download

Nicolas Feuillatte’s new Terroir Premier Cru and exclusive label

As the number one sold Champagne in France, third in the world, no wonder you know exactly what I’m talking about. The iconic blue labeled champagne that you’ve probably tried at least once before. What you may not know is that this champagne house is the ultimate cooperative success story. Champagne Nicolas Feuillatte, or should I say the CV-CNF (Centre vinicole – Champagne Nicolas Feuillatte) is the oldest and biggest cooperative in Champagne producing over 19 million bottles a year. It is said that one in every three grape growers provides for Feuillatte, that’s about 4500 adhering winemakers and access to more than 2,250 hectares of all aspects of the unique Champagne vineyard. This is huge.

The very brand was started out of audacity and ambition, when Nicolas Feuillatte, a wealthy Parisian coffee importer, and Henri Macquart,founder of the centre vinicole de la Champagne after the excessive grape harvest of 1970, joined forces. For Feuillatte, his adventure had started with his brother in Ardre Valley near Reims, to create their own brand in order to please and spoil their personal friends. They rapidly understood that their friends’ thirst was not so easily quenchable. Things have grown ever since. After he passed away in 2014, the brand was producing as much as 200 000 bottles.

The newest cuvée, Terroir Premier Cru has been announced recently at Prowein. Destined only to international markets, including Canada, is sourced from Premier Crus only, and is said to be the ultimate demonstration of the infinite palette of vineyards at the houses disposal.

Champagne Nicolas Feuillatte – Reserve Exclusive Brut

This Champagne represents 80% of the production. It’s the most recognized and the most typical also. It’s simple and drinkable, yet with an advanced maturity in terms of aromas, lemon confit and yellow apples. The first sip has a strong and wild onset, but afterwards, the acidity takes over and balance is found.

Champagne Nicolas Feuillatte – Rosé Sakura Reserve Exclusive

Sakura is the Japanese word given to Japanese cherry trees and their flowers. Their flowering is called Hanami and marks the beginning of Spring, while offering absolutely superb landscapes. This limited edition will be available at the start of May, hopefully with some spring weather too. This Champagne,  composed of 10% chardonnay, for elegance and finesse, 45% pinot noir for the structure and 45% Meunier for the fruitiness and suppleness.

A very dark and dense pink, this crispy rosé is based on a structured and controlled bitterness with a dark fruitiness of ripe wild berries and cranberries. It’s a solid and firm rosé with a very lively and tasteful style.

Champagne Nicolas Feuillatte – Blanc de Blancs 2012

This Blanc de Blancs is so fresh and elegant, cloudy and aerial, especially compared to 2008 that was marked by more development. The overall feel is pure delicacy with light aromatic aspects, a lovely tension and heavy cracker saltiness. The finale ends on a nutty note, but still as vivid and pure as the very start.

Champagne Nicolas Feuillatte – Terroir Premier Cru

This new exclusive Cuvée is made from exclusively premier Cru grapes from every part of Champagne, every style and distinctive character. Guillaume Roffiaen, chief Winemaker, presented it as adaptable. He even called it the fearless cuvée, because they tested it with unbelievable pairings and it would always work. The slight and sweet spices on the nose brings some sort of unity yet with a classy style. On the palate, it’s a mix of the cuddle of Meunier, a duality of delicate and robust Pinot Noirs and the framing elegance of Chardonnay. The structure is pure minerality and tension with a rounding texture.

Champagne Nicolas Feuillatte – Palme d’Or 2006

Sourced only from Grand Cru vineyards, the Palme d’Or was meant to bring a maximum of intensity. In a search of aromatic richness and the limestone edge, Nicolas Feuillatte makes Champagne of strong and bold character. There’s a maturity, a vinous aspect, a strong bitterness similar to what you find in ground cherries as well as hints of yogurt and extent in every aspect.

Nicolas Feuillatte nous a préparé une toute nouvelle cuvée : Terroir Premier cru, et même une cuvée limitée.

En tant que Champagne le plus vendu en France, le troisième au monde, il n’est pas étonnant que vous sachiez exactement de quoi je parle. Le champagne emblématique de couleur bleue que vous avez probablement déjà essayé au moins une fois. Ce que vous ignorez peut-être, c’est que cette maison de champagne est l’histoire ultime d’un succès coopératif. Champagne Nicolas Feuillatte, ou devrais-je dire le CV-CNF (Centre vinicole – Champagne Nicolas Feuillatte) est la plus ancienne et la plus grande coopérative de Champagne produisant plus de 19 millions de bouteilles par an. Il est dit qu’un viticulteur sur trois fournit Feuillatte, ce qui représente environ 4 500 viticulteurs et donne accès à plus de 2 250 hectares de tous les aspects de l’unique vignoble Champenois. C’est énorme.

La marque a été créée par audace et ambition lorsque Nicolas Feuillatte, un riche importateur de café parisien, et Henri Macquart, fondateur du centre vinicole de la Champagne après les vendanges excessives de 1970 se sont unis. Pour Feuillatte, son aventure avait commencé avec son frère à Ardre près de Reims, pour créer leur propre marque afin de faire plaisir et gâter leurs amis personnels. Ils ont rapidement compris que la soif de leurs amis n’était pas aussi facile à assouvir. Les choses ont grandi depuis. Après son décès en 2014, la marque produisait jusqu’à 200 000 bouteilles.

La nouvelle cuvée, Terroir Premier Cru, a été annoncée récemment à Prowein. Destinés uniquement aux marchés internationaux, y compris au Canada, la provenance est uniquement sur Premier Crus et il devra  être la démonstration ultime de la palette infinie de vignobles à la disposition de la maison.

 

Champagne Nicolas Feuillatte – Reserve Exclusive Brut

Ce champagne représente 80% de la production. C’est le plus reconnu et le plus typique aussi. C’est simple et buvable, mais avec une maturité avancée en termes d’arômes, de citron confit et de pomme jaune. La première gorgée a un début fort et sauvage, mais ensuite, l’acidité prend le dessus et l’équilibre est trouvé.

Champagne Nicolas Feuillatte – Rosé Sakura Reserve Exclusive

Sakura est le mot japonais donné aux cerisiers japonais et à leurs fleurs. Leur floraison s’appelle Hanami et marque le début du printemps, tout en offrant des paysages absolument superbes. Cette édition limitée sera disponible au début du mois de mai, avec une météo printanière espérons-le. Ce Champagne, composé à 10% de chardonnay, pour l’élégance et la finesse, à 45% de pinot noir pour la structure et à 45% de Meunier pour le fruité et la souplesse.

Un rose très foncé et dense, ce rosé croustillant repose sur une amertume structurée et contrôlée avec un fruité sombre de baies sauvages et de canneberges mûres. C’est un rosé solide et ferme avec un style très vif et de bon goût.

Champagne Nicolas Feuillatte – Blanc de Blancs 2012

Ce Blanc de Blancs est si frais et élégant, nuageux et aérien, en particulier par rapport à 2008 qui fut marqué par plus de développement. La sensation générale est pure délicatesse avec des aspects aromatiques légers, une belle tension et un gros salé. La finale se termine sur une note de noisette, mais toujours aussi vive et pure qu’au tout début.

Champagne Nicolas Feuillatte – Premier Cru Terroir

Cette nouvelle cuvée exclusive est élaborée exclusivement à partir de raisins de premier choix issus de toutes les parties de la Champagne, de tous les styles et de tous les caractères. Guillaume Roffiaen, chef vinificateur, l’a présenté comme adaptable. Il l’a même appelée la cuvée « même pas peur », car ils l’ont testée avec des accords tous plus  incroyables que les autres avec toujours de belles surprises. Les épices légères et douces sur le nez apporte une sorte d’unité mais avec un style élégant. En bouche, c’est un mélange de caresse de Meunier, d’une dualité de Pinot Noirs délicats et robustes et de l’élégance cadrant du Chardonnay. La structure est pure minéralité et tension avec une texture arrondie.

Champagne Nicolas Feuillatte – Palme d’Or 2006

Provenant uniquement de vignobles Grand Cru, la Palme d’Or était censée apporter un maximum d’intensité. À la recherche de la richesse aromatique et du côté calcaire, Nicolas Feuillatte fait de ce Champagne un caractère fort et audacieux. Il y a une maturité, un aspect vineux, une forte amertume semblable à ce que vous trouvez dans les cerises de terre, ainsi que des notes de yogourt et de l’ampleur dans tous les aspects.

download

Wines of Romania

Upcoming wine regions are all the rage now, but it’s hard to follow. It seems like yesterday when New York was the next big thing, now its quality is praised everywhere in the world. There’s just so much to discover and development in wine regions can really spur out of anywhere.

When it comes to Romanian wines, little is still known. Wine is definitely not the first thing that comes in your mind. We’re still very far from having a clear image of the viticulture there. In reality, it’s one of the biggest producing countries in the world. The difference is that they are also big drinkers that like to drink Romanian wines so there’s little exportation. High-volume production is recurrent from the producers but for the last ten years or so, investments and smaller producers have started to raise the quality.

There’s a few indigenous grape varietal, but they’re mostly concentrating on international varieties. Stephen Donelly, winemaker at Budureasca remembers, not too long ago, everything was Merlot. It would be a shame to forget the unpronounceable but very unique varietals, Romania has to offer.

Fetească : Makes extremely aromatic white wines. Similar to Muscat in many ways, it makes fresh wines with decent body that are very easy to love.

Tămȃioasă Romȃnească: One of the oldest varieties in the world. It’s a clone of the famous Muscat blanc à petits grains.

Fetească Neagra: This is the most widespread indigenous Romanian grape. It makes dry, full-bodied red wines that are not so autochthonous. The style is not so far to any Bordeaux blend. Black and red fruits are the main aromas, with a touch of spice and an affinity to oak that is usually used during its vinification.

Romamian specificities

Well, it’s definitely warm. But they have the benefits of the Carpathians Mountains. It gives shelter to the vines growing on its hills and have a moderating effect. They also have the Black sea as a moderating factor.

There’s 8 delimited wine regions: Transylvania Highlands, Moldavian Hill, Muntenia Hills, Oltenia Hills, Banat Hills, Dobrogea Hills, Crișana Maramureș Hills and The Danube Terraces that are spread across the whole country. However, you may want to seek out the 9 DOC to find higher level of quality.

COTNARI – DEALU MARE – DRAGASANI – LECHINŢA – MEHEDINTI – MINIS – OLTINA – RECAŞ – TÂRNAVE           

The sweet white wines of Cotnari are probably those that got the highest reputation once, in an era when sweet wines of Eastern Europe were hype and popular with the aristocracy. At the opposite, Dealu Mare is the place to look for dry, structured reds.

Budureasca

One of the largest producer in the Dealu Mare appellation is Budureasca. It’s one of the most modern wineries in Romania with a massive 275 ha of vineyards. They produce an impressive range of products that is truly a reflexion of the countries production. They make everything from sweet wines to international red blends trying to mimic international standards, but also some great expression of the potential of Fetească Neagra. With the more than affordable prices, it’s worth trying, discovering and learning about.

 

Vins de Roumanie

Les régions viticoles émergeantes font fureur, mais c’est difficile de suivre tous les changements. On dirait que juste hier,  New York était la nouvelle découverte. Maintenant, sa qualité fait l’objet de louanges partout dans le monde. Il y a tellement de choses à découvrir et à développer et les régions viticoles peuvent vraiment sortir de n’importe où.

En ce qui concerne les vins roumains, on en sait encore peu. Le vin n’est certainement pas la première chose qui vous vient à l’esprit. Nous sommes encore très loin d’avoir une image claire de la viticulture. En réalité, c’est l’un des plus grands pays producteurs du monde. La différence est qu’ils sont également de grands buveurs qui aiment boire des vins roumains, de sorte qu’il n’exporte que très peu. La production à volume élevé est récurrente chez les producteurs, mais depuis une dizaine d’années environ, les investissements et les petits producteurs ont commencé à améliorer la qualité.

Il y a quelques cépages autochtones reconnus, mais ils se concentrent principalement sur les cépages internationaux. Stephen Donelly, viticulteur à Budureasca, se souvient qu’il n’y a pas si longtemps, il y avait du merlot partout. Il serait dommage d’oublier les cépages imprononçables mais tout à fait uniques que la Roumanie peut offrir.

Fetească: Donne des vins blancs extrêmement aromatiques. Semblable au Muscat à bien des égards, il donne des vins frais au corps décent et très faciles à aimer.

Tămȃioasă Romȃnească: Une des variétés les plus anciennes au monde. C’est un clone du célèbre Muscat blanc à petits grains.

Fetească Neagra: Il s’agit du cépage roumain autochtone le plus répandu. Il donne des vins rouges secs et corsés qui ne sont pas si autochtones. Le style n’est pas si loin d’un assemblage bordelais. Les fruits noirs et rouges sont les principaux arômes, avec une touche d’épice et une affinité avec le chêne qui est habituellement utilisé lors de la vinification.

Spécificités Roumaines

Eh bien, c’est vraiment chaud. Mais ils ont les avantages des montagnes des Carpates. Il abrite les vignes qui poussent sur ses collines et a un effet modérateur. Ils ont aussi la mer Noire comme facteur modérateur.

Il existe 8 régions viticoles délimitées: les hauts plateaux de Transylvanie, les collines moldaves, les collines de Muntenia, les collines d’Oltenia, les collines de Banat, les collines de Dobrogea, les collines de Crișana Maramureș et les terrasses du Danube réparties dans tout le pays. Cependant, vous voudrez peut-être consulter les 9 DOCs pour un niveau supérieur de qualité.

COTNARI – DEALU MARE – DRAGASANI – LECHINŢA – MEHEDINTI – MINIS – OLTINA – RECAŞ – TÂRNAVE

Les vins blancs liquoreux de Cotnari sont probablement ceux qui ont acquis la plus haute réputation à une époque où les vins doux de l’Europe de l’Est étaient très à la mode et populaires auprès de l’aristocratie. À l’opposé, Dealu Mare est l’endroit idéal pour rechercher des rouges secs et structurés.

Budureasca

Budureasca est l’un des plus gros producteurs de l’appellation Dealu Mare. C’est l’un des établissements vinicoles les plus modernes de Roumanie avec 275 hectares de vignes. Ils produisent une gamme impressionnante de produits qui reflète véritablement la production de leurs pays. Ils élaborent tout, des vins doux, des assemblages rouges internationaux essayant de copier les normes internationales, mais aussi une expression authentique du potentiel du Fetească Neagra. Avec des prix plus qu’abordables, il est intéressant d’essayer, de découvrir et d’apprendre.

Olga Miloiu : General manager of Budureasca

download

Grupo Pesquera – A legend of traditionalism that keeps on upholding.

Often called the master of tempranillo and closely related to the upbringing of Ribera del Duero, Alejandro Fernandez went against the usual in the 1970s and planted grapes instead of beets. At that time, we were not even close to thinking the region would ever get a DO. It was not until 10 years after he planted his very first vines that Ribera Del Duero got recognized as a Denominacion de Origen.

The wines’ focus is and has always been on the ageing of Tempranillo. Throughout all of the family-owned estates, the four bodegas that comprise Alejandro Fernández’s wine legacy, and constitute Grupo Pesquera (El Vinculo, Condado de Haza, Tinto Pesquera and Dehesa la Granja), share a passion for winemaking that has perfected over time

Alejairen, El Vinculo  2016

Have you ever had a 100% airen aged in American oak for 24 months? Me neither, it was a first. This very peculiar wine started back in 1999 when grupo Pesquera decided to work with some producers in La-Mancha. The grapes comes from about 30 ha of old vines, average of 90 years old. Airen is the most planted vine in the world but it’s usually destined for brandy, it’s sometimes called white donkey (Burra Blanca) because it can grow in any conditions. The result is very dry and oxidative. The oak notes and toasted coconut are overpowering and overly worked. It’s warm and neutral on the palate even similar to some grappa in terms of style.

Tinto Pesquera 2006

My first impression was clearly expressing some crushed nuts aromas. You know the little powder left when you chop nuts for a recipe. It’s interesting. The following aromas were mostly secondary & tertiary. The American oak classic coconut was powerful but also joined by bitter almonds and new-made leather. The palate is incredibly soft and made me think of how some older vintages used to develop. There’s a balance based on uniformity and taste.

Millenium 2009

The millennium is a very special cuvée. It’s made from a specific vineyard, only in the very best of vintages. Since its creation, it’s only been made 4 times. Characterized by dense fruits and concentration, even the dark, opaque color foreshadows what’s to come. The nose is exuberant, filled with coconut, oak, dark berries, even jam, some caramelized ognons and earthy tones. It’s a bit dolt and heavy with an imposing mouthfeel. Of course, there’s a lot of taste, a tad graceless, but definitely weighty.

Dehesa la Granja 2005

The wine shows a nice fruit-forward opening but it’s rapidly followed by hints of Brett. It’s warm and rustic with old barn-like character. Overall, the palate is unbalanced with a finale that close quickly on bitterness. There’s a body builded body/structure but a lack of taste to accommodate.

Dehesa la Granja 2011

2011 showcases a vibrant maturity of the berries. There’s matter, it’s tigh and tough but lacks some integration to let the wine show all of its quality & potential. It’s square and sturdy like a cement block for now.

Condado de Haza 2000

Beautiful brick color that is still brilliant. The nose is still pleasing and fresh with aromas of licorice, freshly cut aromatic herbs, spices & cumin. Even with its age, we have freshness, some fruitiness even if subtil.

Condado de Haza 2012

Completely closed & tigh. It’s a stressed little wine that needs to let things go. Relax, take some time to take care of yourself, maybe take a nice relaxing bath and we’ll see later what’s happening with you.

Condado de Haza 2016

This 2016 is filled with volume, a pure expression of tempranillo with decent maturity of the fruits, a savory counterpart and a detailed structure. It’s still tight but has a bright expression.

 

Grupo Pesquera – Une légende du traditionalisme qui perdure.

Souvent appelé le maître du tempranillo et étroitement lié à l’éducation de Ribera del Duero, Alejandro Fernandez s’est opposé à l’habitude dans les années 1970 et a planté des raisins à la place des betteraves. À ce moment-là, nous n’étions même pas près de penser que la région obtiendrait un jour le DO. Ce n’est que 10 ans après la plantation de ses toutes premières vignes que Ribera Del Duero a été reconnue comme une Denominacion de Origen.

L’attention des vins est et a toujours été sur le vieillissement de Tempranillo. Les quatre bodegas qui composent l’héritage viticole d’Alejandro Fernández et qui constituent le Grupo Pesquera (El Vinculo, Condado de Haza, Tinto Pesquera et Dehesa la Granja) se partagent une passion pour la vinification qui a fait ses preuves

Alejairen, El Vinculo 2016

Avez-vous déjà eu un airen 100% vieilli dans du chêne américain pendant 24 mois? Moi non plus, c’était une première. Ce vin très particulier a commencé en 1999 lorsque le groupe Pesquera a décidé de travailler avec des producteurs de La Mancha. Les raisins proviennent d’environ 30 ha de vieilles vignes, âgées en moyenne de 90 ans. Airen est la vigne la plus plantée au monde, mais elle est généralement destinée à l’eau de vie, parfois appelée âne blanc (Burra Blanca) car elle peut pousser dans toutes les conditions. Le résultat est très sec et oxydant. Les notes de chêne et de noix de coco grillée sont accablantes et trop travaillées. La bouche est chaude et neutre, voire similaire à la grappa en termes de style.

Tinto Pesquera 2006

Ma première impression exprimait clairement des arômes de noix broyés. Vous connaissez le peu de poudre qui reste lorsque vous hachez des noix pour une recette. C’est intéressant. Les arômes suivants étaient principalement secondaires et tertiaires. La noix de coco classique du chêne américain était puissante, mais elle était également rejointe par des amandes amères et du cuir neuf. La bouche est incroyablement douce et m’a fait penser à la façon dont se développaient certains millésimes plus anciens. Il existe un équilibre entre uniformité et goût.

Millénaire 2009

Le millénaire est une cuvée très spéciale. Il est fabriqué à partir d’un vignoble spécifique, dans les meilleurs millésimes. Depuis sa création, il n’a été fabriqué que 4 fois. Caractérisé par des fruits denses et une concentration, même la couleur sombre et opaque annonce ce qui va arriver. Le nez est exubérant, rempli de noix de coco, de chêne, de baies noires, voire de confiture, de quelques ognons caramélisés et de tons terreux. C’est un peu lourd et lourd avec une sensation en bouche imposante. Bien sûr, il y a beaucoup de goût, un peu gracieux, mais certainement pesant.

Dehesa la Granja 2005

Le vin montre une belle ouverture fruitée, mais il est rapidement suivi par des notes de Brett. Il fait chaud et rustique avec un caractère de vieille grange. Dans l’ensemble, la bouche est déséquilibrée avec une finale qui se ferme rapidement sur l’amertume. Il y a un corps construit / corps, mais un manque de goût pour accueillir.

Dehesa la Granja 2011

2011 met en valeur la maturité vibrante des baies. La matière est dure et difficile, mais il manque un peu d’intégration pour permettre au vin de montrer toute sa qualité et son potentiel. C’est carré et solide comme un bloc de ciment pour l’instant.

Condado de Haza 2000

Belle couleur de brique qui reste brillante. Le nez est toujours agréable et frais avec des arômes de réglisse, d’herbes aromatiques fraîchement coupées, d’épices et de cumin. Même avec son âge, nous avons de la fraîcheur, du fruité, même s’il est subtil.

Condado de Haza 2012

Complètement fermé et serré. C’est un petit vin stressé qui doit laisser les choses aller. Détendez-vous, prenez le temps de prendre soin de vous, prenez peut-être un bon bain relaxant et nous verrons plus tard ce qui vous arrive.

Condado de Haza 2016

Ce 2016 est rempli de volume, une expression pure de tempranillo avec une maturité décente des fruits, une contrepartie savoureuse et une structure détaillée. Il est encore serré mais a une expression brillante.

download

Vignobles Larose are developing beyond expectations.

“Le plus grand plaisir d’un vigneron, c’est de partager. “  –  “The biggest pleasure of a winemaker, is sharing. “

Château Larose-Trintaudon had the pleasure to announce the imminent arrival of the 2015 vintage of Larose-Trintaudon in Quebec. 2015 was characterized by two parameters, mostly. First, it’s the most aromatic vintage of the decade. It was dry and hot until September raising anxieties. If the dry tendency would’ve continued, we would’ve been looking at overripe wines from the very small berries. Luckily, September came with a long-awaited rainfall, enough to give back freshness to the wine. Beside this incredible intensity, the wines are characterized by a charm and pleasant style. The wines are globular with rounded & soft tannins.

Monsieur Franck Bijon, general director, explained that he aims for stability, a balance and a quality in terms of tannins with a controlled extraction. The role of the winemaker is to take wines with its context and be able to have an adapted approach.

Vignobles Larose truly have an historic past, linked to some of the most influencal character in Bordeaux. Initially, Domaine Perganson was owned by Jean-Pierre du Pontet of the famous Pontet-Canet. It will then go through the hands of Mr. Henry Delaroze who will expand the estate by acquiring 15 additional hectares that are to become Larose-Trintaudon. The first vintage of both Larose-Perganson and Larose-Trintaudon will be 1841. Of course, things have changed since and the estate has grown into one of the largest vineyards of the Médoc by its area and its production. It was only in 2007 that Château Arnaud was added to the portfolio, a smaller estate in size but with the same notoriety as Cru Bourgeois Supérieur. The plan for all three estates is to gain the highest achievement on the soon to be announced new Cru Bourgeois classification in march 2020. The new classification will be separated in three categories: Cru Bourgeois, Cru Bourgeois Supérieur & Cru Bourgeois Exceptionnels.

Another big news for the group is the new acquisition of Château Tour de Pez in Saint-Estèphe at the end of January. Over the next 10 years, Franck Bijon believes they’ll be able to make it into a great Grand Cru. All of the Château has investments planned in the next few years  to bring their standards and quality to new hights.

Château Larose-Perganson 2008

Nothing would’ve been possible without Larose-Perganson. It was the very start of the adventure. With its unique clay and clay-limestone soil, the estate can quickly become quite rustic in taste, more full-bodied with matter. This is something to be careful about and consider in terms of the desired style. 2008 was a complicated year. In the end, the blend was deiced with a majority of Merlot, which is not always the case. The color is starting to turn to a lovely tiled color. The aromas boasts of Cherry pit, dates, nothing overripe but instead with a slight vegetal note that brings a touch of freshness. The structure is thick and tight with a palate very similar to the nose. It’s a steady wine overall.

Chateau Larose-Trintaudon 2011

You may already know Larose-Trintaudon as one of the best affordable Bordeaux on the shelves. I always thought of it as this great wine that can please everyone. He’s appreciated each and every time. 2011 was a very classical vintage, pretty similar to 2001 in style. Dried fruits and cranberries aromas have a helping hand from cedar and tobacco. Some pretty classical aromas. It’s filled with taste, a distinct fruitiness and an easy-going charm.

Chateau Larose-Trintaudon 2015

2015 is still a pleasure wine, one that is uncomplicated, but compared to 2011, it has this added touch of concentration. There’s an array of red fruits and berries aromas from wild strawberries to candied raspberries. There’s a slight oak presence in support that’s very subtle and completely disappear on the palate. It’s fruit-forward and palatable but also very well-balanced.

Chateau Arnaud 2012

Château Arnaud is a small property of only 17 hectares. It’s truly a special case as they put all the care and dedication possible into the production of Château Arnaud. The vines have an average of 45 years old but the true advantage is in the impressively low yields: 10 000 feet per hectares, the same density than the very best first growths. Very dark in color, almost opaque, we’re further than the luscious fruits of Trintaudon. Instead, Arnaud offers a very savory side with pecan nuts, Cigar smoke, and some mixed spices. It’s a powerful wine characterized by its concentration and density. Although the strong tannins of the Cabernet Sauvignon give a push at first, they develop as very integrated and smooth.

Château Larose-Trintaudon a eu le plaisir d’annoncer l’arrivée imminente du millésime Larose-Trintaudon 2015 au Québec. L’année 2015 a été caractérisée principalement par deux paramètres. Tout d’abord, c’est le millésime le plus aromatique de la décennie. Il faisait sec et chaud jusqu’en septembre, suscitant des inquiétudes. Si la tendance sèche continuait, il aurait fallu s’attendre à des vins trop mûrs provenant des très petites baies. Heureusement, le mois de septembre est arrivé avec une pluie attendue depuis longtemps, suffisante pour redonner de la fraîcheur au vin. Outre cette intensité incroyable, les vins se caractérisent par un style charmant et agréable. Les vins sont globulaires avec des tanins ronds et souples.

M. Franck Bijon, directeur général, a expliqué qu’il visait une stabilité, un équilibre et une qualité en termes de tanins avec des extractions contrôlées. Le rôle du vigneron est de prendre les vins avec leur contexte et de pouvoir adopter son approche.

Les Vignobles Larose ont véritablement un passé historique, lié à certains des personnages les plus influents de Bordeaux. Au départ, le Domaine Perganson était la propriété de Jean-Pierre Pontet du célèbre Pontet-Canet. Il passera ensuite aux mains de M. Henry Delaroze qui étendra le domaine en acquérant 15 hectares supplémentaires qui deviendront Larose-Trintaudon. Le premier millésime de Larose-Perganson et de Larose-Trintaudon sera 1841. Bien sûr, les choses ont changé depuis et le domaine est devenu l’un des plus grands vignobles du Médoc par sa superficie et sa production. Ce n’est qu’en 2007 que Château Arnaud a été ajouté au portefolio, un domaine plus petit mais de même notoriété que le Cru Bourgeois Supérieur. Le plan pour les trois domaines est d’obtenir la plus haute marche du nouveau classement du Cru Bourgeois qui sera annoncé en mars 2020. Le nouveau classement sera séparé en trois catégories: Cru Bourgeois, Cru Bourgeois Supérieur et Cru Bourgeois Exceptionnels.

Une autre grande nouvelle pour le groupe est la nouvelle acquisition du Château Tour de Pez à Saint-Estèphe fin janvier. Franck Bijon pense pouvoir faire de ce domaine un grand cru au cours des 10 prochaines années. Tous les investissements du Château sont planifiés au cours des prochaines années pour que leurs normes et leur qualité atteignent de nouveaux sommets.

Château Larose-Perganson 2008

Rien n’aurait été possible sans Larose-Perganson. C’était le début de l’aventure. Avec son sol argileux et argilo-calcaire unique, le domaine peut rapidement devenir assez rustique en goût, plus corsé en matière. C’est une chose à laquelle il faut être prudent et que l’on doit considérer en termes de style souhaité. 2008 a été une année compliquée. Au final, l’assemblage a été composé d’une majorité de merlot, ce qui n’est pas toujours le cas. La couleur commence à devenir d’une belle couleure tuilée. Les arômes se vantent de noyaux de cerise, de dattes, rien de trop mûr mais plutôt avec une légère note végétale qui apporte une touche de fraîcheur. La structure est épaisse et serrée avec une bouche très semblable au nez. C’est un vin stable dans l’ensemble.

Château Larose-Trintaudon 2011

Vous connaissez peut-être déjà Larose-Trintaudon comme l’un des meilleurs Bordeaux abordables sur les tablettes. Je l’ai toujours considéré comme ce grand vin qui peut plaire à tout le monde. Il est apprécié à tout coup. L’année 2011 était un millésime très classique, assez similaire à 2001. Les arômes de fruits secs et de canneberges recoivent un coup de pouce du cèdre et du tabac. Quelques arômes assez classiques. C’est plein de goût, de fruité distinct et de charme facile à savourer.

Château Larose-Trintaudon 2015

2015 est toujours un vin de plaisir, simple, mais comparé à 2011, il a cette touche de concentration supplémentaire. Il renferme une variété d’arômes de fruits rouges et de baies allant de la fraise des bois aux framboises confites. Une légère présence de chêne à l’appui est très subtile et disparaît complètement en bouche. Le focus est sur le fruit, mais aussi sur l’ équilibré.

Château Arnaud 2012

Le Château Arnaud est une petite propriété de seulement 17 hectares. C’est vraiment un cas particulier car ils ont mis tout le soin et le dévouement possibles dans la production de Château Arnaud. Les vignes ont en moyenne 45 ans mais le véritable avantage réside dans les rendements remarquablement bas: 10 000 pieds par hectare, la même densité que les meilleurs premiers crus. De couleur très sombre, presque opaque, nous sommes plus loin que les fruits succulents de Trintaudon. Au lieu de cela, Arnaud offre un côté très savoureux avec des noix de pécan, de la fumée de cigare et des épices mélangées. C’est un vin puissant caractérisé par sa concentration et sa densité. Bien que les tanins puissants du cabernet sauvignon donnent une impulsion au début, ils se développent de manière très intégrée et douce.

download

An exclusive tasting of the La Grande Dame 2008

Remember back in 2008, when Monsieur Dominique Demarville took on the rôle of Cellar Master at our beloved Veuve Clicquot? Well, his very first vintage of La Grande Dame prestige Cuvée is about to be released and it’s surprising to say the least!

La Grande dame 2008 is to be considered as a new face and a turning point for this iconic Champagne. There was a reworking of the blends involved for the Prestige Cuvée. While the 06′ was absolutely voluminous, 08′ is sharper and keener, with a rarity, purity of elegance. The paradox is that this wine full of tension is made of 92% Pinot majorly from Verzy. The house has to look for Pinots on tension and finesse rather than consistency and fruitiness. When asked why they didn’t choose to make a Blanc de Noirs, Mr Demarville simply and accurately answered: “The best Blanc de Noirs are the ones with a little touch of Chardonnay!”

2008 was the perfect vintage, not a hint of rotten with a slow maturity from the decent diurnal shift. Although the quality of the vintage was expected, it wasn’t showing right away. Rather lean at first, it took some years to really show its density and potential.

You’ve probably heard it before, but one of the big advantages of Clicquot resides in their reserve wines. Those wines are a collection of great wines and flavours, a library of all the specificity and past elements that previously made what Clicquot is. It is the only way to obtain perfect balance and consistency each and every time, giving identity. The potential of this library was put to test and brilliantly succeeded in the new Extra Brut, Extra old label, which makes so much sense. It’s a humongous total of 120 000 hectoliters, kept on lees, of past vintage dating back to 1988. Their oldest is a small 50 hectoliters tank with 1988 chardonnay from Cramant. These reserve wines tends to become very stable with time and this specific one seems like it didn’t’ take a wrinkle in the last 10 years. In 2009, the house didn’t make any Vintage nor Grande Dame, they preferred to keep the vintage as reserve. The vintage might be missed but this was necessary to with stand 2010 & 2011 vintages that were disastrous.

Champagne Veuve Clicquot, Vintage 2008

The 2008 vintage is about to hand over its place on the shelves for the 2012 vintage at the end of the year. If you didn’t get your hands on it, it’s about time. 2008 was and still is an outstanding expression on volume and complexity. We get an exceptional maturity & a loquacious autolytic, but balanced out into finesse by the vibrancy. The initial onset is based on intensity and an acute acidity. The following result is more flexible & stimulating. With combined aromas of citrus fruits, clementine as well as toast, gingerbread and delicate butter, the wine builts up a complexity towards a finale on a slight oaky & bitter note.

Champagne Veuve Clicquot, La Grande Dame 2008

Expect an intense dusty minerality and a very detailed character. This new style and even new label is meant to restore dynamism for the prestige cuvée. Most of all, the descriptive characteristic would be purity. There’s such finesse. It doesn’t just taste like heaven; it tastes like a beautiful blue sky with bright sunlights going through a fluffy cloud. Ok that might be too much… There’s more flavors than aromas as the nose is almost shy, I predict a bloom will be coming quite soon.

Champagne Veuve Clicquot, La Grande Dame 2006

Vintage 2006, compared to 2008, was sunnier and more luscious. The mouthfeel is characterized by a mix of roundness, softness and litheness. The acidity is satirical, exaggerated like a caricature, almost overwhelming. The main aspect that was reprimanded from the Prestige cuvee was a close resemblance to the vintage 08’ with similar volume and style.

Champagne Veuve Clicquot, Vintage Rosé 2008

This vintage rosé is made with 14% of Bouzy red and it shows. The rustic and charcterful aspect of bouzy is very present in the wine. There’s a great tension, not so fruit-forward but also with a bitterness that springs up! With could say this rosé has a masculine character, almost like a Corton or a Pommard.

Champagne Veuve Clicquot, la Grande Dame Rosé 2008

I’ve always found La Grande Dame rosé to be exaggerated in price, but numbers aside, it’s an outstanding Champagne. Made exclusively with 14% reds from the clos Collin, compared to the Vintage it’s a completely different style. Lighter, more aromatic, seductive and even more stringent. The sparkle is so fine that it disappears in the texture leaving only taste and lightness. Aromas of English candies and delicate flowers gives it a very feminine touch, reminiscent of a Chambolle-Musigny. It has such a dynamism that we could easily believe, on a tinted glass tasting, that’s it’s a white.

 

Rappelez-vous en 2008, lorsque M. Dominique Demarville a assumé le rôle de maître de cave chez notre bien-aimé Veuve Clicquot? Bien, son tout premier millésime de La Grande Dame est sur le point de sortir et c’est pour le moins surprenant!

La Grande dame 2008 devra être considérée comme un nouveau visage et un tournant pour ce champagne emblématique. Il y a eu un remaniement des assemblages impliqués dans la Prestige Cuvée. Alors que 2006 était absolument volumineux, 2008 est plus net et plus vif, avec une rareté, une pureté d’élégance. Le paradoxe est que ce vin plein de tension est composé à 92% de pinot majoritairement de Verzy. La maison doit rechercher les pinots sur la tension et la finesse plutôt que sur la consistance et le fruité. Quand on lui a demandé pourquoi ils n’avaient pas choisi de fabriquer un Blanc de Noirs, M. Demarville a répondu simplement et avec précision: “Les meilleurs Blancs de Noirs sont ceux avec une petite touche de Chardonnay!”

2008 était le millésime parfait, pas un soupçon de pourriture avec une maturité lente dû au décalage entre la fraicheur nocturne et la chaleur du jour. Bien que la qualité du millésime soit attendue, elle n’a pas été visible tout de suite. Plutôt maigre au début, il a fallu quelques années pour vraiment montrer sa densité et son potentiel.

Vous en avez probablement déjà entendu parler auparavant, mais l’un des gros avantages de Clicquot réside dans leurs vins de réserve. Ces vins sont une collection de grands vins et de saveurs, une bibliothèque de toutes les spécificités et de tous les éléments du passé qui caractérisaient Clicquot. C’est le seul moyen d’obtenir un équilibre et une cohérence parfaite à chaque fois, en donnant une identité. Le potentiel de cette bibliothèque a été mis à l’épreuve et a brillamment réussi dans le nouveau label Extra Brut, Extra old, ce qui est tout à fait logique. C’est un énorme total de 120 000 hectolitres sur lies datant jusqu’à 1988. Leur plus ancien est un petit réservoir de 50 hectolitres contenant du chardonnay 1988 de Cramant. Ces vins de réserve tendent à devenir très stables avec le temps et celui-ci semble ne pas avoir pris une ride ces 10 dernières années. En 2009, la maison n’a pas fait de Vintage ni de Grande Dame, elle a préféré garder le millésime comme réserve. Le millésime sera sans doute regretté, mais cette décision était nécessaire de passer au travers des millésimes désastreux de 2010 et 2011.

 

Champagne Veuve Clicquot, Millésime 2008

Le millésime 2008 est sur le point de céder sa place au millésime 2012 en fin d’année. Si vous n’avez pas mis la main dessus, il est grand temps. L’année 2008 a été et reste une expression remarquable en termes de volume et de complexité. Nous obtenons une maturité exceptionnelle et une touche autolytique loquace, mais équilibrée en finesse par le dynamisme. L’attaque initiale est basée sur l’intensité et une acidité aiguë. Le résultat suivant est plus flexible et stimulant. Avec des arômes combinés d’agrumes, de clémentine ainsi que de pain grillé, de pain d’épices et de beurre délicat, le vin s’achève sur une complexité et une finale sur une légère note boisée et amère.

Champagne Veuve Clicquot, La Grande Dame 2008

Attendez-vous à une minéralité poussiéreuse intense et à un caractère très détaillé. Ce nouveau style, et nouvelle étiquette, vise à redonner du dynamisme à la cuvée de prestige. Sa  caractéristique descriptive principale serait la pureté. Il y a une telle finesse. Ça goûte le ciel;  un beau ciel bleu avec des rayons de soleil brillants traversant un nuage moelleux. Ok, c’est peut-être trop… Il y a plus de saveurs que d’arômes car le nez est presque timide, je prédis que la floraison arrivera très bientôt.

Champagne Veuve Clicquot, La Grande Dame 2006

Le millésime 2006, comparé à 2008, était plus ensoleillé et plus succulent. La sensation en bouche se caractérise par un mélange de rondeur, de douceur et de souplesse. L’acidité est satirique, exagérée comme une caricature, presque écrasante. L’aspect principal reproché à la cuvée Prestige était une ressemblance étroite avec le millésime 08 ’avec un volume et un style similaires.

Champagne Veuve Clicquot, Vintage Rosé 2008

Ce rosé millésimé est fait à 14% de rouge Bouzy et ça se voit. L’aspect rustique et caractéristique de bouzy est très présent dans le vin. Il y a une grande tension, pas si fruitée, mais aussi avec une amertume qui naît! L’on pourrait dire ce rosé a un caractère masculin, presque comme un Corton ou un Pommard.

Champagne Veuve Clicquot, La Grande Dame Rosée 2008

J’ai toujours trouvé que le prix du rosé La Grande Dame était exagéré, mais à part ça, c’est un champagne exceptionnel. Fabriqué exclusivement avec 14% de rouges du Clos Collin, comparé au Vintage, il a un style complètement différent. Plus léger, plus aromatique, séduisant et encore plus strict. La bulle est si fine qu’elle disparaît dans la texture en ne laissant que le goût et la légèreté. Des arômes de bonbons anglais et de fleurs délicates lui confèrent une touche très féminine, rappelant celle d’un Chambolle-Musigny. Il a un tel dynamisme que l’on pourrait facilement croire, sur une dégustation en verre teinté, que c’est un blanc.