How to pass your sommelier exam

Luce – Tuscany’s shining light

In 1995, two major family from the new world and the old world joined forces on the new project of creating a world-class Italian wine. The Frescobaldi’s and the Mondavi’s, with the same love of the Italian wine culture and the Italian land started the Luce della Vite ambitious joint-project. Luce was the first wine ever produced in Montalcino by blending Sangiovese and Merlot grapes. Combining the roundness and suppleness of Merlot with the structure and elegance of Sangiovese seems an obvious idea, but it took two well established winemakers, Lamberto Frescobaldi and Tim Mondavi, to do that in the land of the world renowned Brunello di Montalcino, a wine made strictly from 100% Sangiovese. Now, and since 2004, Luce della Vita is solely owned by the Frescobaldi family although, their Californian partners still owns financial interest in the company. The shining sun on the Luce has Tuscan heritage and will remain so, burning and glowing for many years to come.

Lucente 2016

Lucente is somehow the little brother of Luce. Even the barrels that have seen some Luce are reused for Lucente afterwards. It’s an approachable and definitely more affordable option. The higher pourcentage of Merlot makes it extremely soft with aromas of confit, juicy cherries. It’s luscious in its intensity.

💙Luce 2015

All the appeal of 2015 vintage, in my opinion, is in the tannins. The finesse of the tannins is one I have rarely experimented. The maturity of the grapes stands out to show how heated and sunny this vintage was.

💙Luce 2012

The fruits character of the 2012 is extremely ripe. Everything’s still fruit-forward, yet in a concentrated and cooked way. It was also one of the recent rather warm vintages and it absolutely shows in the wine. I love when a wine speaks strongly of a place and a time.

Luce 2010

2010 for Luce was a complete disaster! It’s the words of …. Not mine. Frequent rainstorms and an harsh conditions made the wine tight and jarringly exaggerated in terms of raisined fruits aromas and Highly tannic structure.

Luce 2009

I can see a potential in terms of freshness and acidity, but it’s absolutely overpowered by the astringent and overly extracted taste. It misses the finesse and balanced maturity we know Luce, and other super Tuscan can achieve.

Luce 2008

It seems as we go back in time, the tannins grow stronger and the wines gains magnitude. It’s bold, powerful and rich even for a super Tuscan, with depth and maturity. The super oaky, ripe black fruits and chocolate aromas couldn’t be riper.

Luce 2007

In comparison, 2007 seems much diluted as far as its texture and intensity goes. The aromas are not as complex. It shows a savoury side with roasted coconut and caramel with a touch of simple blackberries. There’s a tension that remains latent.

💙💙💙Luce 2006

The vintage 2006 is and extremely distinct turning point in terms of style. The merlot side of the blend seems to fade to let the wonderful potential of the Sangiovese shine. We are getting more traditional Tuscan. The aromas have completely changed, including a lovely balsamic note, white tobacco, fresh herbs and even scrubland. The tannins are also evolved and integrated bringing maturity, suppleness and good length.

💙💙Luce 2004

2004 was the end of the joint venture with the Mondavi. In terms of style, there’s similarities to 2006, really mature and integrated tannins with a pleasant texture and complexity. This time we get a touch more of elegance and finesse with fresh green olives and earl grey tea.

💙Luce 2001

2001 was stuck with massive frost. The harvest started almost completely on secondary buds. The profile is on concentration, latent power and vibrant aromas. There’s a touch of Umami in the style which helps in bringing intensity to the wild berries and chocolate aromas. There’s a good balance concerning alcohol and acidity that keeps the flavours as persistent.

💙💙💙Luce 2000

The 2000 vintage has an advanced development yet with a vivid freshness. It shows a pleasant bitterness and mostly an empyreumatic bouquet. It’s extremely precise for such an evolved wine and the characteristic acidity of Sangiovese holds everything up together and will for a couple of years further.

💙Brunello di Montalcino 2013

Pretty much a traditional expression of Brunello, but in a very serious and explosive expression. It’s a burst of taste and satisfactory delight. There’s tons of juicy, mature black fruits, dried flowers, an earthy side, spices, toffee, almonds and tactful leather aromas. It’s full-bodied and mouth-watering and a good softly grippy tannins.

 

Luce – La lumière de la Toscane

En 1995, deux grandes familles du nouveau monde et de l’ancien monde ont uni leurs efforts pour créer un vin italien de classe mondiale. Les Frescobaldi et les Mondavi, partageant le même amour de la culture du vin et du territoire italiens, ont lancé l’ambitieux projet conjoint Luce della Vite. Luce a été le premier vin produit à Montalcino en assemblage de Sangiovese et de Merlot. Combiner la rondeur et la souplesse du merlot avec la structure et l’élégance du sangiovese semble une idée évidente, mais il a fallu deux vignerons bien établis, Lamberto Frescobaldi et Tim Mondavi, pour le faire au pays du renommé Brunello di Montalcino, un vin fabriqué strictement de 100% Sangiovese. Depuis 2004, Luce della Vita appartient exclusivement à la famille Frescobaldi, bien que leurs partenaires californiens possèdent toujours des intérêts financiers dans la société. Le soleil brillant sur l’étiquette de Luce a un héritage toscan et le restera, brûlant et rougeoyant pendant de nombreuses années.

Lucente 2016

Lucente est en quelque sorte le petit frère de Luce. Même les barils ayant vu du Luce sont réutilisés pour Lucente par la suite. C’est une option idéale et nettement plus abordable. Le pourcentage plus élevé de merlot le rend extrêmement doux avec des arômes de cerise confite et juteuse. Il est succulent dans son intensité.

💙Luce 2015

Tout l’attrait du millésime 2015, à mon avis, réside dans les tanins. La finesse des tanins est une expérience que j’ai rarement expérimentée. La maturité des raisins se démarque pour montrer à quel point ce millésime était chaud et ensoleillé.

💙Luce 2012

Le caractère fruité de 2012 est extrêmement mûr. Tout est encore fruit, toujours concentré et cuit. C’était aussi l’un des millésimes récents plutôt chauds et cela se voit absolument dans le vin. J’aime quand un vin parle fortement d’un lieu et d’un temps.

Luce 2010

2010 pour Luce a été un désastre complet! Ce sont les mots de… Pas le mien. Des pluies torrentielles fréquentes et des conditions difficiles ont rendu le vin serré et  exagéré en termes d’arômes de fruits secs et de structure très tannique.

Luce 2009

Je peux voir un potentiel en terme de fraîcheur et d’acidité, mais il est absolument débalancé par son goût astringent et excessivement extrait. Il manque la finesse et la maturité équilibrée que Luce, et autres super toscans peuvent atteindre.

Luce 2008

Il semble qu’au fur et à mesure que nous remontons dans le temps, les tanins se renforcent et les vins prennent de l’ampleur. C’est audacieux, puissant et riche, même pour un super toscan, avec profondeur et maturité. Les arômes très boisés, de fruits noirs mûrs et de chocolat sont on ne peut plus compoté.

Luce 2007

En comparaison, 2007 semble dilué en ce qui concerne sa texture et son intensité. Les arômes ne sont pas aussi complexes. Il présente un côté savoureux avec de la noix de coco rôtie et du caramel avec une touche de mûre simple. Il y a une tension qui reste latente.

💙💙💙Luce 2006

Le millésime 2006 est un tournant extrêmement distinct en termes de style. La partie merlot du mélange semble s’estomper pour laisser briller le merveilleux potentiel du sangiovese. Il est en train de devenir plus traditionnel toscan. Les arômes ont complètement changé, notamment une belle note balsamique, du tabac blanc, des herbes fraîches et même de la garrigue. Les tanins sont également évolués et intégrés apportant maturité, souplesse et bonne longueur.

💙💙Luce 2004

L’année 2004 a été la fin de la joint-venture avec Mondavi. En termes de style, il existe des similitudes avec 2006, des tanins bien mûrs et intégrés avec une texture et une complexité agréables. Cette fois, nous obtenons une touche supérieure d’élégance et de finesse avec des olives vertes fraîches et du thé Earl Grey.

💙Luce 2001

L’année 2001 a été marquée par un gel massif. La récolte a commencé presque complètement sur les contre-bourgeons. Le profil est sur la concentration, la puissance latente et les arômes vibrants. Une touche d’Umami dans le style contribue à donner de l’intensité aux arômes de fruits sauvages et de chocolat. Il existe un bon équilibre entre l’alcool et l’acidité qui maintient les saveurs persistantes.

💙💙💙Luce 2000

Le millésime 2000 a un développement avancé mais une fraîcheur vive. Il montre une amertume agréable et surtout un bouquet empyreumatique. C’est extrêmement précis pour un vin aussi évolué et l’acidité caractéristique du Sangiovese résiste à tout et va durer encore quelques années.

💙Brunello di Montalcino 2013

Une expression plutôt traditionnelle de Brunello, mais très sérieuse et explosive. C’est un éclat de goût et un délice satisfaisant. Il y a des tonnes d’arômes de fruits noirs mûrs juteux, de fleurs séchées, un côté terreux, d’épices, de caramel au beurre, d’amandes et de cuir délicat. C’est corsé et savoureux, avec de bons tanins légèrement mordants.

How to pass your sommelier exam

A vertical tasting of Ceparello

Before WWII, Isole e Olena were two separate estates based on a sharecroppers and mezzadria concept. Things have changed when the De Marchi family purchased both estates which were let down and forlorn. This unique location could not have found a more suitable family to take care of it as the de Marchi and especially Paolo De Marchi who actually runs it, has raised the estate to be considered as one of the top small wine producers in the world. It’s a true classic Tuscan producer, and while Paolo did experiment with international grape varieties, he believes in the importance of typicity. Isole e Olena is based on Sangiovese and Canaiolo, local authentic grapes only.

Isole e Olena is based between the Chianti Classico communes of Barberino val d’elsa and Tavernelle Val di Pesa. There’s a lot of talk about confirming and regulating the sub regions in Chianti Classico. However, those two will probably be joined together and united. In two weeks there’s going to be a vote for the new name of the sub-region: maybe Barberino Tavarnelle!!

Cepparello is famous lieu-dits within the estate but also a 100% Sangiovese of the upmost quality. AT the time of creation, this kind of monovarietal could not be labeled within the appellation. Thus, it’s only an IGT wine. A very grand wine made by one of the most passionate producers I have met. Paolo de Marchi is the kind to talk a lot, yet I bet no one would ever get tired of hearing the very best anecdotes of the estates.

Isole e Olena, Chianti Cassico 2015

This Chianti Classico is made of balance and a mature expression of Sangiovese/Canaiolo. A typical expression of the region with fresh cherries, a lively acidity, good intensity, ripe tannins and slight black tea aromas.

Cepparello 2015

The Saq missed the 2014 vintage but now the 2015 will fortunately be available. The 2015 shows a great structure especially a tactile maturity in the tannins. The aromas are extremely appealing of crushed nuts and tree bark.

Cepparello 2010

2010 has grippy tannins and a shaded intensity for now. Sangiovese is such a temperamental grape and this is a good example a Sangiovese that’s getting moody for a while. It should brighten up in a few years.

Cepparello 2008

Great complexity with minty/basilic and black olives aromas. The texture is a lot lighter than younger vintage, it has been integrated but the acidity is still as vivid as it ever was.

Cepparello 2007

2007 marks a definite change in the style. Already from the orange tinted color we notice a bold development. The style is completely evolved with blood orange aromas and lovely fresh taste.

Cepparello 2006

Beautiful bright brick colored wine. 2006 has not evolved in the same way as 2007 has. It’s still strongly textured with a touch of bitterness like black coffee and an impressive youth. It’s delightful, and a great expression of the vintage. The summer was dry, not too warm, and the wine is intense yet not too coarse.

Cepparello 2004

2004 has an impressively deep brick color. It’s like biting in a zesty tangerine, very juicy, yet with a great complexity. This vintage was one characterized by fertility, like never before. You know it’s a special vintage when you have so much crop of great quality.

Lessona – Home of Spanna and the northern side of Piedmont

Proprietà Sperino was a lifelong dream of Paolo de Marchi with his son luca. Having spent his summer with his grand-mother in the region as a young man, he wanted to return to this abandoned land in which he saw tremendous potential. Lessona and the 12 other regions of the north of Piedmont were pretty famous for winemaking before phylloxera. Now, there’s only 16 producers left in the region. Even Paolo’s father could not believe Nebbiolo would ever grow again in Lessona. He would show around the first picked grapes in disbelief. Of course, the north is very different from the south, the soils is of volcanic compound, there’s the proximity of the alps. The winds coming down from the alps gets compressed and the climate is actually warmer/milder than Barolo. Harvest hangs forever and in some vintages grapes are still on the vines when the bright yellow leaves are fallen down in fall.

Uvaggio DOC 2014

Uvaggio means a blend of grapes. It’s acyually a blend of Nebbiolo, Vespolina and Croatina because it’s safe and tough. The blend gives added fragrance and fruitiness to the already quite intense nebbiolo.

Lessona DOC 2013

To have a wine with 14% ABV but still such tannins is a characteristic of northern piedmont. The style is looking for maturity, minerality, finesse and acidity. There’s also a slight salinity that brings everything together. This is the kind of wine that truly reflects its origin.

Une dégustation verticale de Ceparello

Avant la Seconde Guerre mondiale, Isole e Olena étaient deux domaines distincts reposant sur un concept de métayers et de Mezzadria. Les choses ont changé lorsque la famille De Marchi a acheté les deux domaines qui étaient plutôt tristes et abandonnés. Cet endroit unique n’aurait pas pu trouver une famille plus apte à s’en occuper, car la famille De Marchi et surtout Paolo De Marchi, qui le dirige actuellement, ont élevé le domaine au rand de l’un des meilleurs producteurs de petite échelle au monde. C’est un vrai producteur toscan classique et, bien que Paolo ait expérimenté des cépages internationaux, il croit en l’importance de la typicité. Isole e Olena est basé sur le sangiovese et le canaiolo, des raisins authentiques locaux.

Isole e Olena est basée entre les communes de Chianti Classico de Barberino Val d’Elsa et Tavernelle Val di Pesa. Il est beaucoup question de confirmer et de réglementer les sous-régions du Chianti Classico. Cependant, ces deux regions déjà partagées entre chianti DOCG et Chianti classico DOCG seront probablement réunies et unies. Dans deux semaines, il y aura un vote pour le nouveau nom de la sous-région: peut-être Barberino Tavarnelle !!

Cepparello est un lieu-dit réputé au sein du domaine, mais également un 100% Sangiovese de la plus haute qualité. Au moment de la création, ce type de mono cépage ne pouvait pas être étiqueté dans l’appellation. Ainsi, ce n’était qu’un vin d’IGT. Un très grand vin fait par l’un des producteurs les plus passionnés que j’ai rencontrés. Paolo de Marchi est le genre à parler beaucoup, mais je parie que personne ne se lasserait jamais d’entendre les meilleures anecdotes du domaine.

Isole e Olena, Chianti Cassico 2015

Ce Chianti Classico est fait d’équilibre et d’une expression mature du Sangiovese / Canaiolo. Une expression typique de la région avec des cerises fraîches, une acidité vive, une bonne intensité, des tanins mûrs et de légers arômes de thé noir.

Cepparello 2015

La SAQ a raté le millésime 2014, mais le 2015 sera heureusement disponible. Le 2015 montre une excellente structure, en particulier une maturité tactile dans les tanins. Les arômes sont extrêmement attrayants sur la noix broyées et l’écorce d’arbre.

Cepparello 2010

2010 a des tanins adhérents et une intensité un peu embrouillée pour le moment. Le Sangiovese est un cépage de tempérament et c’est un bon exemple d’un sangiovese qui devient morose pendant un moment. Il devrait s’animer d’ici quelques années.

Cepparello 2008

Grande complexité avec des arômes de menthe / basilic et d’olives noires. La texture est beaucoup plus légère que le millésime jeune, elle a été intégrée mais l’acidité est toujours aussi vive.

Cepparello 2007

2007 marque un changement radical dans le style. Déjà de la couleur orange teintée nous remarquons un développement audacieux. Le style est complètement évolué avec des arômes d’orange sanguine et un goût frais et agréable.

Cepparello 2006

Beau vin de couleur brique brillante. L’année 2006 n’a pas évolué de la même manière que 2007. Il est toujours très texturé avec une touche d’amertume comme le café noir et une jeunesse impressionnante. C’est délicieux et une excellente expression du millésime. L’été était sec, pas trop chaud, et le vin est intense mais pas trop grossier.

Cepparello 2004

2004 a une couleur brique impressionnante. C’est comme mordre dans une mandarine, très juteuse, mais avec une grande complexité. Ce millésime était caractérisé par la fertilité, comme jamais auparavant. Vous savez que c’est un millésime spécial quand vous avez une récolte de grande qualité et de grande quantité.

Lessona – La patrie du Spanna et de la partie nord du Piémont

Proprietà Sperino était un rêve de toute une vie pour Paolo de Marchi avec son fils Luca. Ayant passé ses étés avec sa grand-mère dans la région dans sa jeunesse, il voulait retourner sur cette terre abandonnée dans laquelle il voyait un potentiel énorme. Lessona et les 12 autres régions du nord du Piémont étaient réputés pour leur vins avant le phylloxéra. Il ne reste plus que 16 producteurs dans la région. Même le père de Paolo ne pouvait pas croire que le Nebbiolo grandirait à nouveau à Lessona. Il montrait les premiers raisins cueillis avec incrédulité. Bien sûr, le nord est très différent du sud, les sols ont des composés volcaniques et il y a la proximité des Alpes. Les vents provenant des Alpes sont compressés et le climat est en fait plus doux que celui de Barolo. La récolte est à jamais suspendue et, dans certains millésimes, les raisins sont encore présents lorsque les feuilles jaunes vives sont tombées à l’automne.

Uvaggio DOC 2014

Uvaggio signifie un mélange de raisins. C’est un mélange de Nebbiolo, de Vespolina et de Croatina, parce qu’il est sûr et résistant. Le mélange ajoute un parfum et un fruité au nebbiolo, déjà très intense.

Lessona DOC 2013

Avoir un vin avec 14% d’alcohol mais de tels tanins est une caractéristique du nord du Piémont. Le style recherche maturité, minéralité, finesse et acidité. Il y a aussi une légère salinité qui rassemble tout. C’est le genre de vin qui reflète vraiment son origine.

How to pass your sommelier exam

Domaine Guigal has finally found an estate in Chateauneuf-du-pape after 25 years of searching!

After a mere 25 years looking in Chateauneuf-du-Pape to acquire the best suited estate in the region, Guigal has found what they were looking for in an estate they would have never guessed themselves. Domaine de Nalys, simply renamed Château de Nalys to mark the start of a rebirth, has been officially announced on Monday, November 5th. Nalys was owned by the gigantic insurance company Groupma since 1975. Obviously, after 33 years under such uninvolved owner ship, the estate had suffered from lack of investment and development. However, upon an uninterested visit, Philippe Guigal fell completely in Love, not with the winery or the estate’s image, but with the amazing vineyard. He could not understand how such a terroir that had been carefully selected and organized by the innovative former owner, Dr. Duffays, could produce wines destined for Costco.

With the potential and their know-how, the Guigal has already started to work on the estate difficult areas to bring the best of it. Concerning the winemaking facilities, the plan is to bring everything down and start new. In the vineyards, what was urgent and imperative was to fill in the gaps. Vines had not been replanted and tended carefully and with an overhead view, you could see holes in the vineyard. They also bought some of the neighbours land bringing the 40ha estate to a bigger 60ha. Within the next 3 to 4 years, the estate should be completely converted to Organic, just because it’s so easy in the South that it makes sense. This will be the first steps towards success.

The specificity that were particuliarly suited with Guigal was the percentage of white grapes planted. Dr. Duffays helped to make the white wines of the appellation known, and it represent 17% of the production. It’s huge in comparison with the rest of the appellation which is around 5%. All 13 grape varieties are planted on the vineyards between three different plots surrounding the Château, the first of which takes the name of the estate: “Nalys” and the others sit on two of the great terroirs of the appellation: “le Bois Sénéchal”, a lieu-dit of which they own 75% and a northern part of “La Crau”.

WHITES

Chateauneuf-du-pape Blanc 2017

With the acquisition of the new estate, came other advantages for the Guigal family. Suddenly, neighbours and other producers in the region would start to offer their grapes in Négoce. They did not have the contacts nor sufficient sourcing to do a Négoce wine before but with the newly acquired partnership they have access to the best quality of raw material. The style is typically generous within showing any sign of weight. It’s a simple wine, yet wheedling and flattering with the creamy honeyed texture.

Saintes-pierres de Nalys Blanc 2017

Delicate and crystalline, especially for the appellation. It’s a wine with a floral approach with fresh fruits and a very chiselled palate.

Château de Nalys Blanc 2017

The new work on Château de Nalys has been based on important factor. A balance of structure and softness. While Saintes-Pierres was mostly on a delicate side, Château de Nalys is way bolder and richer. It’s a profound wine with a lot of amplitude on the palate.

Condrieu 2015

It was a special tasting since we got to taste the new addition to the Guigal Portfolio, but also their usual amazing northern Rhône wines. Why not! It’s agood way to compare how their northern producing origin is affecting their southern production. 2015 for the Condrieu was a particularly rich and mature vintage. It’s transcribed in the wines in the form of a quite present alcohol level and rich, bruised aromas.

Condrieu la doriane 2017

La doriane is such a balance wine, something that is hard to achieve in condrieu, but when kit happens, it makes something magical. There’s a stunning complexity and maturity yet with elegance and intensity. The smell would overwhelm the other glasses nearby.

Ex voto Ermitage Blanc 2013

The white Ex Voto is not made on every vintage. It needs to be perfect, every time, no exception. It’s the favourite wine of Eve Guigal because she always finds a familiar note of Acacia honey. It’s definitely a powerful wine so much in the aromas that are particularly unique as in the bold and divine structure.

REDS

Chateauneuf-du-Pape 2015

From 70% of old Grenache and 15% of Mourvèdre, the wine has chew, matter. With a 3 years of aging in Foudres, It might show tight in youth. However, it has the strength to integrate it later on.

Saintes-Pierres de Nalys 2016

This Chateauneuf is particularly fresh with fair and legible fresh fruit aromas, youth and a nice purity. It’s a pleasure wine, to be enjoyed with no worries.

Château de Nalys 2016

With the same duality between the Grand vin and the Saintes-pierres than in the whites, this wine has way more strength and maturity. The vintage helped a lot in getting that maturity of fruits and tannins but there was also a whole new level of blend and winemaking behind. In my opinion, it shows how great the potential of this estate is for future vintages.

Crozes-Hermitage 2015

Surprisingly, I didn’t find any of the Vegetal note that are so characteristic of Crozes-hermitage. Instead, I got a perfect phnolic maturity and lovely white pepper aromas.

Château D’ampuis, Côte Rôtie 2013

2013 was a very rustic vintage and it’s extremely apparent in the wines that are bolder and more structured than their regular form. Even so, Château d’Ampuis is always a treat for me. Give me such an handsome and worthy Syrah, mix it with unbelievable acidity and I’m in heaven. It’s made from the seven peripheral parcels surrounding La Mouline and La Turque, a mix of both Côte Brune and Côte Bonde: Le Clos “Côte Blonde”, La Garde “Côte Blonde”, La Grande Plantée “Côte Blonde”, La Pommière “Côte Brune”, Le Pavillon Rouge “Côte Brune”. Le Moulin “Côte Brune” La Viria “Côte Brune”.

La Mouline 2014

If there’s just one prestigious wine that you should try in your life, La Mouline might be a great candidate to consider. 2014 was an expression on elegance and finesse. Nothing’s out of place to get just the upmost pure and tender taste. The 11% of Viognier is creating and intricate layer of aromatic complexity, filled with subtlety that could be described as fine lace. It’s a seductive wine whatsoever.

La Turque 2013

Again, 2013 is strongly showing its personality. Côte Brune and especially LA turque is already originally on spices, tannins and strength. However, 2013 brings it to a whole new level. Like Phillipe Guigal said:” It’s a Côte Brune that is very Brune”.

Ex voto 2013

Absolutely massive and robust in style. This is a big ermitage even for an ermitage.

Le Domaine Guigal a enfin trouvé un domaine à Châteauneuf-du-Pape après 25 ans de recherche!

Après 25 années passées à essayer d’acquérir à Châteauneuf-du-Pape le domaine le mieux adapté à la région, Guigal a trouvé ce qu’il cherchait dans un domaine qu’ils n’auraient jamais deviné. Le Domaine de Nalys, simplement renommé Château de Nalys pour marquer le début d’une renaissance, a été officiellement annoncé le lundi 5 novembre. Nalys appartenait à la gigantesque compagnie d’assurance Groupma depuis 1975. Après 33 ans passés sous une telle propriété, le domaine souffrait d’un manque d’investissement et de développement. Cependant, lors d’une visite indifférente, Philippe Guigal est tombé complètement amoureux, non pas de l’image de la cave ou de la propriété, mais de l’étonnant vignoble. Il n’arrivait pas à comprendre comment un tel terroir, soigneusement sélectionné et organisé par l’ancien propriétaire innovant, le Dr. Duffays, pouvait produire des vins destinés à Costco.

Fort de son potentiel et de son savoir-faire, Guigal a déjà commencé à travailler sur les zones difficiles du domaine pour en tirer le meilleur parti. En ce qui concerne les installations de vinification, il est prévu de tout détruire et de recommencer. Dans les vignes, il était urgent et impératif de combler les lacunes. Les vignes n’avaient pas été replantées et entretenues avec soin. Avec une vue aérienne, on pouvait voir des trous dans le vignoble. Ils ont également acheté des terres appartenant à leurs voisins, ce qui porte le domaine de 40 ha à un plus grand de 60 ha. Au cours des 3 à 4 prochaines années, le domaine devrait être complètement converti en agriculture biologique, tout simplement parce que c’est tellement facile dans le Sud que c’est logique. Ce seront les premiers pas vers le succès.

La spécificité particulièrement adaptée à Guigal était le pourcentage de raisins blancs plantés. M. Duffays a contribué à faire connaître les vins blancs de l’appellation et représente 17% de la production sur le domaine. C’est énorme par rapport au reste de l’appellation, qui est d’environ 5%. Les 13 cépages sont plantés dans les vignobles entre trois parcelles différentes entourant le château. La première prend le nom du domaine: «Nalys» et les autres se trouvent sur deux des grands terroirs de l’appellation: «le Bois Sénéchal». , un lieu-dit dont ils sont propriétaires à 75% et une partie nord de «La Crau».

BLANCS

Châteauneuf-du-Pape Blanc 2017

Avec l’acquisition du nouveau domaine, la famille Guigal a eu d’autres avantages. Soudain, les voisins et les autres producteurs de la région commencaient à offrir leurs raisins à Négoce. Ils n’avaient auparavant ni contacts ni approvisionnements suffisants pour élaborer un vin de Négoce, mais avec les partenariats nouvellement acquis, ils ont accès à la meilleure qualité de matière première. Le style est généralement généreux et ne présente aucun signe de poids. C’est un vin simple, pourtant séduisant et flatteur à la texture crémeuse, mielleuse.

Saintes-pierres de Nalys Blanc 2017

Délicat et cristallin, surtout pour l’appellation. C’est un vin à l’approche florale avec des fruits frais et une bouche très ciselée.

Château de Nalys Blanc 2017

Le nouveau travail sur le Château de Nalys a été basé sur un facteur important. Un équilibre de structure et de douceur. Alors que Saintes-Pierres était plutôt délicat, le Château de Nalys est beaucoup plus riche et audacieux. C’est un vin profond avec beaucoup d’amplitude en bouche.

Condrieu 2015

Ce fut une dégustation spéciale puisque nous avons pu goûter la nouvelle addition du portefeuille Guigal, mais aussi leurs étonnants vins du nord du Rhône. Pourquoi pas! C’est un bon moyen de comparer l’impact de leur origine comme producteur du Nord sur leur production du Sud. 2015 a été pour le Condrieu un millésime particulièrement riche et mature. Il est retranscrit dans les vins sous la forme d’un niveau d’alcool assez présent et de riches arômes meurtris.

Condrieu la Doriane 2017

La Doriane est un vin tellement équilibré, difficile à obtenir en condrieu, mais quand le miracle arrive, cela donne quelque chose de magique. Il existe une complexité et une maturité étonnante, mais avec élégance et intensité. L’odeur, les arômes empiétait sur les autres verres à proximité.

Ex-voto Ermitage Blanc 2013

L’ex Voto blanc n’est pas fait sur tous les millésimes. Il doit être parfait, à chaque fois, sans exception. C’est le vin préféré d’Eve Guigal car elle trouve toujours une note familière de miel d’Acacia. C’est vraiment un vin puissant tant par ses arômes particulièrement uniques que par sa structure audacieuse et divine.

REDS

Châteauneuf-du-Pape 2015

Fait de 70% de Grenache et 15% de Mourvèdre, le vin a de la mâche et de la matière. Avec 3 ans de vieillissement en Foudres, il pourrait paraître serré en jeunesse. Cependant, il a la force de l’intégrer plus tard.

Saintes-Pierres de Nalys 2016

Ce Châteauneuf est particulièrement frais avec des arômes de fruits frais clairs et lisibles, une jeunesse et une belle pureté. C’est un vin de plaisir, à savourer sans soucis.

Château de Nalys 2016

Avec la même dualité entre le Grand vin et les Saintes-pierres que chez les blancs, ce vin a beaucoup plus de force et de maturité. Le millésime a beaucoup aidé à obtenir cette maturité de fruits et de tanins, mais il y avait aussi un tout nouveau niveau d’assemblage et de vinification. À mon avis, cela montre à quel point le potentiel de ce domaine est considérable pour les futurs millésimes.

Crozes-Hermitage 2015

Étonnamment, je n’ai trouvé aucune des notes Végétales si caractéristiques de Crozes-Hermitage. Au lieu de cela, j’ai une parfaite maturité phénolique et de beaux arômes de poivre blanc.

Château D’ampuis, Côte Rôtie 2013

L’année 2013 a été très rustique et se retrouve dans les vins plus audacieux et structurés que leur forme habituelle. Néanmoins, Château d’Ampuis est toujours un régal pour moi. Donnez-moi une si belle et digne Syrah, mélangez-la avec une acidité incroyable et je suis au paradis. Il est composé des sept parcelles périphériques entourant La Mouline et La Turque, un mélange de Côte Brune et de Côte Bonde: Le Clos “Côte Blonde”, La Garde “Côte Blonde”, La Grande Plantée “Côte Blonde”, La Pommière “Côte Brune “, Le Pavillon Rouge” Côte Brune “. Le Moulin “Côte Brune” La Viria “Côte Brune”.

La Mouline 2014

S’il n’y a qu’un seul vin prestigieux que vous devriez essayer dans votre vie, La Mouline pourrait être un excellent candidat à considérer. L’année 2014 était une expression d’élégance et de finesse. Rien n’est déplacé pour obtenir le meilleur goût pur et tendre. Les 11% de Viognier créent une complexité aromatique bien ficelée, pleine de subtilité que l’on pourrait qualifier de fine dentelle. C’est un vin tout à fait séduisant.

La Turque 2013

Encore une fois, 2013 montre fortement sa personnalité. La Côte Brune et surtout LA turque est déjà à l’origine sur les épices, les tanins et la force. Cependant, 2013 apporte un tout nouveau niveau. Comme disait Phillipe Guigal: “C’est une Côte Brune qui est très Brune”.

Ex voto 2013

Absolument massif et robuste dans le style. C’est un grand ermitage même pour un ermitage.

How to pass your sommelier exam

Napa Valley Vintners – What the hell’s happening in Napa and why isn’t everyone freaking out about this!?

Silverado estate

Napa’s undisputedly a unique and amazing place in the world, but while the wines are rapidly sold out, the image of the region has been tinted for a while now. Known to produce the upmost and ultimately boldest and heaviest wines possible, Napa was not for anyone’s delicate palates trained with a worldwide expression of Balance, terroir and finesse.

Every year, I have the chance to meet a bunch of producers from the Napa valley vintners association and to taste their wines. While there was a definite trend towards a general freshness and a slight restraint on wood and structure, the wine would still follow pretty much every estate’s personal style. I’m not teaching you anything with this movement; it has been profoundly discussed for a while now. However, this year change is so blatant and widespread that I was shocked! Nothing’s even close to last year tasting! Worse of all, when my eyes would spread in disbelief and surprise while tasting and I would ask what happened to the producers, none of them were completely honest with me. I was given some generic answer such as: “It’s the style of the house, freshness is important, Yep, Thank you…” I haven’t met one producer that was completely assuming this complete shift towards balance and “less is more” state of mind.

I would assume a region complete Volt-face would have a much stronger backlash than it actually have. Don’t get me wrong, it’s literally a breath of fresh air in the wines and everyone should freak out about this. It’s happening! For the first time in many years, I’ve actually found words such as “restraint”, “lively acidity”, “Mineral-driven” or even “Lean” in my tasting notes. Can someone freak out with me, please!

Signorello

Napa Valley Vintners – Que se passe-t-il à Napa et pourquoi personne n’en parle vraiment?!

Sans aucun doute, Napa est un endroit unique et étonnant dans le monde, mais bien que les vins soient rapidement épuisés, l’image de la région est teintée depuis un moment. Reconnue pour produire les vins les plus audacieux et les plus lourds possible, Napa n’était pas trop conçue pour les palais délicats de qui que ce soit, formé avec une expression mondiale d’équilibre, de terroir et de finesse.

Schramsberg

Chaque année, j’ai la chance de rencontrer un groupe de producteurs de l’association des vignerons de la Napa Valley et de goûter leurs vins. Bien qu’il y ait une nette tendance à la fraîcheur générale et à une légère contrainte sur le bois et la structure, le vin suivait toujours le style personnel de chaque domaine. Je ne vous apprends rien avec ce mouvement; il a été profondément discuté depuis un moment. Cependant, le changement de cette année est tellement flagrant et répandu que j’ai été choquée! Rien n’est même proche de la dégustation de l’année dernière! Pire, quand mes yeux s’exprimait dans l’incrédulité et la surprise en dégustant et que je demandais ce qui était arrivé aux producteurs, aucun d’entre eux n’était complètement honnête avec moi. On m’a donné une réponse générique telle que: “C’est le style de la maison, la fraîcheur est importante, oui, merci …” C’est comme si aucun représentant assumait complètement ce changement complet vers l’équilibre et l’état d’esprit “less is more”.

Je supposerais qu’une région complète qui fait un Volte-face créerait une réaction beaucoup plus forte. Ne vous méprenez pas, c’est littéralement une bouffée d’air frais dans les vins et tout le monde devrait s’en rejouir. Enfin! Pour la première fois depuis de nombreuses années, j’ai effectivement trouvé dans mes notes de dégustation des mots tels que «élégant», «acidité vive», «minéralité» ou même «Léger». Quelqu’un peut s’exclamer avec moi, s’il vous plaît!

Truchard

How to pass your sommelier exam

Poderi Colla

I had the chance to meet Tino Colla of Poderi colla the historic producer in Piedmont. They’ve been a winemaking family since the 18th century but the estate was founded in 1994 by this man, brother of the famous Beppe Colla. Beppe Colla is one of the great names of Piedmont wine, making the reputation of Prunotto before it was sold to Antinori by using his remarkable knowledge of where the best grapes were grown. He was one of the most important names in Piedmont as he helped established different appellations like Alba DOC for example. He was also the first to produce single cru bottlings. Obviously, this is a family that has been closely linked with not only the history of Piedmont, but the very development of it.

The estate is based on only four specific and specially chosen vineyards: Cascine Drago in San Rocco Seno d’Elvio in Alba, Tenuta Roncaglia in Barbaresco and Dardi Le Rose in Bussia from Monforte d’Alba and the recently acquired Bricco Bompè in Madonna di Como, Alba, all with rich distinctiveness. Generally speaking, what was astonishing from the wines was the precision, freshness, and liveliness in all of them. The goal of the estate is a humble one, they are building wines that must show finesse, balance, age potential but without any weight and with an expression as natural as possible. It might seem simple, but it’s in this kind of control and restraint that we can see true mastery and know-how.

Pietro Colla Blanc de Noirs Extra Brut 2015

The first traditional method sparkling made in Piedmont was called Duca D’Allba and not a lot of people knew the recipe. Tino’s Grand-father, Pietro Colla was one of the few producers who dedicated his life to the production of Spumante and that had the know-how to produce millions of bottles by himself. Remember at the time it was all manual disgorgement ( à la Volée). The Blanc de Noirs is in memory of this great man, a blend of Pinot noir with a small percentage of Nebbiolo. It’s a sparkling filled with freshness and astringent acidity. It shows great autolytic complexity yet with a vinous taste representative of its varietals.

Langhe Riesling 2016

It’s very rare to find Riesling in piedmont, but the family wanted a production of white wine, that wasn’t Moscato, so they planted a few Riesling vines. The vineyard, planted n 1985 was the very first in Piedmont. The result is a very straightforward and precise wine yet with an outstanding, almost overwhelming texture.

Langhe Riesling 2010

We find the same texture yet in a developed and integrated way. This is a wine that could age another decade easily. It has barely changed so far.

Langhe Riesling 1994

This was the first vintage ever of this odd vineyard and it wasn’t  an easy one. Yet, the wines still holds itself pretty well. It’s cloudy and fading both in color and in aromas but the acidity is still strong. For a 24 years old wine, that wasn’t expected to age much, it has more appeal then it should.

💙Dolcetto D’alba 2016, Pian Balbo

This Dolcetto is of such a vibrant and shiny color with delicate aromas of freshly picked flowers, cherries and prunes. It’s a simple wine as expected of a Dolcetto but really pleasant. It’s a sweetheart. With a price point ridiculously low this rooster label is a must try.

💙Pinot Nero 2015, Campo Romano

The campo romano is an extremely delicate wine, soft like the finest silk. It has the softness and gorgeously slightly tinted color of Pinot Noir yet with typical italien aromas of fresh cherries, olives and slight mushrooms.

Barbera d’Alba 2015, Costa Bruna

Costa Bruna shows a great intensity with a great and tasteful fruit character. This Barbera is planted on a Barbaresco Vineyard. The expression of the Barbera on this parcel was so proper and interesting that the estate decided to keep it that way, instead of replanting in Nebbiolo.

💙Barbera d’Alba 2005, Costa Bruna

Again, 2005 was not supposed to be a great vintage. Hopes were not very high as to the development of this wine, but as the saying goes: “ You can see the real know-how of a winemaker in bad vintages”. The 2005 is still lively and fresh with a fruit character that is very mature and integrated. A delicious wine with  a hint of smokiness and an outstanding balance.

Barbera d’Alba 1995, Costa Bruna

The smokiness gets pronounced in the vintage. The aromas are particuliary savory and we’ve completely lost the fruitiness of the Barbera. It would be impossible to guess the origin of this wine especially since Barbera has a young image problem.

Nebbiolo d’Alba 2015

First impression on this nebbiolo was quite closed. I had odd metallic aromas joined by rose petals and a salinity. A touch of spice would appear on the finale but overall the wine was short and shy.

Nebbiolo d’Alba 2009

All bet is on the structure in this wine. The aromas and flavors are extremely delicate but the drying tannins are completely overwhelming.

💙Langhe, Bricco del Drago 2010

Located right next to Barbaresco, Bricco del drago is the historic estate of the Family. It’s a blend that has surprised many, 85% Dolcetto with 15% Nebbiolo. The wine is firm and structured, more than you’d expect from a Dolcetto. It shows so much potential for ageing and to develop and interesting elegance.

💙Langhe, Bricco del Drago 2004

Such an intense wine, with a burst of fruit and structure that is extremely pleasant. It’s screaming langhe loud and clear!

💙Langhe, Bricco del Drago 1994

Quite developed on olives aromas but the way the structure fades to let dried fruits flavors shine is very interesting. It also helps the wine get an added length.

💙Barbaresco 2012, Tenute Roncaglie

This is basically lace on the palate. Extremely dry and texture but in such a sophisticated way and with such a globally elevated intensity. I understand that a lot of consumers are struggling to like Barbaresco wines, it’s not the most pleasant and thirst quenching of wine, but when you find such a detailed expression like this one, it’s satisfying on a whole other level.

Barbaresco 1998, Tenute Roncaglie

Still extremely intense and structured. However, the tannins are way more drying strangely. It doesn’t have the intricate palate the the 2012 had because of this drying effect.

Barolo 2006, Bussia

This Barolo is very firm, not to be enjoyed already. It does show great potential with intricate aromas of dried flowers, tar and licorice. The power in this wine is overwhelming for now.

💙Barolo 1996, Bussia

When you tone down the power with a good 22 years of ageing, this Barolo shows such a complexity. You can’t imagine the amount and intensity of aromas you get in this wine from tar and game, to spices and dark brewed coffee. Patience is a virtue and it’s definitely an assets for this Barolo.

J’ai eu la chance de rencontrer Tino Colla de Poderi colla, producteur historique du Piémont. Cette famille viticole est instaurée depuis le XVIIIe siècle, mais le domaine a été fondé en 1994 par cet homme, frère du célèbre Beppe Colla. Beppe Colla est l’un des grands noms du vin piémontais. Il a fait la réputation de Prunotto avant sa vente à Antinori, grâce à sa connaissance remarquable des endroits où les meilleurs raisins ont été cultivés. Il était l’un des noms les plus importants du Piémont puisqu’il a contribué à la création de différentes appellations, comme Alba DOC, par exemple. Il a également été le premier à produire des bouteilles d’une parcelle sécifique. De toute évidence, il s’agit d’une famille étroitement liée à l’histoire du Piémont, mais aussi à son développement même.

Le domaine est basé sur quatre vignobles spécifiques et spécialement choisis: Cascine Drago à San Rocco Seno d’Elvio à Alba, Tenuta Roncaglia à Barbaresco et Dardi Le Rose à Bussia de Monforte d’Alba et le récemment acquis Bricco Bompè à Madonna di Como , Alba, toutes avec un caractère distinctif riche. D’une manière générale, ce qui étonne chez les vins, c’est leur précision, leur fraîcheur et leur vivacité. L’objectif du domaine est humble: il élabore des vins qui doivent faire preuve de finesse, d’équilibre, avec du potentiel de vieillissement, mais sans aucun poids et avec une expression aussi naturelle que possible. Cela peut sembler simple, mais c’est dans ce genre de contrôle et de retenue que nous pouvons voir la vraie maîtrise et le savoir-faire.

Pietro Colla Blanc de Noirs Extra Brut 2015

Le premier vin pétillant de méthode traditionnelle fabriqué dans le Piémont s’appelait Duca D’Allba et peu de gens connaissaient la recette. Pietro Colla, le grand-père de Tino, était l’un des rares producteurs à avoir consacré sa vie à la production de Spumante et possédait le savoir-faire pour produire lui-même des millions de bouteilles. Rappelez-vous qu’à l’époque, tout était à dégorgement manuel (à la volée). Le Blanc de Noirs est à la mémoire de ce grand homme, un assemblage de Pinot noir avec un faible pourcentage de Nebbiolo. C’est un pétillant rempli de fraîcheur et d’acidité astringente. Il présente une grande complexité autolytique et un goût vineux représentatif de ses cépages.

Langhe Riesling 2016

Il est très rare de trouver du Riesling dans le piémont, mais la famille souhaitait une production de vin blanc, qui n’était pas du Moscato. Ils ont donc planté quelques vignes de Riesling. Le vignoble, planté en 1985, était le premier du Piémont. Le résultat est un vin très simple et précis, mais avec une texture exceptionnelle, presque écrasante.

Langhe Riesling 2010

Nous retrouvons la même texture mais de manière développée et intégrée. C’est un vin qui pourrait vieillir facilement une autre décennie. Cela a à peine changé jusqu’à présent.

Langhe Riesling 1994

C’était le premier millésime de ce vignoble unique et ce n’était pas un millésime facile. Pourtant, les vins se tiennent encore assez bien. Il est trouble, sa couleur et ses arômes s’effacent, mais l’acidité est toujours forte. Pour un vin de 24 ans, on ne s’attendait pas à beaucoup, il a plus d’attrait qu’il ne le devrait.

💙Dolcetto D’alba 2016, Pian Balbo

Ce dolcetto est d’une couleur si vive et brillante avec des arômes délicats de fleurs, de cerises et de pruneaux fraîchement cueillis. C’est un vin simple, comme on l’attend d’un Dolcetto, mais vraiment agréable. C’est un amour. Avec un prix ridiculement bas, cette étiquette de coq est un must.

💙Pinot Nero 2015, Campo Romano

Le campo romano est un vin extrêmement délicat, doux comme la soie la plus fine. Il a la douceur et la couleur merveilleusement légèrement teintée du pinot noir mais avec des arômes typiquement italiens de cerises fraîches, d’olives et de champignons légers.

Barbera d’Alba 2015, Costa Bruna

Costa Bruna montre une grande intensité avec un caractère de fruit excellent et savoureux. Ce Barbera est planté sur un vignoble de Barbaresco. L’expression de la Barbera sur cette parcelle était si appropriée et intéressante que le domaine a décidé de le conserver ainsi, au lieu de replanter du Nebbiolo.

💙Barbera d’Alba 2005, Costa Bruna

Encore une fois, 2005 n’était pas censé être un grand millésime. Les espoirs n’étaient pas très grands quant au développement de ce vin, mais comme le dit le proverbe: «Vous pouvez voir le vrai savoir-faire d’un vigneron lors de mauvais millésimes». Le 2005 est toujours vif et frais avec un caractère de fruit très mûr et intégré. Un vin délicieux avec un soupçon de fumée et un équilibre remarquable.

Barbera d’Alba 1995, Costa Bruna

Le côté fumé se manifeste de plus belle dans ce millésime. Les arômes sont particulièrement savoureux et nous avons complètement perdu le fruité de le Barbera. Il serait impossible de deviner l’origine de ce vin d’autant plus que le Barbera a un problème d’image sur la jeunesse.

Nebbiolo d’Alba 2015

Ma première impression sur ce nebbiolo était assez fermée. J’avais des arômes métalliques étranges rejoints par des pétales de rose et une salinité. Une touche d’épice apparaît sur la finale, mais dans l’ensemble, le vin était court et timide.

Nebbiolo d’Alba 2009

Tout le pari est sur la structure dans ce vin. Les arômes et les saveurs sont extrêmement délicats, mais les tanins qui assèchent sont déraisonables.

💙Langhe, Bricco del Drago 2010

Bricco del drago est situé juste à côté de Barbaresco, Bricco del Drago est le domaine historique de la famille. C’est un mélange qui a surpris beaucoup de gens, 85% Dolcetto et 15% Nebbiolo. Le vin est ferme et structuré, plus que ce que vous attendez d’un Dolcetto. Il montre tellement de potentiel de vieillissement et de développement avec une élégance intéressante.

Langhe, Bricco del Drago 2004

Un vin d’une telle intensité, avec un éclat de fruit et une structure extrêmement agréable. C’est comme si le vin criait « Langhe » haut et fort.

Langhe, Bricco del Drago 1994

Très développé sur les arômes d’olives, mais la façon dont la structure s’efface pour laisser briller les arômes de fruits secs est très intéressante. Cela aide également le vin à obtenir une longueur supplémentaire.

💙Barbaresco 2012, Tenute Roncaglie

Ce Barbaresco est essentiellement de la dentelle en bouche. Extrêmement sec et texturé, mais d’une manière si sophistiquée et avec une telle intensité globalement élevée. Je comprends que beaucoup de consommateurs ont du mal à aimer les  Barbaresco, ce n’est pas le vin le plus agréable et le plus désaltérant, mais lorsque vous trouvez une expression aussi détaillée comme celle-ci, elle est satisfaisante à un tout autre niveau.

Barbaresco 1998, Tenute Roncaglie

Encore extrêmement intense et structuré. Cependant, les tanins sont beaucoup plus secs. Il n’a pas le palais aussi complexe que le 2012 à cause de cet effet desséchant.

Barolo 2006, Bussia

Ce Barolo est très ferme, il ne faut pas en profiter tout de suite. Il présente un fort potentiel avec des arômes complexes de fleurs séchées, de goudron et de réglisse mais la puissance de ce vin est écrasante pour le moment.

💙Barolo 1996, Bussia

Après 22 ans de vieillissement, ce Barolo affiche une telle complexité. Vous ne pouvez pas imaginer la quantité et l’intensité des arômes que ce vin dégage, du goudron au gibier en passant par les épices et le café noir. La patience est une vertu et c’est définitivement un atout pour ce Barolo.