IMGP6781 (2)

Tenuta Argentiera – precious silver of Bolgheri

What defines Bolgheri, this tiny piece of Maremma? Is it the exceptional sense of place and terroir, their unusual use of international grape that kind of defies what makes Italian wine so wonderful or just the general attention and special care from this very unique place? It might be all of these reasons and more. At their heart, Bolgheri wines are really French in their composition, relying heavily on the Bordeaux trio of Cabernet Sauvignon, Merlot and Cabernet Franc, among other grapes. With a lack of tradition and a young history overall, before Mario Incisa della Rochetta planted cabernet sauvignon in 1948 which was to become Sassicaia, most of the land was used for cattles and also rosé wines.

Tenuta Argentiera is even younger than Bolgheri story itself. The estate was founded in 1999 by the Fratini family and their first ever vintage was the 2004. Argentiera, often confused for Argentine, refers to a silver mine nearby. It’s the 5th largest estate of Bolgheri with 76 ha under vines in total. Situated on the Maremma coastline, the estate was previously part of the old Donoratico estate and then the Antinori family until 1999.

Poggio ai Ginepri 2017

An enjoyable Vermentino white with 20% sauvignon blanc. Even if 2017 was a very dry vintage, this wine is quite aromatic and will become larger with time as Vermentino usually does. It’s salty with hints of honey and a very fresh feeling.

Poggio ai Ginepri rosso 2015 / 2016

Their entry level Bolgheri red is a very ripe and floral wine. Dark and expressive with notes of cherries, violets and spices. It’s a blend of Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc , merlot and Syrah although the syrah has been left out since 2016. The syrah is now used for rosé.

Villa Donoratico, 2015 / 2016

2015 has better integrated tannins than 2016 which is harsher. Both are still not ready to drink but shows great potential. They’re fresh, balanced with an herbaceousness, tartness and sweet spiciness.

Argentiera 2010 / 2011 / 2012 / 2015

Bolgheri superiore which is their Flagship wine. Argentiera is obviously a bold and complex wine that is very sensitive to vintages. 2015 is young on tart red and black fruits but shows a great balance in acidity and minerality. 2014 was a bad vintage as it was very cold this year. 2013 was disastrous, hit by a huge hail storm, a good amount of the harvest was lost. 2012 is quite closed at first. It has steely, anisseed and bark aromas. It’s coarse but not harsh. It is said to be very traditional of the Bolgheri style. 2011 is the complete opposite of 2012, explosive and aromatic. Ripe and fresh at the same time with lovely balsamic and eucalyptus aromas. Those characteristic are also found in the 2010 yet with a denser structure and mouthfeel.

Giorgio Barholomaus

Giorgio was the first nephew of the founder. This special cuvee is 100% Merlot which wasn’t allowed before 2012 in the DOC Bolgheri. It was labeled as IGT before. The other special cuvee include Ophelia a 100% Cabernet sauvignon and Lavinia a 100% Cabernet Franc also named after the founder’s nieces. Those single varieties are not exactly the style of the house which specialised in blends. Although, they are very interesting to understand what every varieties brings to the table.

Massimo Basile, export director

 Qu’est-ce qui définit Bolgheri, ce petit morceau de Maremma? Est-ce le sens exceptionnel du lieu et du terroir, leur utilisation inhabituelle des cépages internationaux qui défie ce qui rend le vin italien si merveilleux ou juste l’attention générale et les soins spéciaux de ce lieu unique? Ce pourrait être toutes ces raisons et plus encore. En un  sens, les vins de Bolgheri sont vraiment français dans leur composition, en s’appuyant fortement sur le trio Bordelais de Cabernet Sauvignon, Merlot et Cabernet Franc, entre autres. Avec un manque de tradition et une jeune histoire en général, avant que Mario Incisa della Rochetta planta le premier plant de cabernet sauvignon en 1948 qui allait devenir Sassicaia, la plupart des terres étaient utilisées pour les bovins et aussi les rosés.

Tenuta Argentiera est encore plus jeune que l’histoire de Bolgheri elle-même. Le domaine a été fondé en 1999 par la famille Fratini et leur premier millésime a été le 2003. Argentiera, souvent et malheureusement confondu avec « Argentine », se réfère à une mine d’argent à proximité. C’est la 5ème plus grande propriété de Bolgheri avec 76 ha de vignes au total. Situé sur la côte de la Maremma, le domaine faisait auparavant partie de l’ancien domaine de Donoratico, puis de la famille Antinori jusqu’en 1999.

Poggio ai Ginepri bianco, 2017

Un agréable Vermentino blanc avec 20% de sauvignon blanc. Même si 2017 était un millésime très sec, ce vin est assez aromatique et deviendra plus arrondi avec le temps comme le fait habituellement le Vermentino. Il est salé avec des notes de miel et une approche très fraîche.

Poggio ai Ginepri rosso, 2015 / 2016

Leur niveau d’entrée en Bolgheri rouge est un vin très mûr et floral. Sombre et expressif avec des notes de cerises, de violettes et d’épices. C’est un assemblage de Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Merlot et Syrah bien que la syrah ait été omise depuis 2016. La syrah est maintenant utilisée pour le rosé.

Villa Donoratico, 2015 / 2016

2015 a mieux intégré les tanins que 2016 ce qui est plus dur. Les deux ne sont toujours pas prêts à boire, mais montre un grand potentiel. Ils sont frais, équilibrés avec une touche herbacée, une bonne acidité et des épices douces.

Argentiera 2010 / 2011 / 2012 / 2015

Argentiera est leur Bolgheri supérieur, leur vin phare. Argentiera est évidemment un vin audacieux et complexe, très sensible aux millésimes. 2015 est jeune sur des fruits rouges et noirs acidulés mais montre un grand équilibre d’acidité et de minéralité. 2014 a été un mauvais millésime car il faisait très froid cette année. 2013 a été désastreuse, frappée par une énorme tempête de grêle, une bonne partie de la récolte a été perdue. 2012 est assez fermé au début. Il a des arômes d’acier, d’anisse et d’écorce. On dit qu’il est très traditionnel du style Bolgheri. 2011 est l’opposé complet de 2012, explosif et aromatique. Mûr et frais à la fois avec de beaux arômes de balsamique et d’eucalyptus. Ces caractéristiques sont également trouvées dans le 2010 encore avec une structure plus dense et une sensation plus ample en bouche.

Giorgio Barholomaus

Giorgio était le premier neveu du fondateur. Cette cuvée spéciale 100% Merlot n’était pas autorisée avant 2012 dans le DOC Bolgheri. Il a été étiqueté comme IGT avant. L’autre cuvée spéciale comprend Ophelia 100% Cabernet Sauvignon et Lavinia 100% Cabernet Franc, également nommé d’après les nièces du fondateur. Ces variétés uniques ne sont pas exactement le style de la maison qui se spécialise dans les mélanges. Toutefois, ils sont très intéressants pour comprendre le potentiel et les caractéristiques de chaque variété.

IMGP6781 (2)

A visit at Billecart-Salmon

Billecart-Salmon has always been and hopefully will remain a family owned Champagne house. It was established in 1818 by the union of Nicolas-François Billecart and Elisabeth Salmon. Today, François and Antoine Roland-Billecart, represents the 6th generation of the estate which is relatively small, in comparison. It has a sense of hidden gem or little discreet treasure. The manicured garden, the home-sweet-home and all the different production buildings represents a good amount of the small village of Mareuil-Sur-Aÿ.

When the fateful time comes to decide the new blends or specificity of the style, 6 men need to come into complete agreement: Antoine Roland-Billecart, François Roland-Billecart, their father Jean Roland-Billecart, Mathieu Roland-Billecart the 7th generation, Denis Blée, vineyard director and Florent Nys, the new Chief Winemaker. When the six deciding head can’t decide on the final rosé blend, it’s Jean Billecart’s wife, an opinionated 93 year old lady who comes in and take the lead over the decisions.

As we were entering Mister François Billecart’s private house for the tasting part ( the actual tasting room being renovated) it felt like we were actual friends of the family. While the wines with their brand new labels were served Antoine joined, back from some country somewhere, recognised us from our previous encounter and we spent the next hour or so just discussing this and that. The Quebec market, stories he remember, previous travel and experiences, etc. It’s the kind of moment that just felt simply well-off and effortless, one that could’ve gone forever.

Extra brut

This Champagne has vinous approach with lots of character. It has an oily mouthfeel and truly isn’t as direct as one would expect from an extra brut. It holds some lovely aromas of salted nuts, mango, apricot and fresh apples.

Brut Rosé

Probably the most reputed wine of the estate, this is a gourmet rosé. Often described as a Champagne rosé and not a rosé champagne, this explains the reference to it as a gourmet champagne, one for the true amateurs. The distinctive color is a well-kept secret. Any question regarding it directly or indirectly would be responded by a severe look.

Brut Sous Bois

This rather new cuvee vinified entirely changed completely with the new label last year. It’s still complex, vinous and charater-full, but less than before. The nutty aromas doesn’t stand out as much and it tends toward a leaner style now.

Nicolas Billecart 2006

One of the house’s prestige cuvee along with the cuvee Élizabeth Rosé, Cuvée Louis Blanc de Blancs and Clos Saint-Hilaire special plot of Blanc de Noirs. Even if it’s a wide range of prestige cuvee, I feel they still all have their own personality and purpose. Nicolas Billecart in 2006 served a complex pastry and mineral bouquet. You can find aromas of marzipan and almonds, figs, white pepper, a spiciness joined by some subtle mint. It’s refreshing and truly long lasting and evolving on the finale.

Une visite chez Billecart-Salmon

Billecart-Salmon a toujours été et restera, nous l’espérons, une maison de Champagne familiale. Il a été créé en 1818 par l’union de Nicolas-François Billecart et Elisabeth Salmon. Aujourd’hui, François et Antoine Roland-Billecart représentent la 6e génération du domaine relativement petit, en comparaison. Il y a un esprit de petit trésor discret. Le jardin bien entretenu, la douce maison et tous les différents bâtiments de production représente une bonne partie du petit village de Mareuil-Sur-Aÿ.

Quand le moment décisif vient de décider des nouveaux assemblages ou de la spécificité du style, 6 hommes doivent s’entendre: Antoine Roland-Billecart, François Roland-Billecart, leur père Jean Roland-Billecart, Mathieu Roland-Billecart la 7e génération, Denis Blée, directeur du vignoble et Florent Nys, le nouveau Chef de cave. Lorsque les six chefs décideurs ne peuvent décidément pas s’entendre à propos du Brut Rosé, c’est l’épouse de Jean Billecart, une femme de 93 ans opiniâtre qui tranche.

Comme nous entrions dans la maison privée de Monsieur François Billecart pour la dégustation (la salle de dégustation étant en cours de rénovation), nous avions l’impression d’être de vrais amis de la famille. Alors que les vins avec leurs nouvelles étiquettes étaient servis, Antoine, de retour d’un pays quelque part, nous a rejoint et reconnu de notre dernière rencontre à Montréal et nous avons passé la prochaine heure à discuter de ceci et de cela. Du marché québécois, des histoires dont il se souvient, des expériences et des voyages antérieurs, etc. C’est le genre de moment où l’on se sent tout simplement aisé et sans effort, qui aurait pu continuer pour toujours, mais le chauffeur nous attendait. Dommage.

Extra brut

Ce Champagne a une approche vineuse avec beaucoup de caractère. Il a une bouche grasse et n’est pas aussi direct qu’on pourrait s’y attendre d’un Extra Brut. Il contient de beaux arômes de noix salées, de mangue, d’abricot et de pommes fraîches.

Brut Rosé

Probablement le vin le plus réputé du domaine, c’est un rosé gourmand. Souvent décrit comme un vrai champagne, mais rosé, réservé aux vrais amateurs. La couleur distinctive est un secret bien gardé. Toute question à ce sujet directement ou indirectement sera répondue par un regard sévère.

Brut Sous Bois

Cette toute nouvelle cuvée vinifiée a complètement changé avec le nouveau label l’année dernière. C’est toujours complexe, vineux et plein de charisme, mais moins qu’avant. Les arômes de noisette ne ressortent pas autant et il tend vers un style plus maigre maintenant.

Nicolas Billecart 2006

L’une des cuvées de prestige de la maison avec la cuvée Élizabeth Rosé, la Cuvée Louis Blanc de Blancs et le Clos Saint-Hilaire, Blanc de Noirs. Même si c’est une large gamme de cuvées de prestige, je pense qu’ils ont tous leur personnalité et leur raison d’être. Nicolas Billecart en 2006 a servi un bouquet complexe de pâtisserie et de minéraux. Vous pouvez trouver des arômes de massepain et d’amandes, de figues, de poivre blanc, un piquant associé à de la menthe subtile. C’est rafraîchissant et vraiment allongé sur la finale.

IMGP6781 (2)

A great tasting of Faiveley

This illustrious company has been based in Nuits St Georges since 1825. Pierre Faiveley was the notorious founding father. It has grown through time, both in Côte d’or and côte chalonnaise to become one if not the biggest estate in Burgundy with an impressive total of 130 hectares under vine.

The new and seventh generation with Erwan and Ève Faiveley at the head since 2007 has brought a lot of changes within the estate, a remodelling and breath of fresh air. First, many purchases truly expanded the Faiveley’s opportunity: Domaine Annick Parent (Pommard, Volnay and Monthélie), Domaine Monnot in 2008 (various Puligny-Montrachet vineyards including grands crus Bienvenues-Bâtard-Montrachet and Bâtard-Montrachet), contract to farm the vineyards of Domaine Matrot-Wittersheim in Meursault and Blagny, 72 ha in Côte Chalônnaise and in 2016 a small parcel of Musigny and the quite famous Domaine Billaud-Simon in Chablis. Faiveley is less and less of a négociants and own 80% of their needed vines. Following these extansive acquisition, a change of style also followed. Erwan Faiveley once confessed that: ‘Wines made before 2012 don’t represent faiveley today’. Wines before were more extracted and robust as today, the wines tends toward a very fresh style. It’s a complete u-turn for this serious producer. With all these labels and additions it’s hard to stay up-to-date. Here’s an approximate of all of their parcels.

Cette illustre compagnie est basée à Nuits St Georges depuis 1825. Pierre Faiveley était le père fondateur. Le domaine a grandi au fil du temps, en Côte d’or et en côte chalonnaise pour devenir l’un des plus grands domaines viticoles de Bourgogne avec un total impressionnant de 130 hectares en vigne.

La nouvelle et septième génération avec Erwan et Ève Faiveley à la tête depuis 2007 ont apporté beaucoup de changements au sein du domaine, un remodelage et une bouffée d’air frais. Tout d’abord, de nombreux achats ont véritablement élargi l’opportunité Faiveley: Domaine Annick Parent (Pommard, Volnay et Monthélie), Domaine Monnot en 2008 (différents vignobles Puligny-Montrachet dont Grands Crus Bienvenues-Bâtard-Montrachet et Bâtard-Montrachet), contrat d’exploitation des vignobles du Domaine Matrot-Wittersheim à Meursault et Blagny, 72 ha en Côte Chalonnaise et en 2016 une petite parcelle de Musigny et le très célèbre Domaine Billaud-Simon à Chablis. Faiveley est de moins en moins un négociant et possède 80% des vignes nécessaires à sa production. Suite à cette acquisition extensible, un changement de style a également suivi. Erwan Faiveley a confessé une fois que: «Les vins fabriqués avant 2012 ne représentent pas Faiveley aujourd’hui». Les vins d’avant étaient plus extraits et robustes qu’aujourd’hui, les vins tendent vers un style très frais. C’est un demi-tour complet pour ce producteur sérieux. Avec toutes ces étiquettes et ajouts, il est difficile de rester à jour. Voici une approximation de toutes leurs parcelles.

 

Faiveley Parcels size Previous owner and purchase Acquired in
Chablis 20 ha Domaine Billaud- Simon 2016
       
Côte de Beaune      
Ladoix rouge 0.6 ha    
Ladoix Blanc 3 ha    
Monthélie   Domaine Annick-Parent 2007
Monthélie Premier Cru ‘Les Duresses’ 0.3 ha Domaine Annick-Parent 2007
Monthélie 1er Cru “Les Champs Fulliot” 0.3 ha Domaine Annick-Parent 2007
Beaune      
Beaune Premier Cru ‘Clos de l’Ecu’ monopole 2 ha Purchased by François Faiveley 2003
Corton      
Corton Charlemagne Grand cru 0.8 ha   1873
Corton Grand Cru ‘Clos des Cortons Faiveley’ 3 ha   1873
Puligny-Montrachet 5 ha Domaine Monnot 2008
Puligny-Montrachet 1er Cru “Les Referts” 0.4 ha Domaine Monnot 2008
Puligny-Montrachet 1er Cru “Champ Gain” 1 ha   2014
Puligny-Montrachet 1er Cru “La Garenne” 0.2 ha Domaine Monnot 2008
Bâtard-Montrachet 0.3 ha Domaine Monnot 2008
Bienvenues-Bâtard-Montachet 0.5 Domaine Monnot 2008
Pommard      
Pommard “Les Vaumuriens” 0.2 ha Domaine Annick-Parent 2007
Pommard 1er Cru “Les Rugiens” 0.5 ha Domaine Annick-Parent 2007
Volnay      
Volnay 1er Cru “Fremiets” 0.7 ha Domaine Annick-Parent 2007
       
       
Côte de Nuits      
Nuits-saint-Georges 3 ha    
Nuits-Saint-Georges “Les Lavières” 1 ha By François Faiveley 1873
Nuits-Saint-Georges “Les Argillats” 0.5 ha By François Faiveley 1976
Nuits-Saint-Georges 1er Cru “Aux Chaignots” 0.7ha By François Faiveley 1976
Nuits-Saint-Georges 1er Cru “Les Saint-Georges” 0.2 ha   1893
Nuits-Saint-Georges 1er Cru “Les Damodes” 0.8 ha By François Faiveley 1976
Nuits-Saint-Georges 1er Cru “Les Porêts Saint-Georges” 1.7 ha First purchase of the house 1830s
Gevrey- Chambertin      
Gevrey-Chambertin “Vieilles Vignes” 7 ha Domaine Dupont-Tisserandot 2013
Gevrey-Chambertin “Les Marchais” 1 ha    
Gevrey-Chambertin “Clos Prieur” 0.6 ha Domaine Dupont-Tisserandot 2013
Gevrey-Chambertin 1er Cru “Les Cazetiers” 4 ha Purchased by Guy Faiveley + parcels of Domaine Dupont-Tisserandot 1935 + 2013
Gevrey-Chambertin 1er Cru ‘Les Lavaux Saint-Jacques’ 1 ha Domaine Dupont-Tisserandot 2013
Gevrey-Chambertin 1er Cru “La Combe aux Moines” 1.2 ha    
Gevrey-Chambertin 1er Cru “La Perrière” 0.1 ha    
Gevrey-Chambertin “La Justice” 0.5 ha    
Gevrey-Chambertin 1er Cru “Craipillot” 0.1 ha    
Gevrey-Chambertin 1er Cru “Petite Chapelle” 0.2 ha Domaine Dupont-Tisserandot 2013
Gevrey-Chambertin 1er Cru ‘Clos des Issarts’ monopole 0.6 ha Purchased after 50 years of lease 2003
Grand cru      
Chambertin-Clos de Bèze ” Les Ouvrées Rodin” Grand Cru 0.3 ha Purchased by Guy Faiveley 1935
Chambertin-Clos de Bèze Grand Cru “Grands Rangs”, “Clos de Bèze Haut” and “Vieilles Vignes”. 1 ha Purchased by Guy Faiveley 1935
Charmes- Chambertin Grand cru 0.8 ha Domaine Dupont-Tisserandot 2013
Mazis-Chambertin Grand Cru 1.5 ha Domaine Dupont-Tisserandot 2013
Latricières-Chambertin Grand Cru 1.2 ha Purchased by Guy Faiveley 1935
Chambolle-Musigny      
Chambolle-Musigny 1er Cru “La Combe d’Orveau” 0.2 ha    
Chambolle-Musigny 1er Cru “Les Fuées” 0.2 ha    
Musigny Grand cru 0.1 ha From the Dufouleur family 2015
Marsannay 1.8 ha Domaine Dupont-Tisserandot 2013
Marsannay “Les Echezeaux” 1 ha Domaine Dupont-Tisserandot 2013
Echezeaux “En Orveaux” Grand Cru 0.8 ha    
Clos-de-Vougeot Grand Cru 1.3 ha   1911
       
Côte Chalonnaise 72 ha    
Mercurey 4 ha    
Mercurey Blanc 1.8 ha Purchased by François Faiveley 1976
Mercurey “Les Mauvarennes” 12 ha Purchased by François Faiveley 1976
Mercurey Les Mauvarennes blanc 1 ha Purchased by François Faiveley 1976
Mercurey “Les Villeranges” 6 ha Purchased by François Faiveley 1976
Mercurey “Vieilles Vignes” 4 ha Purchased by François Faiveley 1976
Mercurey ‘La Framboisière’ Monopole 10 ha Purchased by Guy Faiveley after 30 years of lease 1963
Mercurey “Clos Rochette” Monopole 5 ha Purchased by Guy Faiveley after 30 years of lease 1963
Mercurey “Clos Rond” Monopole 4 ha By François Faiveley 1976
Mercurey 1er ‘Clos des Roy’ 2.5 ha Purchased by Guy Faiveley after 30 years of lease 1963
Mercurey 1er Cru ‘Clos des Roy’ – La favorite 0.4 ha Purchased by Guy Faiveley after 30 years of lease 1963
Mercurey 1er Cru ‘Clos des Myglands’ Monopole 6 ha Purchased by Guy Faiveley after 30 years of lease 1963
Rully      
Rully “Les Villeranges” 0.3 ha Purchased by Guy Faiveley after 30 years of lease 1963
Rully “Les Villeranges” blanc 5 ha Purchased by Guy Faiveley after 30 years of lease 1963
Givry      
Givry “Champ-Lalot” 3 ha    
Givry “Champ-Lalot” blanc 1 ha    
Montagny 5 ha Purchased by François Faiveley 1976
Montagny premier Cru ‘Les Las’ 0.2 ha Purchased by François Faiveley 1976
     
IMGP6781 (2)

A visit at Taittinger

One of the few houses in Reims who has the joy and pride to own actual historic Crayères, I had the chance to visit and discover Champagne Taittinger. Crayères litteraly means, Chalk quarry. They are old chalk pits originally dug by the roman especially for construction. They have two different sets of tunnels at Tattinger or two different levels. The Abbey of Saint Niçaise once stood where Taittinger Now seats. The 12th centure monks were already dedicating their time to viticulture and used the chalk mines already at disposition to store their production before being traded. One of the particularity of the Abbey was its Shaking pillar said to mysteriously move with no explanation whatsoever. The style between the 4th century chalk mines and the monks corridors is easily identifiable. Upstairs abbey was unfortunately destroyed and only downstairs abbey still remained. It was abandoned for 150 years before Taittinger established on the same exact site and took over the remnants. The prestigious cuvee Comtes de Champagne created in 1952 is patiently resting in those incredible cellars for at least 10 years.

In term of size, Taittinger is not quite big and not quite small, but instead somewhere inbetween.We could say Taittinger is unconventional. It distinguishes itself not only with its chardonnay-dominant products (a rarity in the Montagne de Reims, a region known for the culture of pinot noir), but also with an approach that is smooth, low-key, down-to-earth and unpretentious, in the image of the family that owns the brand.

Taittinger Brut Réserve

Neutral first impression but with slight buttery notes. It’s a fine simple champagne.

Taittinger Prélude, Grand cru

Rounder than the brut reserve with more personality. It’s a mix of chardonnay and pinot noir, from Grand Cru only. Straightforward and supple with aromas of tart apples and fresh tasty citrus fruits.

Taittinger Vintage 2012

2012 is a fresh and light vintage. It’s impressively balanced on a light tone.

Taittinger, Comtes de Champagne, Blanc de Blancs, 2006

So much more powerful and complex than the other cuvee. At first the nose expresses candied fruits, yeast, nougat, raisin pastries and delicate orange aromas. It’s overall creamy and textured even if it doesn’t feel heavy at all. We can easily feel the balance between fresh and savory.

Taittinger Prélude Rosé

This rosé is very dry with a touch of bitterness as main aroma. It’s vibrant with a bright brilliant pink color. Simple but lovely.

Une visite chez Taittinger

Une des rares maisons à Reims qui a la joie et la fierté de posséder des Crayères historiques, j’ai eu la chance de visiter et de découvrir le Champagne Taittinger. Crayères signifie littéralement, carrière de craie. Ce sont d’anciennes fosses à craie creusées à l’origine par les Romains notamment pour la construction. Ils ont deux ensembles de tunnels différents à Tattinger ou deux niveaux différents. L’abbaye de Saint-Niçaise se trouvait autrefois où se trouve Taittinger. Les moines du 12ème siècle consacraient déjà leur temps à la viticulture et utilisaient les mines de craie déjà à disposition pour stocker leur production avant d’être commercialisées. Une des particularités de l’abbaye était son pilier tremblant qui se déplaçait mystérieusement sans aucune explication. Le style entre les mines de craie du 4ème siècle et les couloirs des moines est facilement identifiable. L’abbaye de l’étage fut malheureusement détruite et seule l’abbaye en bas reste comme vestige. Ils ont été abandonnés pendant 150 ans avant que Taittinger ne s’établisse sur le même site et a repris les vestiges. La prestigieuse cuvée Comtes de Champagne créée en 1952 repose patiemment dans ces incroyables caves depuis au moins 10 ans.

En terme de taille, Taittinger n’est pas très grand et pas très petit, mais plutôt quelque part entre les deux. On pourrait dire que Taittinger n’est pas conventionnel. Il se distingue non seulement par ses produits à dominance chardonnay (une rareté dans la Montagne de Reims, région connue pour la culture du pinot noir), mais aussi par une approche douce, discrète, terre-à-terre et sans prétention, à l’image de la famille propriétaire de la marque.

Taittinger, Brut Réserve

Première impression neutre mais avec de légères notes de beurre. C’est un bon champagne simple.

Taittinger Prélude, Grand cru

Plus rond que le brut réserve avec plus de personnalité. C’est un mélange de chardonnay et de pinot noir, uniquement de Grand Crus. Franc et souple avec des arômes de pommes acidulées et d’agrumes frais et savoureux.

Taittinger, millésime 2012

2012 est un millésime frais et léger. Il est incroyablement équilibré sur un ton léger.

Taittinger, Comtes de Champagne, Blanc de Blancs, 2006

Tellement plus puissant et complexe que les autres cuvées. Au début, le nez exprime des fruits confits, de la levure, du nougat, des pâtisseries aux raisins secs et de délicats arômes d’orange. Il est généralement crémeux et texturé même s’il ne se parait pas lourd du tout. Nous pouvons facilement sentir l’équilibre entre frais et salé.

Taittinger, Prélude Rosé

Ce rosé est très sec avec une pointe d’amertume comme arôme principal. Il est vibrant avec une couleur rose intense et brillant. Simple mais charmant.

IMGP6781 (2)

The personalities of champagne: Lemaire

Champagne is something truly unique in many ways. There’s an aura and mood surrounding this name that is both precise and mysterious at the same time. It’s a mythic and exciting product that reached impressive distinction and status. This prominence has affected the appellation but also brands in a more specific ways. The truth is behind its unique character, the champagne hides a mosaic of micro-terroirs, a vast array of definite styles and overall a multifaceted personality. What is the true differentiation between a bottle and another? What is the authentic spirit and world of each of the prestigious houses?

Not so long ago still known as Domaine du Mont d’hor, taking a considerable amount of the Saint-Thierry commune surrounding the small but historic village of the same name, Champagne Lemaire has done a lot for this specific location, one of the historical centers of Champagne with its monastery of the fifth century. From the 56 hectares of the commune, 30 belong to Veuve Clicquot and 14 to Lemaire. The belonging to Saint-Thierry is of strong importance to understand the dedicated work of Nicolas Lemaire who truly believes in the potential of the village both in a touristic and viticulture approach. Saint Thierry owes his name to Thierry (disciple of Saint Remi) founder in the sixth century of a monastery in a place called “Hor”. Mont d’hor was to become a reputed lieux-dits.

Besides the expression of the terroir and the bigger pinot noir part in the blend, the personality of Champagne Lemaire is truly within Nicolas’ hands. Of course, the new, very modern, top notch, Roll’s Royce of press, Coquard automated tilted plate press might impress but it’s nothing compared to the look in Nicolas’ eyes when he talks about his wines or the excitement he has concerning the next market, vintage or project he’s working on. On the wine side, the extra-brut seems more of the name representative than the brut, with a decent freshness with no signs of harshness and a clearly precise taste. All the products, from the rosé to the Ratafia are distinctly made to be appreciated quickly and with the most pleasure, uncomplicated, yet with a touch of je-ne-sais-quoi. Maybe it’s the creaminess of the rosé with hints of fresh tart apples or the smoky peat of the 2004 vintage or 2005….. but I’d say the overall personality of Lemaire is just a big welcoming smile.

Les personnalités du champagne: Lemaire

Le Champagne est quelque chose de vraiment unique à bien des égards. Il y a une aura et une ambiance autour de ce nom à la fois précis et mystérieux. C’est un produit mythique et passionnant qui a atteint une distinction et un statut impressionnants. Cette importance a affecté l’appellation mais aussi les marques d’une manière plus spécifique. La vérité est que derrière son caractère unique, le champagne cache une mosaïque de micro-terroirs, une vaste gamme de styles définis et une personnalité aux multiples facettes. Quelle est la vraie différenciation entre une bouteille et une autre? Quel est l’esprit et l’univers authentique de chacune des producteurs ou maisons prestigieuses?

Il n’y a pas si longtemps encore appelé le Domaine du Mont d’hor, qui englobe une partie considérable de la commune de Saint-Thierry autour du petit mais historique village du même nom, Champagne Lemaire a fait beaucoup pour ce lieu spécifique, l’un des centres historiques de Champagne avec son monastère du Ve siècle. Sur les 56 hectares de la commune, 30 appartiennent à Veuve Clicquot et 14 à Lemaire. L’appartenance à Saint-Thierry est d’une grande importance pour comprendre le travail dévoué de Nicolas Lemaire qui croit réellement au potentiel du village tant dans une approche touristique que viticole. Saint Thierry doit son nom à Thierry (disciple de Saint Remi) fondateur au sixième siècle d’un monastère dans un lieu appelé “Hor”. Mont d’hor allait devenir un lieu-dits réputé.

Outre l’expression du terroir et la plus grande partie de l’assemblage en pinot noir, la personnalité du Champagne Lemaire est vraiment entre les mains de Nicolas. Bien sûr, la nouvelle Rolls Royce des pressoir, la presse à plateaux automatisée de Coquard pourrait impressionner mais ce n’est rien comparé au regard de Nicolas quand il parle de ses vins ou de l’excitation qu’il a pour le prochain marché , vintage ou projet sur lequel il travaille. Du côté du vin, l’extra-brut semble plus représentatif que le brut, avec une fraîcheur décente sans aucun signe de dureté et un goût bien précis. Tous les produits, du Rosé au Ratafia sont faits pour être appréciés rapidement et avec le plus de plaisir, sans complication, mais avec une touche de je-ne-sais-quoi. Peut-être que c’est l’onctuosité du rosé avec des notes de pommes fraîches acidulées ou la tourbe fumée du millésime 2004 ou 2005 … mais je dirais que la personnalité générale de Lemaire est juste un grand sourire accueillant.