IMGP7648 (2)

Somm 360 – Where the whole worldwide wine community get reunited.

Did you ever imagine it could be possible to get 300 people in the hospitality trade from 20 countries, including some of the best sommeliers in the world to gather together for a 3-day congress? Vincent Lafortune, Founder of Somm360, and his team thought so, and most impressively, made it happen. It was the kind of major event that have never been done, anywhere in the world before, and that will set new standards for educational help programs in the future.

So Why and what exactly is Somm 360?

The event started with a 3-day intensive congress. Full, continuous days of presentations and tastings from sponsors and high-profile sommeliers, along with key figures in the wine industry. One after the other, the speakers followed each other on stage in front of the high-profile crowd. It was the chance to get Mentoring, networking and an overall great wine experience for wine lovers to Taste, Learn and Grow with the most experienced experts in the field.

At the same time, there was a 5 days boot camp for 22 of the best sommeliers of the world from 20 different countries currently pursuing a continuous education or preparing for international competition. They went through an intensive program filled with conferences from the best experts in their field with very specific topics from stress management with Olympic gold medalist Alexandre Bilodeau to heated discussion on the controversial subject of minerality with wine chemistry professor Benoit Marsan, a session on beer, focused on the positive influence of brettanomyces, a masterclass on the wines of Quebec, and a tea seminar, a blind tasting training with sommelier-turned-winemaker Rajat Parr, etc.

 

Here’s the impressive list of the high caliber participants.

  • . MARTIN BRUNO, Argentina
    • Best sommelier of Argentina 2017, Pernod Ricard brand ambassador, executive sommelier, Tegui restaurant
  • MATTIA CIANCA, Australia
    • Best sommelier of Australia 2017, assistant head sommelier, dinner by Heston Blumenthal
  • ANTOINE LEHEBEL, Belgium,
    • Best sommelier of Belgium 2014, chef sommelier, at restaurant Bon-Bon in Brussels
  • CARL VILLENEUVE-LEPAGE, Canada
    • Best sommelier of Canada 2017, wine director, restaurant Toqué
  • PIER-ALEXIS SOULIÈRE, MS, Canada
    • Best sommelier of the Americas 2018, wine director, la Chronique
  • JASPER SUN, China
    • Vice champion – Best sommelier of China 2017, owner & sommelier, wine universe by Little Somms
  • CHRISTIAN JACOBSEN, Denmark
    • Best sommelier of Denmark 2015, partner & sommelier, restaurant Anarki
  • KETRI LEIS, Estonia
    • Best sommelier of Estonia 2018, manager and sommelier, Pazzo wine bar
  • DAVID BIRAUD, France
    • Vice champion best sommelier of the world 2016, one of the best craftsmen in France (Meilleur ouvrier de france – mof), wine director, Mandarin Oriental Paris
  • MARC ALMERT, Germany
    • Best sommelier of Germany 2017, sommelier, Baur au Lac
  • JULIE DUPOUY, Ireland
    • Best sommelier of Ireland 2018, sommelier, Chapter One Restaurant
  • RAIMONDS TOM Latvia
    • Best sommelier of Europe 2017, wine director, restaurant Vincents
  • LUIS MORONES, Mexico
    • Best sommelier of Mexico 2014, wine director, Hotel Presidente Intercontinental México City
  • BRUNO SCAVO, Monaco
    • Head sommelier, Monte-Carlo SBM resort
  • HENRIK DAHL JAHNSEN, Norway
    • Best sommelier of Norway 2018, sommelier, Bølgen & Moi Kristiansand
  • PIOTR PIETRAS, MS, Poland
    • Best sommelier of Poland 2016, wine director, Hide at 85 Piccadilly
  • JULIA SCAVO, Romania
    • 3rd best sommelier of europe 2017, Julia Scavo formation conseil
  • GUILLERMO CRUZ, Spain
    • Best sommelier of Spain 2014, wine director, Mugaritz
  • FREDERIK LINDFORS, Sweden
    • Nordic sommelier Champion 2017, head sommelier, Grand Hotel Stockholm
  • ERIC ZWIEBEL, MS, Uk
    • 4th Best sommelier of the world 2013, wine director, Summer Lodge
  • PASCALINE LEPELTIER, MS, Usa
    • Best sommelier of france 2018, une des meilleurs ouvriers de france 2018, wine director & managing partner, Racines NY
  • REEZE CHOI, China
    • 2nd best sommelier of Asia 2018, Sommelier and Wine Consultant

The main intention, the very basis of Somm360 is simply to help. It’s an idea, a project that had some previous initiatives and that was meant to be complimentary. Basically there were 5 goals to this ambitious and impactful gathering.

  • Offer specific development programs for sommeliers to help maintain high standards in the restaurant industry, complementing those offered by training centers.
  • Assure the integration of sommeliers in all regions as well as urban centers, to keep them in contact and exchange with important actors in the industry.
  • Organize several annual events designed to help sommeliers network, share and continue learning.
  • Increase the caliber of candidates wishing to partake in competitions.
  • Provide support to our participants in preparation for official sommelier competitions organized by l’Association de la sommellerie internationale (ASI) and its members.

When we think about it, it truly makes sense. The Sommelier community here in Montreal as well as on an international level is quite limited and closely-linked. The wine world is the most unique of industries and the people representing it are in it by passion, love and ambition. When you compare the wine industry to any other, it stands by itself. None other have the same supportive, generous and friendly approach. It’s one of its strength that we must cherish and nurture. If we want to continue growing and setting new standards in the hospitality industry, it’s important to stay committed either your goal is to obtain their MS or MW, and WSET title or advance in other continuing education programs, whatever your journey may be, it will be hard if you’re isolated. I know for me, to meet so many inspiring, I’d dare to say wine legends, has strengthen my wish to continue further in my studies and cranked me up with confidence. I can’t wait for next year, I’ve heard it may take place in LA….

Just to

  • Major Partners: Rhône Valley Wines, Wines of Portugal, Air Canada, Desjardins, Cossette
  • Master class Partners:Austrian Wine, Wine Australia, Bordeaux Wines, Château de Beaucastel, Les Domaines Paul Mas, Alto Moncayo
  • Collaborating Partners: VDP.The Prädikatsweingüter, Premium Estates of Austria, Rioja, Domaine Queylus, Coravin

 

Somm 360 – Où toute la communauté viticole mondiale est réunie.

Avez-vous déjà imaginé qu’il serait possible de rassembler 300 personnes du secteur de l’hôtellerie de 20 pays, y compris certains des meilleurs sommeliers du monde, pour un congrès de trois jours? Vincent Lafortune, fondateur de Somm360, et son équipe en ont eu l’ambition, et le plus impressionnant, ils ont réussi à en faire un succès. C’est le genre d’événement majeur qui n’a encore jamais été organisé, où que ce soit dans le monde, et qui établira de nouvelles normes pour les programmes d’aide à l’éducation.

Alors pourquoi et qu’est-ce que Somm 360?

L’événement a débuté par un congrès intensif de 3 jours. Des journées complètes et continues de présentations et de dégustations de partenaires et de sommeliers de haut niveau, ainsi que de personnalités de l’industrie du vin. Les uns après les autres, les intervenants se sont succédé sur scène devant la foule renommée. #Taste, #Learn #Grow l’événement était l’occasion rêver de communiquer avec les experts les plus expérimentés dans le domaine du vin, d’obtenir du mentorat, de réseauter et de vivre une grande expérience viticole pour les amateurs de vin.

Dans un même temps, un camp d’entraînement de 5 jours a été organisé pour 22 des meilleurs sommeliers du monde originaires de 20 pays différents qui suivent actuellement une formation continue ou se préparent à la compétition internationale. Ils ont suivi un programme intensif comprenant des conférences des meilleurs experts de leur domaine sur des sujets très spécifiques allant de la gestion du stress avec le médaillé d’or olympique Alexandre Bilodeau à une discussion animée sur le sujet controversé de la minéralité avec le professeur de chimie du vin Benoit Marsan, une session sur la bière, axé sur l’influence positive des brettanomyces, d’un masterclass sur les vins du Québec, d’un séminaire sur le thé, d’une formation à la dégustation à l’aveugle avec le sommelier devenu vinificateur, Rajat Parr, etc.

Voici la liste impressionnante des participants de haut calibre

 

  • . MARTIN BRUNO, Argentine

o Meilleur sommelier d’Argentine 2017, ambassadeur de la marque Pernod Ricard, sommelier exécutif, restaurant Tegui

  • MATTIA CIANCA, Australie

o Meilleur sommelier d’Australie 2017, sommelier en chef adjoint, dinner by Heston Blumenthal

  • ANTOINE LEHEBEL, Belgique,

o Meilleur sommelier de Belgique 2014, chef sommelier au restaurant Bon-Bon à Bruxelles

  • CARL VILLENEUVE-LEPAGE, Canada

o Meilleur sommelier du Canada 2017, directeur des vins, restaurant Toqué

  • PIER-ALEXIS SOULIÈRE, MS, Canada

o Meilleur sommelier des Amériques 2018, directeur des vins, la Chronique

  • JASPER SUN, Chine

o Vice champion – Meilleur sommelier de Chine 2017, propriétaire et sommelier, univers viticole par Little Somms

  • CHRISTIAN JACOBSEN, Danemark

o Meilleur sommelier du Danemark 2015, partenaire et sommelier, restaurant Anarki

  • KETRI LEIS, Estonie

o Meilleur sommelier d’Estonie 2018, responsable et sommelier du bar à vins Pazzo

  • DAVID BIRAUD, France

o Vice-champion meilleur sommelier du monde 2016, l’un des meilleurs artisans de France (Meilleur ouvrier de france – mof), directeur des vins, Mandarin Oriental Paris

  • MARC ALMERT, Allemagne

o Meilleur sommelier d’Allemagne 2017, sommelier, Baur au Lac

  • JULIE DUPOUY, Irlande

o Meilleur sommelier d’Irlande 2018, sommelier, restaurant Chapter One

  • RAIMONDS TOM Lettonie

o Meilleur sommelier d’Europe 2017, directeur des vins, restaurant Vincents

  • LUIS MORONES, Mexique

o Meilleur sommelier du Mexique 2014, directeur des vins, Hotel Presidente Intercontinental México City

  • BRUNO SCAVO, Monaco

o Chef sommelier, station Monte-Carlo SBM

  • HENRIK DAHL JAHNSEN, Norvège

o Meilleur sommelier de Norvège 2018, sommelier, Bølgen & Moi Kristiansand

  • PIOTR PIETRAS, MS, Pologne

o Meilleur sommelier de Pologne 2016, directeur des vins, Hide at 85 Piccadilly

  • JULIA SCAVO, Roumanie

o 3ème meilleur sommelier d’europe 2017, Julia Scavo formation conseil

  • GUILLERMO CRUZ, Espagne

o Meilleur sommelier d’Espagne 2014, directeur des vins, Mugaritz

  • FREDERIK LINDFORS, Suède

o Champion de sommelier nordique 2017, sommelier en chef, Grand Hotel Stockholm

  • ERIC ZWIEBEL, MS, Royaume-Uni

o 4ème meilleur sommelier du monde 2013, directeur des vins, Summer Lodge

  • PASCALINE LEPELTIER, MS, États-Unis

o Meilleur sommelier de France 2018, directeur des vins et associé directeur, Racines NY

  • REEZE CHOI, Chine

o 2ème meilleur sommelier d’Asie 2018, sommelier et consultant en vin

 

L’intention principale, la base même de Somm360 est simplement d’aider. C’est une idée, un projet qui avait déjà été initié et qui devait être complémentaire. Fondamentalement, cette réunion ambitieuse et percutante avait 5 objectifs.

– Offrir aux sommeliers des programmes de développement spécifiques destinés à maintenir des standards élevés dans l’industrie de la restauration, en complément de ceux proposés par les centres de formation.

– Assurer l’intégration des sommeliers dans toutes les régions ainsi que dans les centres urbains, afin de les maintenir en contact et d’échanger avec les acteurs importants de l’industrie.

– Organiser plusieurs événements annuels conçus pour aider les sommeliers à réseauter, à partager et à continuer à apprendre.

– Augmenter le calibre des candidats souhaitant participer à des compétitions.

– accompagner nos participants dans la préparation des concours officiels de sommeliers organisés par l’Association de la sommellerie internationale (ASI) et ses membres.

Quand on y pense, c’est tout simplement logique. La communauté des sommeliers ici à Montréal ainsi qu’au niveau international est assez limitée et étroitement liée. Le monde du vin est la plus unique des industries et les personnes qui le représentent y sont par passion, amour et ambition. Lorsque vous comparez l’industrie du vin à une autre, elle se démarque d’elle-même. Aucun autre n’a la même approche favorable, généreuse et amicale. C’est l’une de ses forces que nous devons chérir et nourrir. Si nous voulons continuer de croître et d’établir de nouvelles normes dans le secteur de l’hôtellerie, il est important de rester engagés. Peu importe votre parcours, ce sera difficile si vous êtes isolés. Je sais que pour moi, rencontrer des gens si inspirants, j’oserais dire des légendes du vin, a renforcé mon désir de poursuivre mes études et m’a donné confiance. J’ai hâte à l’année prochaine, j’ai entendu dire que cela pourrait se passer à LA …

 

  • Partenaires Majeurs: Rhône Valley Wines, Wines of Portugal, Air Canada, Desjardins, Cossette
  • Ppartenaires des Masterclass:Austrian Wine, Wine Australia, Bordeaux Wines, Château de Beaucastel, Les Domaines Paul Mas, Alto Moncayo
  • Collaborations: VDP.The Prädikatsweingüter, Premium Estates of Austria, Rioja, Domaine Queylus, Coravin

IMGP7648 (2)

Looking back at Castello di Banfi in honor of Rudy Buratti’s legacy

The Banfi group is a leading brand in Italy. However, the heart of this company is the more than honoured family-owned estate called Castello di Banfi in Montalcino. The famous estate has had a sorrowful lost this year after the demise of their winemaker, Rudy Buratti earlier this year. He dedicated his life and career to Brunello and achieved star status at Castello di Banfi. Buratti joined the team back in 1983 and became chief winemaker in 1999, the same year Enrico Viglierchio became general manager. Buratti was part of the original team that isolated and registered 15 optimal clones of Sangiovese in a pursuit of further knowledge and excellence. In the same idea, he was co-author with various other colleagues and professor, of The Pursuit of Excellence, a case study detailing Banfi’s research and development over the past 35 years.

In tribute to his lifelong dedication, let’s explore some wines with the most precise and tailored expression of the vintages and place that were made under his care. Brunello is such a capricious and fanciful variety that we can get major and unique variations through the year.

Brunello di Montalcino, Castello di Banfi 2014

This will be the released in the beginning of 2019. For now, 2014 is pale and brilliant but with a sketchy & unfinished touch. The slightly drying tannins are not completely integrated and seem isolated. The aromas are subtle and delicate with no apparent personality. There’s definitely potential in term of freshness but misses concentration and depth. With the delicacy, it could perfectly develop into an elegant and posh vintage.

Brunello di Montalcino, Castello di Banfi 2013

For me, 2013 was a classic expression of Brunello. It has great balance, a crunchy fruit character and soft spices. There was so much rain this vintage that it created a lot of quantity issue. We had to change bottle as the first one was stale and dusty.

💙💙Brunello di Montalcino, Castello di Banfi 2010

One of the great Montalcino vintages. It is showing beautifully right now with concentration & intensity levels that are above average. It’s like a burst of intensity on the palate. The flavors profile is still fruit-forward and not as developed as I would’ve though. Probably, an outcome of structured expression. It shows black-fruits, prunes, peaches, and a peppery side that is brought back stronger on the palate.

💙💙💙Brunello di Montalcino, Castello di Banfi 2007

This was a personal favourite. 2007 has all of its personality in its unique aromas. The color is completely orange of a flamboyant shade and it smells like the creamiest of milk chocolate at first. The bouquet opens up with just a little bit of time on a complex mix of nuts & spices. The palate is strong in an energetic and stimulating way with vibrant acidity and mellow finale.

Brunello di Montalcino, Castello di Banfi 2006

2006 has a faded color and a lack of shine. The acidity is intense but has nothing but bitterness to support it. The wine had strong reductive notes and an unbalanced finish. 2006 was a very warm vintage, and the grapes had unusual hard skins. The harvest took place late because of this aspect.

Brunello di Montalcino, Castello di Banfi 2004

2004 was similar to 2006 but even staler, more off-centered and reductive. Something went terribly wrong.

💙Brunello di Montalcino, Castello di Banfi 1999

1999 was pretty much a normal and regular vintage but it chose to show in an unusually deep and mature way. When we say that Sangiovese is unpredictable, this is a good example. The maturity of the fruits is outstanding, mixed with complex aromatic herbs, licorice and clove. It has a young and lively palate that was just slightly smoothed with age.

💙💙Brunello di Montalcino, Castello di Banfi 1998

The 1998 is completely empyreumatic with aromas of dark chocolate, heated caramel and a smoky, roasted side. The structure is full-bodied and fluffy with just the ideal level of smoothness. This vintage was quite cold and completely underestimated because it was shaded by the great 1997. I found it elegant with a unique development and a special, nonesuch style.

💙💙Brunello di Montalcino, Castello di Banfi 1997

Even with the frost that affected the vineyards, the vintage ended up with a productive summer and achieved good phenolic maturity in the end. 1997 is considered as one of the greatest vintages in Montalcino. It has intense, bursting aromas with a complex development. The acidity level is extreme for its age with aromas of freshly squeezed orange juice, caramel, Italian coffee, hazelnuts, musk and very distinctive Tar and Tobacco. There’s also hints of residual fruits that are rather hidden similar to bruised plums and dried figs. It’s completely worthy of the vintage’s praise.

Banfi

Le groupe Banfi est une marque leader en Italie. Cependant, le cœur de cette société est le domaine familial plus que respecté, appelé Castello di Banfi à Montalcino. Le célèbre domaine a subi une triste perte après le décès de son oenologue, Rudy Buratti, plus tôt cette année. Il a consacré sa vie et sa carrière au Brunello et a obtenu le statut de célébrité à Castello di Banfi. Buratti a rejoint l’équipe en 1983 et est devenu vigneron en chef en 1999. La même année, Enrico Viglierchio est devenu directeur général. Buratti faisait partie de l’équipe originale qui a isolé et enregistré 15 clones optimaux de Sangiovese afin de poursuivre ses connaissances et de parvenir à l’excellence. Dans le même esprit, il a été co-auteur avec divers collègues et professeurs de : The Pursuit of Excellence, une étude de cas détaillant les activités de recherche et développement de Banfi au cours des 35 dernières années.

En hommage à son dévouement tout au long de sa vie, explorons quelques vins avec l’expression la plus précise et la plus adaptée des millésimes et du lieu qu’il a produits. Le Brunello est une variété tellement capricieuse et fantaisiste que nous pouvons avoir des variations majeures et uniques à chaque millésime.

Brunello di Montalcino, Château de Banfi 2014

2014 n’est pas encore disponible, il sera mis en vente au début de 2019. Pour l’instant, 2014 est pâle et brillant mais avec une touche incomplète et inachevée. Les tanins légèrement asséchants ne sont pas complètement intégrés et semblent isolés. Les arômes sont subtils et délicats, sans personnalité apparente. Il y a un potentiel certain en termes de fraîcheur mais manque de concentration et de profondeur. Avec la délicatesse, il pourrait parfaitement se transformer en un millésime élégant et chic.

Brunello di Montalcino, Château de Banfi 2013

Pour moi, 2013 était une expression classique de Brunello. Il présente un bon équilibre, un caractère de fruit croquant et des épices douces. Il y avait tellement de pluie ce millésime qu’il y a eu un problème de quantité. Nous avons dû changer de bouteille car la première était fade et poussiéreux.

Brunello di Montalcino, Château de Banfi 2010

Un des grands millésimes de Montalcino. Il s’exprime magnifiquement en ce moment avec des niveaux de concentration et d’intensité supérieurs à la moyenne. C’est comme une explosion d’intensité en bouche. Le profil des arômes est toujours fruité et pas aussi développé que je l’aurais pensé. Probablement le résultat d’une expression structurée. Il montre des fruits noirs, des pruneaux, des pêches et un côté poivré qui est ramené plus fortement en bouche.

Brunello di Montalcino, Château de Banfi 2007

C’était un favori personnel. 2007 a toute sa personnalité dans ses arômes uniques. La couleur est complètement orange d’une nuance flamboyante et ça sent le chocolat au lait le plus crémeux. Le bouquet s’ouvre avec un peu de temps sur un mélange complexe de noix et d’épices. La bouche est énergique et stimulante, avec une acidité vibrante et une finale moelleuse.

Brunello di Montalcino, Château de Banfi 2006

2006 a une couleur fanée et un manque de brillance. L’acidité est intense mais n’a que de l’amertume pour la supporter. Le vin avait de fortes notes réductives et une finale déséquilibrée. L’année 2006 a été très chaleureuse et les raisins avaient une peau dure inhabituelle. La récolte a eu lieu tardivement à cause de cet aspect.

Brunello di Montalcino, Château de Banfi 2004

L’année 2004 a été similaire à 2006, mais encore plus modérée, plus décentrée et réductrice. Quelque chose a très mal tourné.

Brunello di Montalcino, Château de Banfi 1999

L’année 1999 a été plutôt un millésime normal et régulier, mais il a choisi de se montrer d’une manière inhabituellement profonde et mature. Lorsque nous disons que le sangiovese est imprévisible, c’est un bon exemple. La maturité des fruits est remarquable, mélangée à des herbes aromatiques complexes, à la réglisse et au clou de girofle. La bouche est jeune, vive et légèrement lissée avec l’âge.

Brunello di Montalcino, Château de Banfi 1998

Le 1998 est complètement empyreumatique avec des arômes de chocolat noir, de caramel chauffé et un côté fumé et rôti. La structure est corsée et moelleuse avec juste le niveau idéal de finesse. Ce millésime était plutôt froid et complètement sous-estimé, car il avait été ombragé par le grand 1997. Je le trouvais élégant avec un développement unique et un style spécial et différent.

Brunello di Montalcino, Château de Banfi 1997

Même avec le gel qui a affecté le vignoble, le millésime s’est terminé par un été productif et a finalement atteint une bonne maturité phénolique. 1997 est considéré comme l’un des plus grands millésimes de Montalcino. Il présente des arômes intenses et éclatants au développement complexe. Le niveau d’acidité est extrême pour son âge avec des arômes de jus d’orange fraîchement pressé, de caramel, de café italien, de noisettes, de musc et des arômes très distinct de goudron et tabac. Il y a aussi des notes de fruits résiduels qui sont plutôt cachés, comme des prunes et des figues sèches. C’est tout à fait digne des louanges du millésime.

IMGP7648 (2)

Luce – Tuscany’s shining light

In 1995, two major family from the new world and the old world joined forces on the new project of creating a world-class Italian wine. The Frescobaldi’s and the Mondavi’s, with the same love of the Italian wine culture and the Italian land started the Luce della Vite ambitious joint-project. Luce was the first wine ever produced in Montalcino by blending Sangiovese and Merlot grapes. Combining the roundness and suppleness of Merlot with the structure and elegance of Sangiovese seems an obvious idea, but it took two well established winemakers, Lamberto Frescobaldi and Tim Mondavi, to do that in the land of the world renowned Brunello di Montalcino, a wine made strictly from 100% Sangiovese. Now, and since 2004, Luce della Vita is solely owned by the Frescobaldi family although, their Californian partners still owns financial interest in the company. The shining sun on the Luce has Tuscan heritage and will remain so, burning and glowing for many years to come.

Lucente 2016

Lucente is somehow the little brother of Luce. Even the barrels that have seen some Luce are reused for Lucente afterwards. It’s an approachable and definitely more affordable option. The higher pourcentage of Merlot makes it extremely soft with aromas of confit, juicy cherries. It’s luscious in its intensity.

💙Luce 2015

All the appeal of 2015 vintage, in my opinion, is in the tannins. The finesse of the tannins is one I have rarely experimented. The maturity of the grapes stands out to show how heated and sunny this vintage was.

💙Luce 2012

The fruits character of the 2012 is extremely ripe. Everything’s still fruit-forward, yet in a concentrated and cooked way. It was also one of the recent rather warm vintages and it absolutely shows in the wine. I love when a wine speaks strongly of a place and a time.

Luce 2010

2010 for Luce was a complete disaster! It’s the words of …. Not mine. Frequent rainstorms and an harsh conditions made the wine tight and jarringly exaggerated in terms of raisined fruits aromas and Highly tannic structure.

Luce 2009

I can see a potential in terms of freshness and acidity, but it’s absolutely overpowered by the astringent and overly extracted taste. It misses the finesse and balanced maturity we know Luce, and other super Tuscan can achieve.

Luce 2008

It seems as we go back in time, the tannins grow stronger and the wines gains magnitude. It’s bold, powerful and rich even for a super Tuscan, with depth and maturity. The super oaky, ripe black fruits and chocolate aromas couldn’t be riper.

Luce 2007

In comparison, 2007 seems much diluted as far as its texture and intensity goes. The aromas are not as complex. It shows a savoury side with roasted coconut and caramel with a touch of simple blackberries. There’s a tension that remains latent.

💙💙💙Luce 2006

The vintage 2006 is and extremely distinct turning point in terms of style. The merlot side of the blend seems to fade to let the wonderful potential of the Sangiovese shine. We are getting more traditional Tuscan. The aromas have completely changed, including a lovely balsamic note, white tobacco, fresh herbs and even scrubland. The tannins are also evolved and integrated bringing maturity, suppleness and good length.

💙💙Luce 2004

2004 was the end of the joint venture with the Mondavi. In terms of style, there’s similarities to 2006, really mature and integrated tannins with a pleasant texture and complexity. This time we get a touch more of elegance and finesse with fresh green olives and earl grey tea.

💙Luce 2001

2001 was stuck with massive frost. The harvest started almost completely on secondary buds. The profile is on concentration, latent power and vibrant aromas. There’s a touch of Umami in the style which helps in bringing intensity to the wild berries and chocolate aromas. There’s a good balance concerning alcohol and acidity that keeps the flavours as persistent.

💙💙💙Luce 2000

The 2000 vintage has an advanced development yet with a vivid freshness. It shows a pleasant bitterness and mostly an empyreumatic bouquet. It’s extremely precise for such an evolved wine and the characteristic acidity of Sangiovese holds everything up together and will for a couple of years further.

💙Brunello di Montalcino 2013

Pretty much a traditional expression of Brunello, but in a very serious and explosive expression. It’s a burst of taste and satisfactory delight. There’s tons of juicy, mature black fruits, dried flowers, an earthy side, spices, toffee, almonds and tactful leather aromas. It’s full-bodied and mouth-watering and a good softly grippy tannins.

 

Luce – La lumière de la Toscane

En 1995, deux grandes familles du nouveau monde et de l’ancien monde ont uni leurs efforts pour créer un vin italien de classe mondiale. Les Frescobaldi et les Mondavi, partageant le même amour de la culture du vin et du territoire italiens, ont lancé l’ambitieux projet conjoint Luce della Vite. Luce a été le premier vin produit à Montalcino en assemblage de Sangiovese et de Merlot. Combiner la rondeur et la souplesse du merlot avec la structure et l’élégance du sangiovese semble une idée évidente, mais il a fallu deux vignerons bien établis, Lamberto Frescobaldi et Tim Mondavi, pour le faire au pays du renommé Brunello di Montalcino, un vin fabriqué strictement de 100% Sangiovese. Depuis 2004, Luce della Vita appartient exclusivement à la famille Frescobaldi, bien que leurs partenaires californiens possèdent toujours des intérêts financiers dans la société. Le soleil brillant sur l’étiquette de Luce a un héritage toscan et le restera, brûlant et rougeoyant pendant de nombreuses années.

Lucente 2016

Lucente est en quelque sorte le petit frère de Luce. Même les barils ayant vu du Luce sont réutilisés pour Lucente par la suite. C’est une option idéale et nettement plus abordable. Le pourcentage plus élevé de merlot le rend extrêmement doux avec des arômes de cerise confite et juteuse. Il est succulent dans son intensité.

💙Luce 2015

Tout l’attrait du millésime 2015, à mon avis, réside dans les tanins. La finesse des tanins est une expérience que j’ai rarement expérimentée. La maturité des raisins se démarque pour montrer à quel point ce millésime était chaud et ensoleillé.

💙Luce 2012

Le caractère fruité de 2012 est extrêmement mûr. Tout est encore fruit, toujours concentré et cuit. C’était aussi l’un des millésimes récents plutôt chauds et cela se voit absolument dans le vin. J’aime quand un vin parle fortement d’un lieu et d’un temps.

Luce 2010

2010 pour Luce a été un désastre complet! Ce sont les mots de… Pas le mien. Des pluies torrentielles fréquentes et des conditions difficiles ont rendu le vin serré et  exagéré en termes d’arômes de fruits secs et de structure très tannique.

Luce 2009

Je peux voir un potentiel en terme de fraîcheur et d’acidité, mais il est absolument débalancé par son goût astringent et excessivement extrait. Il manque la finesse et la maturité équilibrée que Luce, et autres super toscans peuvent atteindre.

Luce 2008

Il semble qu’au fur et à mesure que nous remontons dans le temps, les tanins se renforcent et les vins prennent de l’ampleur. C’est audacieux, puissant et riche, même pour un super toscan, avec profondeur et maturité. Les arômes très boisés, de fruits noirs mûrs et de chocolat sont on ne peut plus compoté.

Luce 2007

En comparaison, 2007 semble dilué en ce qui concerne sa texture et son intensité. Les arômes ne sont pas aussi complexes. Il présente un côté savoureux avec de la noix de coco rôtie et du caramel avec une touche de mûre simple. Il y a une tension qui reste latente.

💙💙💙Luce 2006

Le millésime 2006 est un tournant extrêmement distinct en termes de style. La partie merlot du mélange semble s’estomper pour laisser briller le merveilleux potentiel du sangiovese. Il est en train de devenir plus traditionnel toscan. Les arômes ont complètement changé, notamment une belle note balsamique, du tabac blanc, des herbes fraîches et même de la garrigue. Les tanins sont également évolués et intégrés apportant maturité, souplesse et bonne longueur.

💙💙Luce 2004

L’année 2004 a été la fin de la joint-venture avec Mondavi. En termes de style, il existe des similitudes avec 2006, des tanins bien mûrs et intégrés avec une texture et une complexité agréables. Cette fois, nous obtenons une touche supérieure d’élégance et de finesse avec des olives vertes fraîches et du thé Earl Grey.

💙Luce 2001

L’année 2001 a été marquée par un gel massif. La récolte a commencé presque complètement sur les contre-bourgeons. Le profil est sur la concentration, la puissance latente et les arômes vibrants. Une touche d’Umami dans le style contribue à donner de l’intensité aux arômes de fruits sauvages et de chocolat. Il existe un bon équilibre entre l’alcool et l’acidité qui maintient les saveurs persistantes.

💙💙💙Luce 2000

Le millésime 2000 a un développement avancé mais une fraîcheur vive. Il montre une amertume agréable et surtout un bouquet empyreumatique. C’est extrêmement précis pour un vin aussi évolué et l’acidité caractéristique du Sangiovese résiste à tout et va durer encore quelques années.

💙Brunello di Montalcino 2013

Une expression plutôt traditionnelle de Brunello, mais très sérieuse et explosive. C’est un éclat de goût et un délice satisfaisant. Il y a des tonnes d’arômes de fruits noirs mûrs juteux, de fleurs séchées, un côté terreux, d’épices, de caramel au beurre, d’amandes et de cuir délicat. C’est corsé et savoureux, avec de bons tanins légèrement mordants.

IMGP7648 (2)

A vertical tasting of Ceparello

Before WWII, Isole e Olena were two separate estates based on a sharecroppers and mezzadria concept. Things have changed when the De Marchi family purchased both estates which were let down and forlorn. This unique location could not have found a more suitable family to take care of it as the de Marchi and especially Paolo De Marchi who actually runs it, has raised the estate to be considered as one of the top small wine producers in the world. It’s a true classic Tuscan producer, and while Paolo did experiment with international grape varieties, he believes in the importance of typicity. Isole e Olena is based on Sangiovese and Canaiolo, local authentic grapes only.

Isole e Olena is based between the Chianti Classico communes of Barberino val d’elsa and Tavernelle Val di Pesa. There’s a lot of talk about confirming and regulating the sub regions in Chianti Classico. However, those two will probably be joined together and united. In two weeks there’s going to be a vote for the new name of the sub-region: maybe Barberino Tavarnelle!!

Cepparello is famous lieu-dits within the estate but also a 100% Sangiovese of the upmost quality. AT the time of creation, this kind of monovarietal could not be labeled within the appellation. Thus, it’s only an IGT wine. A very grand wine made by one of the most passionate producers I have met. Paolo de Marchi is the kind to talk a lot, yet I bet no one would ever get tired of hearing the very best anecdotes of the estates.

Isole e Olena, Chianti Cassico 2015

This Chianti Classico is made of balance and a mature expression of Sangiovese/Canaiolo. A typical expression of the region with fresh cherries, a lively acidity, good intensity, ripe tannins and slight black tea aromas.

Cepparello 2015

The Saq missed the 2014 vintage but now the 2015 will fortunately be available. The 2015 shows a great structure especially a tactile maturity in the tannins. The aromas are extremely appealing of crushed nuts and tree bark.

Cepparello 2010

2010 has grippy tannins and a shaded intensity for now. Sangiovese is such a temperamental grape and this is a good example a Sangiovese that’s getting moody for a while. It should brighten up in a few years.

Cepparello 2008

Great complexity with minty/basilic and black olives aromas. The texture is a lot lighter than younger vintage, it has been integrated but the acidity is still as vivid as it ever was.

Cepparello 2007

2007 marks a definite change in the style. Already from the orange tinted color we notice a bold development. The style is completely evolved with blood orange aromas and lovely fresh taste.

Cepparello 2006

Beautiful bright brick colored wine. 2006 has not evolved in the same way as 2007 has. It’s still strongly textured with a touch of bitterness like black coffee and an impressive youth. It’s delightful, and a great expression of the vintage. The summer was dry, not too warm, and the wine is intense yet not too coarse.

Cepparello 2004

2004 has an impressively deep brick color. It’s like biting in a zesty tangerine, very juicy, yet with a great complexity. This vintage was one characterized by fertility, like never before. You know it’s a special vintage when you have so much crop of great quality.

Lessona – Home of Spanna and the northern side of Piedmont

Proprietà Sperino was a lifelong dream of Paolo de Marchi with his son luca. Having spent his summer with his grand-mother in the region as a young man, he wanted to return to this abandoned land in which he saw tremendous potential. Lessona and the 12 other regions of the north of Piedmont were pretty famous for winemaking before phylloxera. Now, there’s only 16 producers left in the region. Even Paolo’s father could not believe Nebbiolo would ever grow again in Lessona. He would show around the first picked grapes in disbelief. Of course, the north is very different from the south, the soils is of volcanic compound, there’s the proximity of the alps. The winds coming down from the alps gets compressed and the climate is actually warmer/milder than Barolo. Harvest hangs forever and in some vintages grapes are still on the vines when the bright yellow leaves are fallen down in fall.

Uvaggio DOC 2014

Uvaggio means a blend of grapes. It’s acyually a blend of Nebbiolo, Vespolina and Croatina because it’s safe and tough. The blend gives added fragrance and fruitiness to the already quite intense nebbiolo.

Lessona DOC 2013

To have a wine with 14% ABV but still such tannins is a characteristic of northern piedmont. The style is looking for maturity, minerality, finesse and acidity. There’s also a slight salinity that brings everything together. This is the kind of wine that truly reflects its origin.

Une dégustation verticale de Ceparello

Avant la Seconde Guerre mondiale, Isole e Olena étaient deux domaines distincts reposant sur un concept de métayers et de Mezzadria. Les choses ont changé lorsque la famille De Marchi a acheté les deux domaines qui étaient plutôt tristes et abandonnés. Cet endroit unique n’aurait pas pu trouver une famille plus apte à s’en occuper, car la famille De Marchi et surtout Paolo De Marchi, qui le dirige actuellement, ont élevé le domaine au rand de l’un des meilleurs producteurs de petite échelle au monde. C’est un vrai producteur toscan classique et, bien que Paolo ait expérimenté des cépages internationaux, il croit en l’importance de la typicité. Isole e Olena est basé sur le sangiovese et le canaiolo, des raisins authentiques locaux.

Isole e Olena est basée entre les communes de Chianti Classico de Barberino Val d’Elsa et Tavernelle Val di Pesa. Il est beaucoup question de confirmer et de réglementer les sous-régions du Chianti Classico. Cependant, ces deux regions déjà partagées entre chianti DOCG et Chianti classico DOCG seront probablement réunies et unies. Dans deux semaines, il y aura un vote pour le nouveau nom de la sous-région: peut-être Barberino Tavarnelle !!

Cepparello est un lieu-dit réputé au sein du domaine, mais également un 100% Sangiovese de la plus haute qualité. Au moment de la création, ce type de mono cépage ne pouvait pas être étiqueté dans l’appellation. Ainsi, ce n’était qu’un vin d’IGT. Un très grand vin fait par l’un des producteurs les plus passionnés que j’ai rencontrés. Paolo de Marchi est le genre à parler beaucoup, mais je parie que personne ne se lasserait jamais d’entendre les meilleures anecdotes du domaine.

Isole e Olena, Chianti Cassico 2015

Ce Chianti Classico est fait d’équilibre et d’une expression mature du Sangiovese / Canaiolo. Une expression typique de la région avec des cerises fraîches, une acidité vive, une bonne intensité, des tanins mûrs et de légers arômes de thé noir.

Cepparello 2015

La SAQ a raté le millésime 2014, mais le 2015 sera heureusement disponible. Le 2015 montre une excellente structure, en particulier une maturité tactile dans les tanins. Les arômes sont extrêmement attrayants sur la noix broyées et l’écorce d’arbre.

Cepparello 2010

2010 a des tanins adhérents et une intensité un peu embrouillée pour le moment. Le Sangiovese est un cépage de tempérament et c’est un bon exemple d’un sangiovese qui devient morose pendant un moment. Il devrait s’animer d’ici quelques années.

Cepparello 2008

Grande complexité avec des arômes de menthe / basilic et d’olives noires. La texture est beaucoup plus légère que le millésime jeune, elle a été intégrée mais l’acidité est toujours aussi vive.

Cepparello 2007

2007 marque un changement radical dans le style. Déjà de la couleur orange teintée nous remarquons un développement audacieux. Le style est complètement évolué avec des arômes d’orange sanguine et un goût frais et agréable.

Cepparello 2006

Beau vin de couleur brique brillante. L’année 2006 n’a pas évolué de la même manière que 2007. Il est toujours très texturé avec une touche d’amertume comme le café noir et une jeunesse impressionnante. C’est délicieux et une excellente expression du millésime. L’été était sec, pas trop chaud, et le vin est intense mais pas trop grossier.

Cepparello 2004

2004 a une couleur brique impressionnante. C’est comme mordre dans une mandarine, très juteuse, mais avec une grande complexité. Ce millésime était caractérisé par la fertilité, comme jamais auparavant. Vous savez que c’est un millésime spécial quand vous avez une récolte de grande qualité et de grande quantité.

Lessona – La patrie du Spanna et de la partie nord du Piémont

Proprietà Sperino était un rêve de toute une vie pour Paolo de Marchi avec son fils Luca. Ayant passé ses étés avec sa grand-mère dans la région dans sa jeunesse, il voulait retourner sur cette terre abandonnée dans laquelle il voyait un potentiel énorme. Lessona et les 12 autres régions du nord du Piémont étaient réputés pour leur vins avant le phylloxéra. Il ne reste plus que 16 producteurs dans la région. Même le père de Paolo ne pouvait pas croire que le Nebbiolo grandirait à nouveau à Lessona. Il montrait les premiers raisins cueillis avec incrédulité. Bien sûr, le nord est très différent du sud, les sols ont des composés volcaniques et il y a la proximité des Alpes. Les vents provenant des Alpes sont compressés et le climat est en fait plus doux que celui de Barolo. La récolte est à jamais suspendue et, dans certains millésimes, les raisins sont encore présents lorsque les feuilles jaunes vives sont tombées à l’automne.

Uvaggio DOC 2014

Uvaggio signifie un mélange de raisins. C’est un mélange de Nebbiolo, de Vespolina et de Croatina, parce qu’il est sûr et résistant. Le mélange ajoute un parfum et un fruité au nebbiolo, déjà très intense.

Lessona DOC 2013

Avoir un vin avec 14% d’alcohol mais de tels tanins est une caractéristique du nord du Piémont. Le style recherche maturité, minéralité, finesse et acidité. Il y a aussi une légère salinité qui rassemble tout. C’est le genre de vin qui reflète vraiment son origine.

IMGP7648 (2)

Domaine Guigal has finally found an estate in Chateauneuf-du-pape after 25 years of searching!

After a mere 25 years looking in Chateauneuf-du-Pape to acquire the best suited estate in the region, Guigal has found what they were looking for in an estate they would have never guessed themselves. Domaine de Nalys, simply renamed Château de Nalys to mark the start of a rebirth, has been officially announced on Monday, November 5th. Nalys was owned by the gigantic insurance company Groupma since 1975. Obviously, after 33 years under such uninvolved owner ship, the estate had suffered from lack of investment and development. However, upon an uninterested visit, Philippe Guigal fell completely in Love, not with the winery or the estate’s image, but with the amazing vineyard. He could not understand how such a terroir that had been carefully selected and organized by the innovative former owner, Dr. Duffays, could produce wines destined for Costco.

With the potential and their know-how, the Guigal has already started to work on the estate difficult areas to bring the best of it. Concerning the winemaking facilities, the plan is to bring everything down and start new. In the vineyards, what was urgent and imperative was to fill in the gaps. Vines had not been replanted and tended carefully and with an overhead view, you could see holes in the vineyard. They also bought some of the neighbours land bringing the 40ha estate to a bigger 60ha. Within the next 3 to 4 years, the estate should be completely converted to Organic, just because it’s so easy in the South that it makes sense. This will be the first steps towards success.

The specificity that were particuliarly suited with Guigal was the percentage of white grapes planted. Dr. Duffays helped to make the white wines of the appellation known, and it represent 17% of the production. It’s huge in comparison with the rest of the appellation which is around 5%. All 13 grape varieties are planted on the vineyards between three different plots surrounding the Château, the first of which takes the name of the estate: “Nalys” and the others sit on two of the great terroirs of the appellation: “le Bois Sénéchal”, a lieu-dit of which they own 75% and a northern part of “La Crau”.

WHITES

Chateauneuf-du-pape Blanc 2017

With the acquisition of the new estate, came other advantages for the Guigal family. Suddenly, neighbours and other producers in the region would start to offer their grapes in Négoce. They did not have the contacts nor sufficient sourcing to do a Négoce wine before but with the newly acquired partnership they have access to the best quality of raw material. The style is typically generous within showing any sign of weight. It’s a simple wine, yet wheedling and flattering with the creamy honeyed texture.

Saintes-pierres de Nalys Blanc 2017

Delicate and crystalline, especially for the appellation. It’s a wine with a floral approach with fresh fruits and a very chiselled palate.

Château de Nalys Blanc 2017

The new work on Château de Nalys has been based on important factor. A balance of structure and softness. While Saintes-Pierres was mostly on a delicate side, Château de Nalys is way bolder and richer. It’s a profound wine with a lot of amplitude on the palate.

Condrieu 2015

It was a special tasting since we got to taste the new addition to the Guigal Portfolio, but also their usual amazing northern Rhône wines. Why not! It’s agood way to compare how their northern producing origin is affecting their southern production. 2015 for the Condrieu was a particularly rich and mature vintage. It’s transcribed in the wines in the form of a quite present alcohol level and rich, bruised aromas.

Condrieu la doriane 2017

La doriane is such a balance wine, something that is hard to achieve in condrieu, but when kit happens, it makes something magical. There’s a stunning complexity and maturity yet with elegance and intensity. The smell would overwhelm the other glasses nearby.

Ex voto Ermitage Blanc 2013

The white Ex Voto is not made on every vintage. It needs to be perfect, every time, no exception. It’s the favourite wine of Eve Guigal because she always finds a familiar note of Acacia honey. It’s definitely a powerful wine so much in the aromas that are particularly unique as in the bold and divine structure.

REDS

Chateauneuf-du-Pape 2015

From 70% of old Grenache and 15% of Mourvèdre, the wine has chew, matter. With a 3 years of aging in Foudres, It might show tight in youth. However, it has the strength to integrate it later on.

Saintes-Pierres de Nalys 2016

This Chateauneuf is particularly fresh with fair and legible fresh fruit aromas, youth and a nice purity. It’s a pleasure wine, to be enjoyed with no worries.

Château de Nalys 2016

With the same duality between the Grand vin and the Saintes-pierres than in the whites, this wine has way more strength and maturity. The vintage helped a lot in getting that maturity of fruits and tannins but there was also a whole new level of blend and winemaking behind. In my opinion, it shows how great the potential of this estate is for future vintages.

Crozes-Hermitage 2015

Surprisingly, I didn’t find any of the Vegetal note that are so characteristic of Crozes-hermitage. Instead, I got a perfect phnolic maturity and lovely white pepper aromas.

Château D’ampuis, Côte Rôtie 2013

2013 was a very rustic vintage and it’s extremely apparent in the wines that are bolder and more structured than their regular form. Even so, Château d’Ampuis is always a treat for me. Give me such an handsome and worthy Syrah, mix it with unbelievable acidity and I’m in heaven. It’s made from the seven peripheral parcels surrounding La Mouline and La Turque, a mix of both Côte Brune and Côte Bonde: Le Clos “Côte Blonde”, La Garde “Côte Blonde”, La Grande Plantée “Côte Blonde”, La Pommière “Côte Brune”, Le Pavillon Rouge “Côte Brune”. Le Moulin “Côte Brune” La Viria “Côte Brune”.

La Mouline 2014

If there’s just one prestigious wine that you should try in your life, La Mouline might be a great candidate to consider. 2014 was an expression on elegance and finesse. Nothing’s out of place to get just the upmost pure and tender taste. The 11% of Viognier is creating and intricate layer of aromatic complexity, filled with subtlety that could be described as fine lace. It’s a seductive wine whatsoever.

La Turque 2013

Again, 2013 is strongly showing its personality. Côte Brune and especially LA turque is already originally on spices, tannins and strength. However, 2013 brings it to a whole new level. Like Phillipe Guigal said:” It’s a Côte Brune that is very Brune”.

Ex voto 2013

Absolutely massive and robust in style. This is a big ermitage even for an ermitage.

Le Domaine Guigal a enfin trouvé un domaine à Châteauneuf-du-Pape après 25 ans de recherche!

Après 25 années passées à essayer d’acquérir à Châteauneuf-du-Pape le domaine le mieux adapté à la région, Guigal a trouvé ce qu’il cherchait dans un domaine qu’ils n’auraient jamais deviné. Le Domaine de Nalys, simplement renommé Château de Nalys pour marquer le début d’une renaissance, a été officiellement annoncé le lundi 5 novembre. Nalys appartenait à la gigantesque compagnie d’assurance Groupma depuis 1975. Après 33 ans passés sous une telle propriété, le domaine souffrait d’un manque d’investissement et de développement. Cependant, lors d’une visite indifférente, Philippe Guigal est tombé complètement amoureux, non pas de l’image de la cave ou de la propriété, mais de l’étonnant vignoble. Il n’arrivait pas à comprendre comment un tel terroir, soigneusement sélectionné et organisé par l’ancien propriétaire innovant, le Dr. Duffays, pouvait produire des vins destinés à Costco.

Fort de son potentiel et de son savoir-faire, Guigal a déjà commencé à travailler sur les zones difficiles du domaine pour en tirer le meilleur parti. En ce qui concerne les installations de vinification, il est prévu de tout détruire et de recommencer. Dans les vignes, il était urgent et impératif de combler les lacunes. Les vignes n’avaient pas été replantées et entretenues avec soin. Avec une vue aérienne, on pouvait voir des trous dans le vignoble. Ils ont également acheté des terres appartenant à leurs voisins, ce qui porte le domaine de 40 ha à un plus grand de 60 ha. Au cours des 3 à 4 prochaines années, le domaine devrait être complètement converti en agriculture biologique, tout simplement parce que c’est tellement facile dans le Sud que c’est logique. Ce seront les premiers pas vers le succès.

La spécificité particulièrement adaptée à Guigal était le pourcentage de raisins blancs plantés. M. Duffays a contribué à faire connaître les vins blancs de l’appellation et représente 17% de la production sur le domaine. C’est énorme par rapport au reste de l’appellation, qui est d’environ 5%. Les 13 cépages sont plantés dans les vignobles entre trois parcelles différentes entourant le château. La première prend le nom du domaine: «Nalys» et les autres se trouvent sur deux des grands terroirs de l’appellation: «le Bois Sénéchal». , un lieu-dit dont ils sont propriétaires à 75% et une partie nord de «La Crau».

BLANCS

Châteauneuf-du-Pape Blanc 2017

Avec l’acquisition du nouveau domaine, la famille Guigal a eu d’autres avantages. Soudain, les voisins et les autres producteurs de la région commencaient à offrir leurs raisins à Négoce. Ils n’avaient auparavant ni contacts ni approvisionnements suffisants pour élaborer un vin de Négoce, mais avec les partenariats nouvellement acquis, ils ont accès à la meilleure qualité de matière première. Le style est généralement généreux et ne présente aucun signe de poids. C’est un vin simple, pourtant séduisant et flatteur à la texture crémeuse, mielleuse.

Saintes-pierres de Nalys Blanc 2017

Délicat et cristallin, surtout pour l’appellation. C’est un vin à l’approche florale avec des fruits frais et une bouche très ciselée.

Château de Nalys Blanc 2017

Le nouveau travail sur le Château de Nalys a été basé sur un facteur important. Un équilibre de structure et de douceur. Alors que Saintes-Pierres était plutôt délicat, le Château de Nalys est beaucoup plus riche et audacieux. C’est un vin profond avec beaucoup d’amplitude en bouche.

Condrieu 2015

Ce fut une dégustation spéciale puisque nous avons pu goûter la nouvelle addition du portefeuille Guigal, mais aussi leurs étonnants vins du nord du Rhône. Pourquoi pas! C’est un bon moyen de comparer l’impact de leur origine comme producteur du Nord sur leur production du Sud. 2015 a été pour le Condrieu un millésime particulièrement riche et mature. Il est retranscrit dans les vins sous la forme d’un niveau d’alcool assez présent et de riches arômes meurtris.

Condrieu la Doriane 2017

La Doriane est un vin tellement équilibré, difficile à obtenir en condrieu, mais quand le miracle arrive, cela donne quelque chose de magique. Il existe une complexité et une maturité étonnante, mais avec élégance et intensité. L’odeur, les arômes empiétait sur les autres verres à proximité.

Ex-voto Ermitage Blanc 2013

L’ex Voto blanc n’est pas fait sur tous les millésimes. Il doit être parfait, à chaque fois, sans exception. C’est le vin préféré d’Eve Guigal car elle trouve toujours une note familière de miel d’Acacia. C’est vraiment un vin puissant tant par ses arômes particulièrement uniques que par sa structure audacieuse et divine.

REDS

Châteauneuf-du-Pape 2015

Fait de 70% de Grenache et 15% de Mourvèdre, le vin a de la mâche et de la matière. Avec 3 ans de vieillissement en Foudres, il pourrait paraître serré en jeunesse. Cependant, il a la force de l’intégrer plus tard.

Saintes-Pierres de Nalys 2016

Ce Châteauneuf est particulièrement frais avec des arômes de fruits frais clairs et lisibles, une jeunesse et une belle pureté. C’est un vin de plaisir, à savourer sans soucis.

Château de Nalys 2016

Avec la même dualité entre le Grand vin et les Saintes-pierres que chez les blancs, ce vin a beaucoup plus de force et de maturité. Le millésime a beaucoup aidé à obtenir cette maturité de fruits et de tanins, mais il y avait aussi un tout nouveau niveau d’assemblage et de vinification. À mon avis, cela montre à quel point le potentiel de ce domaine est considérable pour les futurs millésimes.

Crozes-Hermitage 2015

Étonnamment, je n’ai trouvé aucune des notes Végétales si caractéristiques de Crozes-Hermitage. Au lieu de cela, j’ai une parfaite maturité phénolique et de beaux arômes de poivre blanc.

Château D’ampuis, Côte Rôtie 2013

L’année 2013 a été très rustique et se retrouve dans les vins plus audacieux et structurés que leur forme habituelle. Néanmoins, Château d’Ampuis est toujours un régal pour moi. Donnez-moi une si belle et digne Syrah, mélangez-la avec une acidité incroyable et je suis au paradis. Il est composé des sept parcelles périphériques entourant La Mouline et La Turque, un mélange de Côte Brune et de Côte Bonde: Le Clos “Côte Blonde”, La Garde “Côte Blonde”, La Grande Plantée “Côte Blonde”, La Pommière “Côte Brune “, Le Pavillon Rouge” Côte Brune “. Le Moulin “Côte Brune” La Viria “Côte Brune”.

La Mouline 2014

S’il n’y a qu’un seul vin prestigieux que vous devriez essayer dans votre vie, La Mouline pourrait être un excellent candidat à considérer. L’année 2014 était une expression d’élégance et de finesse. Rien n’est déplacé pour obtenir le meilleur goût pur et tendre. Les 11% de Viognier créent une complexité aromatique bien ficelée, pleine de subtilité que l’on pourrait qualifier de fine dentelle. C’est un vin tout à fait séduisant.

La Turque 2013

Encore une fois, 2013 montre fortement sa personnalité. La Côte Brune et surtout LA turque est déjà à l’origine sur les épices, les tanins et la force. Cependant, 2013 apporte un tout nouveau niveau. Comme disait Phillipe Guigal: “C’est une Côte Brune qui est très Brune”.

Ex voto 2013

Absolument massif et robuste dans le style. C’est un grand ermitage même pour un ermitage.