Vinho Verde isn’t what it used to be – It needs reconsideration

Always associated with easy-peazy, low alcohol and a slight fizz, Vinho Verde is getting out of its old habits. It might very well be what you need right now. While it isn’t completely turning around, the region is getting more recognized and precise in term of identity and quality, as does many regions in the world right now. Instead of an accessible wine, you may think of it as the best of what the cooler, unique, northern region of Portugal has to offer.

The thing is, Vinho Verde is not just a “summer” wine, it’s a region that has had its ups and downs, that has a rich winemaking history dating back to 2000 years ago and that was the first wine exported towards European markets. I like the thought of re-discovering a forgotten region, because it’s gone through so many changes. The fizz has gone, the blends are out and single varietals are in. Producers are doing everything they can to get out of stereotypes without losing their identity, and it’s truly a success. Nowadays, even the alcohol levels are going slightly up and we can even find oak ageing in some cases. Anselmo Mendes was one of the pioneer in the development of this new style and a big help towards research and understanding in the region.

Vinho Verde vs Porto

The region of Vinho Verde is quite expansive, but it is in fact surrounding the beautiful and extremely popular city of Porto. While the city is closely, historically linked to the production of port wines, the first vines you see outside the city walls are in fact Vinho Verde. The city itself rest in the vast Ave sub-region, known for its maritime influence on Loureiro & blends. Also, if you follow the Douro, or the newly opened and ideal A4 highway, you’ll end up passing across Sousa, Amarante and Baião. The latter, Baião sub-region is home to the best example of Avesso. This grape has had a huge increase in Popularity with winemakers and consumers. It’s aromatic and complex nature makes it very versatile and interesting as a monovarietal.

Of course, the most recognized of the 9 sub-regions, Monção e Melgaço, home of the Alvarinho grape is way up north, but that’s the beauty of the region. The diversity in terms of styles, climates, soils and even the 47 local authorized grapes makes it very versatile. With the new wave of drier, varietal-labeled Vinho Verde building up the region’s reputation, it left some places to experimentation. Some varietals are making a comeback. For example, Batoca, a forgotten grape is now getting replanted. Quinta Santa Cristina is also making a 100% Batoca. Caíño, that was mistaken for a long time as Alvarinho is also getting some attention. In addition, some producers are also experimenting with barrel ageing, skin contact, lees stirring/ageing and even biodynamic. The idea is to assure the phenolic compounds are integrated and give added body, structure, complexity and intensity.

This is really an exciting time for the region. So, next time you try a Vinho Verde wine, just take the time to look at it and taste it properly. I know, it’s the kind of bottle that is easily emptied, but if you can, look at the grapes, the provenance, the winemaking method, you might get pleasantly surprised.

Try some!

Astronauta Arinto Vinho Verde 2018

The concept of Astronaut Wines and the idea of Anhibal Couthino, Portuguese Oenologist, is to put forward emblematic grape varietals of different regions, representing not only the place it comes from, but the actual winemaking culture of a region. This Arinto based wine is crispy and light with a bright acidity and minerality. Typical, classic, well-done.

A&D Wines Espinhosos 2017

Located in the sub-region of Baião, on top of the hill, overlooking the valley with a clear distinction between the Douro and the Vinho Verde, A&D wines is one hell of a gorgeous estate. Espinhosos is a blend of Avesso and chardonnay. It has a deeper color. It’s also floral but also with a lovely wild honey aroma. The acidity is screeching but rounded by the chardonnay in the blend. It’s very slightly carbonated as the style of A&D wines does not put a priority on bubbles.

Anselmo Mendes Muros Antigos Alvarinho 2017

Renowned and leading producer of the Minho region, Anselmo Mendes’ name is closely linked to the Alvarhino variety, the region’s hype and recent innovations. With his extensive research on local grapes, soils, vine’s growth and winemaking processes, he’s been adding his creator’s touch to wines for more than 20 years now. Everything’s about acidity in this wine. It starts with a strong sour attack that softens up into a lively finish.

 

Le Vinho Verde n’est plus ce qu’il était – Il doit être réexaminé

Toujours associé à des boissons faciles à manger, à faible teneur en alcool et à un léger pétillement, le  Verde se défait de ses vieilles habitudes. C’est probablement ce dont vous avez besoin maintenant. Bien que la situation ne soit pas complètement renversée, la région devient plus reconnue et plus précise sur le plan de l’identité et de la qualité, tout comme de nombreuses régions dans le monde à l’heure actuelle. Au lieu d’un vin accessible, vous pouvez penser qu’il s’agit du meilleur de ce que la région nordique du Portugal, plus fraîche et unique, peut offrir.

Le fait est que le Vinho Verde n’est pas simplement un vin «d’été», c’est une région qui a connu des hauts et des bas, qui a une riche histoire viticole remontant à 2000 ans et qui a été  le premier vin exporté vers les marchés européens.  J’aime l’idée de redécouvrir une région oubliée, subissant tant de changements. Le petit pétillement a disparu, les assemblages sont terminés et les monocépages sont de vigueur. Les producteurs font tout leur possible pour sortir des stéréotypes sans perdre leur identité, et c’est vraiment un succès. De nos jours, même les niveaux d’alcool augmentent légèrement et on peut trouver de la barrique dans certains cas. Anselmo Mendes a été l’un des pionniers dans le développement de ce nouveau style et une aide précieuse pour la recherche et la compréhension dans la région.

Vinho Verde vs Porto

La région de Vinho Verde est assez vaste, mais elle entoure en fait la belle et extrêmement populaire ville de Porto. Alors que la ville est étroitement liée historiquement à la production de Porto, les premières vignes que vous voyez en dehors des murs de la ville sont en fait du Vinho Verde. La ville elle-même est située dans la vaste sous-région d’Ave, connue pour son influence maritime sur le Loureiro et ses assemblages. De plus, si vous suivez le Douro ou l’autoroute A4 idéale et nouvellement ouverte, vous finirez par passer par Sousa, Amarante et Baião. Cette dernière, la sous-région de Baião, abrite le meilleur exemple d’Avesso. Ce cépage a connu une augmentation de popularité considérable auprès des viticulteurs et des consommateurs. Sa nature aromatique et complexe le rend très polyvalent et intéressant comme monocépage.

Bien sûr, la plus connue des 9 sous-régions, Monção e Melgaço, berceau du cépage Alvarinho, se situe tout au nord, mais c’est la beauté de la région. La diversité de styles, de climat, de sols et même des 47 cépages locaux autorisés la rendent très polyvalente. Avec la nouvelle vague de Vinho Verde, plus vari, qui a construit la réputation de la région, il y a place à l’expérimentation. Certains cépages font leur grand retour. Par exemple, le Batoca, un raisin oublié est en train d’être replanter. Quinta Santa Cristina réalise même un vin 100% Batoca. Caíño, qui a longtemps été confondu avec l’Alvarinho attire également l’attention. En outre, certains producteurs expérimentent le vieillissement en fûts, le contact avec les lies, bâtonnage et même la biodynamie. L’idée est de s’assurer que les composés phénoliques sont intégrés et apportent corps, structure, complexité et intensité supplémentaires.

C’est vraiment un moment excitant pour la région. Alors, la prochaine fois que vous essayerez un vin du Vinho Verde, prenez juste le temps de le regarder et de le déguster correctement. Je sais que c’est le genre de bouteille qui se vide facilement, mais si vous pouvez regarder les cépages, la provenance, la méthode de vinification, vous pourriez être agréablement surpris.

 

À essayer!

Astronauta Arinto Vinho Verde 2018

Le concept des vins astronautes et celui d’Anhibal Couthino, œnologue portugais, consistent à proposer des cépages emblématiques de différentes régions, représentant non seulement l’endroit d’où ils proviennent, mais aussi la culture viticole d’une région. Ce  vin à base d’Arinto est croquant et léger, avec une acidité et une minéralité éclatante. Typique, classique, bien fait.

A & D Vins Espinhosos 2017

Situé dans la sous-région de Baião, au sommet de la colline, surplombant la vallée avec une nette distinction entre le Douro et le Vinho Verde, les vins A & D viennent d’un domaine magnifique. Espinhosos est un mélange d’Avesso et de Chardonnay. Il a une couleur plus profonde. C’est aussi floral mais avec de beaux arômes de miel sauvage. L’acidité est criarde mais arrondie par le chardonnay dans l’assemblage. Il est très légèrement gazéifié car le style des vins A & D ne privilégie pas les bulles.

Anselmo Mendes Muros Antigos Alvarinho 2017

Célèbre et premier producteur de la région du Minho, le nom d’Anselmo Mendes est étroitement lié à la variété Alvarhino, au battage publicitaire de la région et aux innovations récentes. Grâce à ses recherches approfondies sur les raisins locaux, les sols, la croissance de la vigne et les processus de vinification, il ajoute sa touche de créateur aux vins depuis plus de 20 ans. Tout est question d’acidité dans ce vin. Cela commence par une forte attaque qui se s’adoucit tranquillement  pour donner une finale vive.