IMGP7339 (2)

ACERUM – La nouvelle certification de spiritueux bien québécois

Est-ce que ça arrive souvent qu’il y ait de nouvelles certifications dans le monde du vin et des spiritueux. Non, pas du tout. Et au québec? Encore moins.

Bien, c’est arrivé. Au terme d’une collaboration entre la distillerie shefford, la distillerie saint-laurent et le domaine acer, résulte la nouvelle certification pour les alcools à base d’érable qui s’apellera Acerum. Un nouveau type d’alcool qui fait du sens au québec. Comme le dit Nathalie Decaigny du domaine Acer avec l’approbation de ses collègues Joël Pelletier et Jean-François Cloutie de la distillerie Saint-Laurent : «  Qui dit sucre, dit alcool potentiel ». Nous avons la chance d’avoir un produit de base, sucré, unique, de grande qualité et plein de potentiel qui a été ignoré jusqu’à maintenant.

La prochaine étape dépendra de l’engouement des producteurs locaux à produire une eau-de-vie d’érable pour ensuite pouvoir en faire promotion. C’est un produit qui a encore besoin d’explication et surtout de différenciation face à tous les produits aromatisé à l’érable qui sont bien différents. Qu’il soit Blanc ou Ambre, l’Acerum voudrait bien être découvert.

IMGP7339 (2)

Chateau Pesquié

I had the chance to taste the wines of Chateau pesquié with the company of Frédéric Chaudière, now in charge of the estate with his brother Alexandre. Their grandparents had acquired this estate back in 1971, 2 years before the official Ventoux appellation was consacré. This proves the faith they had both in the possibilities ahead but also in the region’s potential. At first the AOC was called Côtes du Ventoux, but in a plan to differentiate from côtes du Rhône, the appellation was changed to simply Ventoux. Until the 1990s, the estate was a coop, as most of the others in the region too. This changed and Château Pesquié became one of the 5 first independent estates in Ventoux. Nowadays, Coops are still strong but producers tend to take control of their production more and more.

Another logical change happened this year. The whole estate was turned to Biodynamic. It was already 100% organic which is quite easily done in southern Rhône thanks to favorable conditions, but this is a step further. It should be recognized and made official by Demeter by 2019/2020.

Terrasses rosé 2017

This is a provence-style rosé, Fresh, dry and mineral. Its delicate nose is filled with floral notes and ripe, juicy gooseberries. The Cinsault for this cuvee comes from the parcels ‘en terrasses” as well as the garden surrounding the castle.

Quintessence Blanc 2016

Quintessence is a serious wine. Made from roussane and Clairette, it is round, rich, expressive and exotic. It’s exhuberant of beeswax, saffron, salt and the very acacia side of Roussanne. The estate has put their hands on one new hectare of Grenache Blanc that may be included in the 2018 blend. Also, they replanted half an hectares of Grenache gris for added texture and they are looking for Bourboulenc.

Prestige Edition 1912m, 2016

1912 meters is the approximate high of the mount Ventoux. However, geologist did some recalculations and it seems closer to 1909 meters. The name of the wine won’t change for that but it’s comical. 2016 for the prestige edition was extremely good, atypical, but great. It’s the favourite vintage of Frédéric Chaudière. It was warm and made an absolute fruit bomb. The flavours are concentrated, fresh, plump, crispy with a deep gorgeous color. Even with this quality, the production had confortable volume and the wine stayed very affordable at a 15$ price point, this is a deal.

Terrasses Rouge 2016

This is considered the blend of all the soil portfolio of the estate. A little bit of all the geologic diversity and the variety diversity. Even if Grenache is dominant, it feels like syrah is dominant in tasting bringing interesting notes of graphite, new leather and violets as well as structure and pepper tones.

Quintessence rouge 2016

Quintessence is a blend of 80% syrah from the very best parcels before Artemia and Ascencia. It’s a very deep, intense wine. A real wine of the south with jammy character and lovely olives and garrigue aromas. It’s ample on the palate, powerful yet with soft tannins.

Artemia, 2015

Half and half of old Syrah and Grenache. The bouquet has quite some personality with its licorice aromas as well as spicy sauce or sriracha. It’s a fresh wine but also onctuous. It’s elegant and very lively. This parcel’s real name is actually “Rasteau” but for obvious reason, this was problematic. Instead, Artemia which means Good health was the chosen name.

Ascenscio, 2015

Ascenscio is the almost all Grenache parcel wine. Since 2014, harvests has kept full stalks. This gives the wine, tension and complexity. The character is floral, dried flowers and herbaceous. It’s very open and tasty with delicate tannins and a balance following by length in the finale.

Château Pesquié.

J’ai eu la chance de goûter les vins du Château Pesquié avec la compagnie de Frédéric Chaudière, désormais en charge du domaine avec son frère Alexandre. Leurs grands-parents avaient acquis ce domaine en 1971, deux ans avant l’appellation officielle du Ventoux. Cela prouve la foi qu’ils avaient à la fois dans les possibilités à venir mais aussi dans le potentiel de la région. Au début, l’AOC s’appelait Côtes du Ventoux, mais dans un plan de différenciation des Côtes du Rhône, l’appellation fut simplement changée en Ventoux. Jusqu’aux années 1990, le domaine était une coopérative, comme la plupart des autres dans la région. Cela a changé et Château Pesquié est devenu l’un des 5 premiers domaines indépendants du Ventoux. De nos jours, les Coops sont toujours fortes mais les producteurs ont tendance à prendre de plus en plus le contrôle de leur production.

Un autre changement logique est arrivé cette année. L’ensemble du domaine a été transformé en biodynamie. Il était déjà 100% bio, ce qui est assez facile dans le sud du Rhône grâce à des conditions favorables, mais c’est une étape de plus maintenant. Il devrait être reconnu et officialisé par Demeter d’ici 2019/2020.

Terrasses rosé 2017

C’est un rosé dans le style provencal, frais, sec et minéral. Son nez délicat est rempli de notes florales et de groseilles mûres et juteuses. Le cinsault de cette cuvée provient des parcelles en terrasses ainsi que du jardin qui entoure le château.

Quintessence Blanc 2016

Quintessence est un vin sérieux. Fabriqué à partir de Roussane et de Clairette, il est rond, riche, expressif et exotique. C’est exubérant d’arômes de cire d’abeille, de safran, de sel et du côté très acacia de la Roussane. Le domaine a mis la main sur un nouvel hectare de Grenache Blanc qui pourrait être inclus dans l’assemblage de 2018. Aussi, ils ont replanté un demi-hectare de Grenache gris pour ajouter de la texture et recherchent du Bourboulenc.

Édition Prestige 1912m, 2016

1912 mètres est la hauteur approximative du mont Ventoux. Cependant, un géologue a fait quelques recalculs et il semble plus proche de 1909 mètres. Le nom du vin ne changera pas pour ça mais c’est comique. 2016 pour l’édition prestige a été extrêmement bonne, atypique, mais géniale. C’est le millésime préféré de Frédéric Chaudière. Il faisait chaud et a produit une bombe de fruit absolue. Les saveurs sont concentrées, fraîches, charnues, croustillantes avec une couleur magnifique et profonde. En plus de la bonne qualité, la production avait un volume confortable et le vin reste très abordable à un prix de 15 $, c’est une aubaine.

Terrasses Rouge 2016

Terrasses est considéré comme le mélange de tout le portefeuille de sols et de terroirs du domaine. Un peu de toute la diversité géologique et de la diversité des variétés. Même si le Grenache est dominant, on a l’impression que la syrah domine dans la dégustation en apportant des notes intéressantes de graphite, de cuir neuf et de violette ainsi qu’une structure soutenue et du poivre.

Quintessence rouge 2016

Quintessence est un assemblage de 80% de syrah des meilleures parcelles avant Artemia et Ascencia. C’est un vin très profond et intense. Un vrai vin du sud avec un caractère confituré et de jolis arômes d’olives et de garrigue. Il est ample en bouche, puissant mais avec des tanins doux.

Artemia, 2015

Moitié vieilles vignes de Syrah, Moitié grenache. Le bouquet a une certaine personnalité avec ses arômes de réglisse et de sauce piquante ou sriracha. C’est un vin frais mais onctueux. C’est élégant et très animé. Le vrai nom de cette parcelle est en fait “Rasteau” mais pour une raison évidente, c’était problématique. Au lieu de cela, Artemia qui signifie la bonne santé fut le nom choisi.

Ascenscio, 2015

Ascenscio est un vin parcellaire de presque juste du Grenache. Depuis 2014, les rafles ont été conservées lors de la récolte. Cela donne le vin de la tension et de la complexité. Le bouquet est floral, aux fleurs séchées et herbacés. Il est très ouvert et savoureux avec des tanins délicats et un équilibre suivi par une bonne longueur.

IMGP7339 (2)

La Grande Foire Internationale des vins et alcools de Granby

La Grande Foire Internationale des vins et alcools, présentée par la SAQ et pour la fondation du cégep de Granby a eu lieu le 12 mai dernier et a été un grand succès. Le cégep de Granby a accueilli les nombreux participants sous un soleil éclatant avec une sélection incroyable de produits tout aussi radieux. Des vins, alcools et produits d’ici et d’ailleurs réunis dans la convivialité. Pour cette 3e édition, pas moins d’une trentaine d’exposants était présents pour vous faire découvrir leurs produits.

Voici mes coups de cœur

Brunello di Montalcino, Casanova di Neri, Tenuta  Nuova, 2012

Un brunello assez typique, mais coulant et d’une superbe complexité. Une nouveauté en SAQ qui ne devrait pas rester sur les tablettes bien longtemps.

Farnito, Carpineto, 2016

Le chardonnay de la très prestigieuse maison toscane, Carpineto. Toujours d’une fraicheur et d’une précision idéale.

Faugères, Château La Liquière, Cistus 2017

Un grand vin sans aucun doute. À base de Roussane, Grenache Blanc, Vermentino, et Bourboulenc, ce vin  présente des fruits blancs mûrs mêlés de vanille et de fleurs blanches avec une belle texture soyeuse en bouche.

À L’année prochaine

IMGP7339 (2)

Pol Roger’s discovery has put them in the spolights

One of the broken 100 years-old bottles

All eyes are on Pol Roger recently. The unexpected and fortuitous discovery is keeping the industry and all Pol Roger lovers on alert and attentive. In 1900, only a year after Maurice and George Pol Roger (a special decree allows them to take on the full name as surname) succeeded their father, two stories of the cellars and buildings collapsed suddenly. Five hundred casks and one and a half million bottles were lost. This was a disaster was a complete one, part of the huge cellars, buildings, full barrels, bottles equipment were all lost; neighboring walls heavily cracked, the floor of the streets Henri le Large and Godard-Roger cracked and the ground in all this part descended more than 4 meters. Multiple tries had been made since to reach the tunnels and rescue some of the lost treasure but none were successful due to the fragile and dangerous environnement until now.

January 15th was a joyful day as the first bottle survivor was found after extensive, careful and delicate research. After meticulous research, a void was discovered with various traces of broken glass and a single one that seemed complete. 26 bottles of unsure vintages are now stored and hidden (I’ve seen them but don’t tell). Researches will definitely continue even if there’s struggle along the way. The strong rain and very wet climate Champagne has experienced lately makes the chalk very fragile and impossible to excavate safely. Multiples specialised companies in chalk quarries have been contacted to assure decent research but for now, none of them wants to take the charge and burden of such an important and significant task.  It’s still a story in progress, a story to be told. Filled with hope and expectations, Mister Laurent D’harcourt, house’s director, tells this epic tale with passion and expectation. Best scenario: hundreds and hundreds of bottles are found and the whole wine world fights to get a sip. Anyway, even if there’s no more treasure to be found, it’s already becoming a legendary cliffhanger.

Tous les regards sont tournés vers Pol Roger récemment. La découverte inattendue et fortuite garde l’industrie et tous les amoureux de Pol Roger en alerte et attentifs. En 1900, seulement un an après que Maurice et George Pol Roger (un décret spécial leur permet de prendre le nom complet en tant que nom de famille) aient succédé à leur père, deux étages des caves et des bâtiments se sont effondrés soudainement. Cinq cents tonneaux et un million et demi de bouteilles ont été perdus. Ce fut un désastre complet, une partie des immenses caves, des bâtiments, des barils pleins, des bouteilles, de l’équipement furent tous perdus; les murs voisins fortement fissurés, le sol des rues Henri le Large et Godard-Roger se fissurait et le sol dans toute cette partie a descendu de plus de 4 mètres. Plusieurs tentatives ont été faites depuis pour atteindre les tunnels et sauver une partie du trésor perdu, mais aucun n’avait réussi en raison de l’environnement fragile et dangereux, jusqu’à présent.

Le 15 janvier a été une journée joyeuse car la première bouteille survivante a été trouvée après des recherches approfondies, minutieuses et délicates. Après des tests méticuleux, un vide a été découvert avec diverses traces de verre brisé et une seule rescapée qui semblait complète. 26 bouteilles de millésimes incertains sont maintenant stockées et cachées (je les ai vus mais il ne faut pas le dire). Les recherches vont certainement continuer même s’il y a des embûches en cours de route. La forte pluie et le climat très humide que la Champagne a connu récemment rendent la craie très fragile et impossible à excaver en toute sécurité. Des sociétés spécialisées dans les carrières de craie ont été contactées pour assurer des recherches décentes mais pour l’instant, aucune d’entre elles ne veut assumer la charge et le fardeau d’une tâche si importante et si significative. C’est toujours une histoire en cours, une histoire à suivre. Rempli d’espoir et d’attente, Monsieur Laurent D’Harcourt, directeur de la maison, raconte avec passion et prévision ce récit épique. Meilleur scénario: des centaines et des centaines de bouteilles sont trouvées et tout le monde du vin se bat pour en avoir une gorgée. Quoi qu’il en soit, même s’il n’y a pas plus de trésors, ça deviendra un récit légendaire, plein de suspense.

IMGP7339 (2)

The personalities of champagne: BOLLINGER

Champagne is something truly unique in many ways. There’s an aura and mood surrounding this name that is both precise and mysterious at the same time. It’s a mythic and exciting product that reached impressive distinction and status. This prominence has affected the appellation but also brands in a more specific ways. The truth is behind its unique character, the champagne hides a mosaic of micro-terroirs, a vast array of definite styles and overall a multifaceted personality. What is the true differentiation between a bottle and another? What is the authentic spirit and world of each of the prestigious houses?

Champagne Bollinger is often associated with glamour, celebrity and class. Partially because of the hype around its long-term relationship and exclusivity with James Bond, but also the events and general marketing approach. It is a celebrity Champagne filled with character without any doubts. But besides these star relationship and prestigious fans, Bollinger also has its very own history and style defined both by its legacy, its founder and own singularities. From the Bollinger dynasty, Madame Elizabeth Bollinger, and the image of her cycling through the vineyards is a proper descriptive for the house’s story. This strong businesswoman, witty and cheerful, was the character pushing toward innovation such as the original R.D. cuvee but also the reason the house was so late to create their own Rosé cuvee.

With a backbone made of Pinot Noir and a specific style preserved by their exceptional reserve wines collection, in magnums please, and of course, the revealed and outspoken use of wood, the Bollinger style is incredibly bold. Professions and savoir-faire are so important to Bollinger that an on-site Tonnelier workshop ensures the maintenance of the precious barrels. Full-time riddlers are in charge of part of the production in a traditional way. It’s a classical approach with a memory of time and method. Wherever ancestral techniques have proved to guarantee the highest quality, they are preserved however challenging this choice might prove from natural corks to the very particular Non-grafted vines grown in the traditional en foule layering system of les Vieilles Vignes Françaises.

 

Le Champagne est quelque chose de vraiment unique à bien des égards. Il y a une aura et une ambiance autour de ce nom à la fois précis et mystérieux. C’est un produit mythique et passionnant qui a atteint une distinction et un statut impressionnants. Cette importance a affecté l’appellation mais aussi les marques d’une manière plus spécifique. La vérité est que derrière son caractère unique, le champagne cache une mosaïque de micro-terroirs, une vaste gamme de styles définis et une personnalité aux multiples facettes. Quelle est la vraie différenciation entre une bouteille et une autre? Quel est l’esprit et l’univers authentiques de chacune des maisons prestigieuses?

Champagne Bollinger est souvent associé au glamour, à la célébrité et à la classe. En partie à cause du battage médiatique autour de sa relation à long terme et de son exclusivité avec la marque James Bond, mais aussi des événements et de l’approche marketing générale. C’est un champagne de célébrité rempli de caractère sans aucun doute. Mais en plus de ces relations de stars et de ses fans prestigieux, Bollinger a aussi sa propre histoire et son propre style défini à la fois par son héritage, son fondateur et ses propres singularités. De la dynastie Bollinger, Madame Elizabeth Bollinger à vélo traversant les vignes est une image descriptive approprié pour l’histoire de la maison. Cette femme d’affaires forte, pleine d’esprit et enjouée, était le personnage qui a poussé la marque vers l’innovation, comme avec la cuvée originale R.D., mais aussi la raison pour laquelle la maison était si tardive à créer sa propre cuvée Rosé.

Avec une épine dorsale en pinot noir et un style spécifique préservé par leur collection de vins de réserve exceptionnelle, en magnums s’il vous plaît, et bien sûr, l’utilisation révélée et franche du bois, le style Bollinger est incroyablement audacieux. Les métiers et le savoir-faire sont si importants pour Bollinger qu’un atelier de tonnellerie sur site assure la maintenance des précieux tonneaux. Des remueurs à plein temps sont en charge d’une partie de la production de façon traditionnelle. C’est une approche classique avec un souvenir du temps et de la méthode. Partout où les techniques ancestrales se sont avérées garantes de la plus haute qualité, elles sont conservées, mais ce choix pourrait s’avérer difficile, du liège naturel à la très particulière vigne non greffée traditionnellement en foule de le parcelle des Vieilles Vignes Françaises.