The beautiful image behind all the approachable and fun range, is the aspect of collaboration. It must be admitted, the Languedoc and Roussillon does not enjoy a great popularity. There are some great wines from this gigantic territory, but times are tough for some producers. That’s when Jeff Carrel comes in. Thanks to his collaborations, he wants to help co-op winemakers and wineries who are in trouble by giving them a second wind. From initial investment to help with production and development, it’s all that is needed to invigorate and motivate a business.

For Jeff Carrel, every wine is an adventure, a universe or a unique little world. Each aroma transports him to a memory, a place, a precise moment. Each project is taken apart and by itself. Each wine is destined for a different tasting experience.

 

Il est difficile de cadrer Jeff Carrel. On ne peut parler d’un domaine puisqu’il n’appartient à aucun vignoble précis. On ne peut parler d’une région puisqu’il joue et assemble les terroirs d’un peu partout au Languedoc et ailleurs. On ne peut parler d’un style ou d’une image puisque tous ses vins sont destinés à avoir leur propre histoire et leur propre univers. En fait, Jeff Carrel c’est avant tout un homme, un homme qui s’amuse avec du raisin, qui expérimente et crée. La belle image derrière toute sa gamme très approchable et amusante, c’est cet aspect de collaboration. Il faut l’avouer, le Languedoc et Roussillon ne bénéficie pas d’une grande popularité. Il y a pourtant de grands vins qui proviennent de ce gigantesque territoire, mais les temps sont durs pour certains producteurs.  C’est à ce moment que Jeff Carrel entre en jeu. Grâce à ses collaborations, il veut aider les vignerons et les caves coopératives qui se trouvent mal en point en leur donnant un deuxième souffle. De l’investissement initial, de l’aide pour la production et l’élaboration, c’est tout ce qui faut parfois pour vivifier et motiver une entreprise.

Pour Jeff Carrel, chaque vin est une aventure, un univers ou un petit monde unique. Chaque arôme le transporte vers un souvenir, un lieu, un moment précis. Chaque projet est pris à part et par lui-même. Chaque vin est destiné à une expérience de dégustation différente.

MORILLON Blanc, 2016

An atypical Chardonnay from Limoux, yet amazing wine with soft botrytis notes. It has nutty, honey, maple water, orange and slight truffles aromas that will evolve beautifully.  It’s a very tasteful and original wine.

Un chardonnay atypique de Limoux, mais un vin étonnant avec des notes douces de botrytis. Il a des arômes de noisette, de miel, d’eau d’érable, d’orange et de truffe légère qui évoluera magnifiquement. Très bon goût et original.

VIEILLES MULES

Either the fruity and easygoing 100% Grenache red or the delicate and soft Macabeo white. Both Vieilles Mules, Catalan symbol from old vines, are both fun, affordable and pleasant.

Soit le rouge fruité et décontracté fait à 100% de grenache ou le blanc délicat et doux fait de Macabeu. Les deux Vieilles Mules, symbole catalan à partir de vieilles vignes, sont à la fois amusantes, abordables et agréables.

SAQ:  Blanc 12909609  Rouge 13284604

IMGP6781 (2)

Maison Champy

Maison Champy, based right in the middle of the quaint village of Beaune, is considered the oldest négoce house in Beaune dating back to 1720. It was once the property of the famous négociant Louis Jadot until the Meurgey Brothers and Pierre Beuchet got their hand’s on it in 1990. The business still remained quite calm for some time. Then, Dimitri Bazas joined the team in 1999 as oenologist and this is when Champy started to develop its own style and expression. Dimitri states that the clear aim of Maison Champy today is to produce wines that taste like Savigny or Pommard, rather than taste like ‘Champy’. So, wines that have an emphasis on their location and their appellation. In 2010, Champy acquired Domaine Laleure-Priot in Pernand-Vergelesses, thus extending considerably their land ownership more than doubling it. The new addition will be slowly but definitely combined within the label Champy instead of keeping their own. To put things into perspective, even if the house is quite renowned, they still produces wines on a small scale. Some of their Grand cru only have 300-600 bottles within a given vintage

Recently, the façade of the main house was classified as historic monument by the UNESCO. However, the team later learned that not only the façade was to be classified but the whole building as well. The historical cellar of Maison Champy was inspired by the Eiffel School and the location was even the home of the historic Louis Pasteur, father of modern oenology, for his researches notably concerning yeast and fermentation. This was unexpected and will require a lot of work and investment to restore and recondition but it’s exciting news.

Champy

La Maison Champy, située au beau milieu du pittoresque village de Beaune, est considérée comme la plus ancienne maison négoce de Beaune datant de 1720. Elle était autrefois la propriété du célèbre négociant Louis Jadot jusqu’à ce que les frères Meurgey et Pierre Beuchet mettent leur main dessus en 1990. L’entreprise est restée assez calme pendant un certain temps. Ensuite, Dimitri Bazas a rejoint l’équipe en 1999 en tant qu’œnologue et c’est alors que Champy a commencé à développer son propre style et sa propre expression. Dimitri déclare que l’objectif clair de la Maison Champy aujourd’hui est de produire des vins qui ont un goût de Savigny ou Pommard, plutôt que de goûter comme «Champy». Donc, des vins qui ont une emphase sur leur location et leur appellation. En 2010, Champy a acquis le Domaine Laleure-Priot à Pernand-Vergelesses, prolongeant ainsi considérablement leur propriété foncière qui a plus que doublé. Le nouvel ajout sera lentement mais définitivement combiné au sein du label Champy au lieu de conserver le leur. Pour mettre les choses en perspective, même si la maison est assez réputée, ils produisent encore des vins à petite échelle. Certains de leurs Grands Crus ont seulement 300-600 bouteilles dans un millésime donné.

Récemment, la façade de la maison principale a été classée monument historique par l’UNESCO. Cependant, l’équipe a appris plus tard que non seulement la façade devait être classée mais aussi l’ensemble du bâtiment. La cave historique de la Maison Champy s’inspire de l’école Eiffel et abrita même l’historique Louis Pasteur, père de l’œnologie moderne, pour ses recherches notamment sur les levures et la fermentation. C’était inattendu et il faudra beaucoup de travail et d’investissement pour restaurer et reconditionner, mais c’est une nouvelle excitante.